Grèce | Championnat méditerranéen de Handball d'Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 bat la Turquie (18-16)    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Un camion arrêté à Sfax avec 34 subsahariens qui tentaient de passer les frontières    Total Tunisie « Elu Service Client de l'Année 2020 »    Composition du gouvernement avant le retrait d'Ennahdha : 29 ministres et deux secrétaires d'Etat    Youssef Chahed rencontre le Président du Parlement Rached Khériji Ghannouchi    Alloués au PNUD et à l'UNICEF : Fonds japonais pour des projets en Tunisie    L'hommage rendu par Elie Trabelsi à son frère René !    Avec la participation de 42 entreprises : La Tunisie au salon Gulfood de Dubaï    Retour au centre-ville    La Basketball Africa League annonce les 12 équipes qui s'affronteront lors de la Saison Inaugurale, dont l'US Monastir    TOPNET soutient les entrepreneurs au salon Riyeda    Huawei Y 6 s plus est grand, plus est meilleur    Salon Expo Finances 2020 : L'APTBEF relève le défi, les banques se réinventent par le digital    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    L'Union du Maghreb arabe soutient le projet d'une chaîne maghrébine d'info basée à Tunis : Maghreb News TV    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Ennahdha change la donne… Explication de l'article 89 sur lequel elle se base    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Elyes Fakhfakh rencontre Youssef Chahed    La Société de Promotion du Lac de Tunis lance un appel d'offres : La Perle du Lac    Les impasses constitutionnelles en Tunisie post 2019 : Colloque ce jeudi 20 février à la Faculté des Sciences juridiques    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Mohamed Hamdi proposé comme ministre de l'Education, qu'en pense le syndicat ?    Démantèlement d'un réseau de fraude de visas    Virée cauchemardesque à Djerba à cause d'un chauffeur de bus en état d'ébriété    Oussama Ben Salem (Ennahdha) dévoile le surprenant scénario à mettre en oeuvre dès ce lundi    La 2 ème édition de SMART Industrie sous le thème «Industrie 4.0 en Tunisie…Une transition en route »    Leaders El Arabya fête son 50e numéro    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Tunisie-ligue 1 (J15): les matches de ce dimanche et programme TV    Grands-parents: les papis et les mamies chantent et dansent    Avant-première de «Mamou & Chehyma» avec Kamel Touati, Slah Msadek et Lassaâd Ben Abdallah: un trio de choc !    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Tunisie-Ligue 1: le classement général avant les matches de la 15è journée    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    Supercoupe d'Afrique | EST-Ezzamalek ( 1-3) : La malédiction se poursuit…    « La TUNISIENNE GAZELLE RUN » : Course pédestre 100% féminine organisée à TUNIS pour la première fois – Au bonheur des dames !    Programme TV du samedi 15 février    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Le festival international des échecs du 15 au 24 février 2020 à Djerba    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    Libye: Le Conseil de sécurité adopte une résolution sur un cessez-le feu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Kasr Essaada » : Une nouvelle œuvre et une autre expérience qui s'ajoutent aux expériences précédentes du jeune réalisateur, Nizar Saïdi
Publié dans Tunivisions le 27 - 01 - 2020

Cette pièce a été jouée sur la scène de la Salle du 4ème Art, à Tunis, les vendredi, samedi et dimanche, et raconte la réalité de l'être humain, à travers les comédiens Hamouda ben Hassine, Alaeddin Chouiref, Jamel Sassi, Amel Karray, Fatma Abara et Intissar Aouissaoui. « Kasr Essaada » est le nom de la pièce de théâtre, un nom qui se compose de deux mots, le premier « Kasr » (qui veut dire palais), représentant une énorme structure, et le second mot « Essaada » (qui veut dire Bonheur) avec tout ce qu'il signifie comme confort, amour, création et joie, mais ici le sens de palais est différent car il n'évoque pas le sens physique de « construction » mais plutôt le sens esthétique ressenti par le toxicomane après une injection de drogue, pour voyager dans son monde émotionnel, que nous voyons nous comme une «illusion perdue», alors qu'il le voit comme un superbe grand palais dans lequel il vit des moments de bonheur complet, des moments éloignés de sa vie et de sa triste réalité. La pièce a posé plusieurs questions, en commençant par la dépendance pour arriver jusqu'à la société, à l'Etat et au système.
L'histoire reflétée par la pièce est celle du parcours d'une doctorante en sociologie qui « construit » sa thèse autour de la toxicomanie, en se basant sur deux cas du centre de désintoxication, le premier « Chabib », l'étudiant problématique, toxicomane et têtu qui s'est rebellé contre le système pour faire son monde, et puis le deuxième cas, celui de la « vieille dame », également dépendante ; et choisir deux cas différents ne venait pas d'un vide qui visait à chercher les causes de la dépendance qui diffèrent d'une personne à l'autre.
Une heure de questions, une heure d'échange de personnages, une heure de passage des événements de la pièce depuis le centre de traitement des toxicomanes vers plusieurs lieux, avec le jeu de mouvement des projecteurs qui ont joué un grand rôle, de l'immobilité à celui d'une personnalité contribuant aux événements, car la lumière a campé le rôle d'un personnage actif et présent à travers son texte « muet », ainsi que la musique fusionnée et la coordination des mouvements des acteurs et l'échange des rôles des personnages, ont tous ajouté du plaisir au spectacle, mais le plus plaisant dans le spectacle c'est que la pièce a connu deux fins.
En effet, le réalisateur a laissé la liberté de choix au spectateur, la première fin était une fin heureuse et chaque personnage est parvenu à une solution, donc l'histoire se termine et les acteurs saluent l'assistance, et soudain les lumières s'allument de nouveau et le spectacle se poursuit pour dévoiler une deuxième fin tragique, proche de la réalité. « Kasr Essaada » est une nouvelle expérience théâtrale qui pénètre dans le monde des toxicomanes en expliquant la façon dont ils traitent la société et ses lois, une action qui reflète l'aspect psychologique et s'infiltre dans ses détails. Une pièce critique et âcre, qui fût à la fois une création satisfaisante à travers le jeu des comédiens se trouvant sur la scène avec le metteur en scène distingué, et qui ont vécu avec lui, auparavant, l'expérience du succès dans plusieurs autres pièces.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.