Peugeot dévoile sa nouvelle identité visuelle    Covid-19 | 164 cas confirmés d'infection en milieu scolaire du 23 au 28 février 2021    Tunisie – Coronavirus : Suspicion d'apparition d'une nouvelle souche à Kasserine    Abir Moussi à Béja cette semaine    Les cinq piliers de la BERD en faveur des entreprises tunisiennes pour exporter    Tunisie: La tomate séchée, un produit traditionnel remis au goût du jour (Album photos)    Le CMF recourt à la justice pour sommer Tunisair de publier ses états financiers    Belgacem Tayaa, de nouveau administrateur délégué de Tunisair    Lancement bientôt de la campagne nationale « Tunisie sans déchets »    Ali Kooli : nous avons échappé à une notation plus sévère    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 02 MARS 2021 à 11H00    Nouvelles révélations choquantes autour de la réception des vaccins    Yassine Ayari : Kais Saied n'est pas un Dieu    Comment sortir de la crise économique selon l'Union Tunisienne des Professions Libérales    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Badreddine Gammoudi : D'autres parties ont reçu des vaccins et des hauts cadres ont été vaccinés !    Ooredoo Tunisie lance le bouquet OSN Streaming App    OMS : Il est prématuré et irréaliste de penser vaincre le Covid-19 d'ici la fin de l'année    Audition des membres du gouvernement : Sur fond d'instabilité généralisée    CONDOLEANCES    Programme TV du mardi 02 mars    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Championnat d'Espagne (25e journée) : Résultats complets    Grève des jeunes médecins : Des revendications sans réponse    Contrepoint | Inégalités...    Mini-foot | Super league Elite ( 6e journée ) : Arriadh toujours imbattable    Ligue 2 | 5e journée ­- Groupes 3 et 4 : L'ES Djerba, solide leader    News | Adel Chedli rejoint Willy Sagnol    Une nouvelle approche de la recherche scientifique en Tunisie : les recherches terrain    Tunisie-FTH: Les professionnels du tourisme demandent au gouvernement de mettre fin à la politique de deux poids deux mesures    Tunisie [Audio]: Un député d'Ennahdha dément que Rached Ghannouchi ait reçu un vaccin du coronavirus    Ligue 1 : programme de la 15e journée et les arbitres    Météo | Pluies éparses dans quelques regions et températures stables    Tunisie – Deux ambassades ont été autorisées à ramener des doses de vaccin    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Les dirigeants ont oublié qu'ils ont des comptes à rendre    Sami Lajmi va tenter d'organiser des spectacles gratuits    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Real Madrid vs Real Sociedad: chaines qui diffusent le match de Liga Espagnole    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    Aucun site classé patrimoine mondial depuis 1997, Habib Ben Younes tire la sonnette d'alarme    "Je découvre mon pays" un projet culturel ambitieux en Tunisie soutenu par le programme "Tfanen"    Habib Bouhaouel nous quitte : un journaliste de talent et un caricaturiste redoutable    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





107e Conférence internationale de l'OIT : L'UGTT plaide pour un pacte mondial de protection des femmes au travail
Publié dans WMC actualités le 05 - 06 - 2018

Adopter un pacte pilote de prévention et de protection contre la violence et le harcèlement en milieu de travail et lutter contre les dépassements et les violations qui ciblent les ouvrières domestiques à travers l'élaboration d'un cadre spécifique à cette catégorie sociale, ce sont là les principales recommandations présentées par le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Tabboubi, lors de la séance plénière organisée à Genève dans le cadre de la 107ème session de la Conférence internationale du travail de l'Organisation internationale du travail (OIT) tenue sous le thème "construire l'avenir avec le travail décent".
S'exprimant à cette occasion, Tabboubi a souligné que ces recommandations formulées suite aux résultats d'une étude sur la violence fondée sur le genre social en milieu du travail, réalisée par le département de la jeunesse ouvrière et de la femme à l'UGTT entre avril et novembre 2017 sur un échantillon de 210 femmes travailleuses de toutes les régions du pays, visent à soutenir l'idée d'une convention internationale sur la protection de la femme par l'OIT.
Le secrétaire général de l'UGTT a, en outre, appelé à lutter contre la traite des personnes soulignant la nécessité d'imposer le recrutement à travers les bureaux d'emploi publics notamment lorsqu'il s'agit d'emploi à l'étranger.
Il a également mis l'accent sur l'importance de renforcer le rôle de l'inspection du travail appelant à lancer une campagne pour promouvoir les fondements d'un emploi décent pour assurer la protection sociale des ouvrières essentiellement dans le secteur agricole et ce, dans le cadre du programme d'emploi décent en partenariat avec l'organisation internationale du travail.
Tabboubi a aussi suggéré la création d'un observatoire pour l'égalité entre l'homme et la femme, soulignant la nécessité d'assurer la santé et la sécurité professionnelle des travailleuses et améliorer leurs conditions de travail à travers la création de crèches et jardins d'enfants, l'amendement du congé de maternité et l'institution du congé de paternité.
Il convient également, selon Tabboubi, de mettre en place des mécanismes visant à garantir l'égalité des chances dans le recrutement et la promotion professionnelle et d'intégrer l'égalité et la lutte contre la violence dans les programmes éducatifs.
Le secrétaire général de l'UGTT a rappelé que l'étude a montré que la violence et la discrimination dans les postes de travail ciblent les femmes de tous les niveaux d'étude y compris celles ayant des niveaux supérieurs et qui refusent de dénoncer les abus dont elles sont victimes pour préserver leur image dans la société.
Cette discrimination est aussi constatée par les chiffres puisque le taux de chômage chez les femmes dépasse celui des hommes et atteint environ 41% chez les jeunes filles diplômées du supérieur outre la hausse du taux d'abandon scolaire chez les filles ce qui les expose à l'exploitation économique.
La même étude a révélé que la discrimination économique et l'harcèlement sexuel sont les formes de violence les plus courantes en milieu de travail et qui ciblent essentiellement les ouvrières analphabètes.
Tabboubi a précisé que dans plusieurs cas, la femme est exclue du recrutement dans le secteur privé en raison de sa situation familiale (mariée ou enceinte). Dans d'autres cas, le congé de maternité est utilisé comme prétexte pour licencier l'ouvrière outre sa privation de la formation, de la promotion et de l'accès aux postes de décision.
La violence et la discrimination en milieu de travail sont encore un tabou en Tunisie, notamment en l'absence d'une approche genre dans les structures d'inspection du travail.
Tabboubi a signalé que la femme est aussi exploitée dans les opérations terroristes et dans les guerres et elle est encore victime d'idées rétrogrades qui refusent toute forme d'égalité entre l'homme et la femme.
Par ailleurs, le secrétaire général de l'UGTT a souligné que la Tunisie connait actuellement des difficultés économiques et sociales notamment en l'absence d'une stabilité politique , l'endettement et la suspension des négociations sociales outre la hausse tu taux d'inflation ce qui menace le processus de transition démocratique
Dans ce contexte, il a appelé la communauté internationale et le mouvement syndical à soutenir l'expérience tunisienne réaffirmant l'engagement de l'UGTT à jouer son rôle national pour sauver le pays de la crise et participer activement à l'élaboration des programmes et politiques nationales dans le cadre d'un dialogue social sur la base de la confiance mutuelle, la transparence et la responsabilité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.