Météo: Prévisions pour mercredi 21 octobre 2020    Hakim El Karoui : Chaque acte terroriste commis au nom de l'islam rejaillit sur les musulmans de France    Ligue des champions de l'UEFA : Voici les résultats de ce mardi 20 octobre 2020    Les agences de voyage désenchantées face à un Etat désemparé    La Tunisie a enregistré 1723 nouveaux cas de Coronavirus et 24 morts le 19 Octobre    Tournoi d'Ostrava : Ons Jabeur passe en 8e de finale    Tunisie – Formation du nouveau bureau exécutif de la Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie    PSG vs Manchester United : Où regarder le match de la ligue des champions du 20 octobre?    Le ministère de l'éducation lance, prochainement, un bouquet de chaînes satellitaires éducatives    Les oléoducs et les occidentaux en Arabie Saoudite cibles de L'EI    Bras de fer engagé autour de résultats non-proclamés    Les entreprises du textile mutent vers des produits chimiques plus sûrs    Londres attend encore des concessions de l'UE    10 migrants repêchés au large de Gabès    Majdouline Cherni tacle Wadii Jary    Formation professionnelle en alternance en Allemagne au profit des jeunes demandeurs d'emploi    Adnen Lassoued: «Le système national de la statistique doit entamer sa mutation digitale »    Avec toutes nos dépenses, est-il encore envisageable de relancer l'économie ?    USA : Les micros de Donald Trump et Joe Biden seront plus souvent coupés lors du prochain débat    Tunisie : Premier hackathon interuniversitaire en biologie sur une plateforme africaine    Nouvelle composition du bureau de l'ARP    Découverte d'illustrations de piment sur un sol en mosaïque romaine à Borj El Amri    Répartition du budget du ministère de la Culture pour l'année 2020 (Tunelyz)    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Octobre 2020 à 11H00    Tunisie [Vidéo]: Des agriculteurs poursuivent leurs protestations à Béja    CONDOLEANCES : Fethi Nsir    Le réseau Internet haut-débit promis par la firme d'Elon Musk commence à prendre forme.    LFC 2020 : Hausse du budget de l'Etat de 9,5% et aggravation du déficit budgétaire à 13,4% du PIB    Tunisie : Mustapha Ben Ahmed agressé verbalement par Abdelattif Aloui    Israël et les EAU signent un accord d'exemption de visa    Tunisie : La députée Souhir Askri boycotte la séance plénière consacrée à la discussion de l'amendement du décret-loi 116    NEWS | Jamel Khcharem passe devant !    ESS | Mehdi Nafti s'est désisté après avoir signé le contrat : Les dessous d'un départ précipité...    Tunisie : Le syndicat national des journalistes appelle les journalistes à protester    Femme violentée, députée agressée, femme contre le terrorisme    Tunisie: Trois décès et 16 infections au coronavirus à Monastir    Kaïs Saïed en tête des intentions de vote pour la Présidentielle    Le CEPEX lance une étude sur la restructuration du FOPRODEX    Tunisie – Météo: Températures en légère hausse        Exercice naval tuniso-français au large des côtes françaises (Défense)    Dix chefs d'Etat et de gouvernement africains appellent les dirigeants du monde entier à accroître leurs investissements en faveur du FIDA    Oscars 2021: Le CNCI appelle les producteurs tunisiens à soumettre leurs films avant fin octobre    L'UNESCO appelle tous les professionnels de la culture à participer à une édition spéciale en ligne, ResiliArt    Mes odyssées en Méditerranée: Trapani-Tunis : les premières Loges maçonniques italiennes en Tunisie    le metteur en scène et comédien Naoufel Azara, à la presse: « Les idées simples changent le monde »    Cheikhs en confidences: Sfax en profondeur, un roman qui nous replonge dans l'atmosphère des années 50    La mystérieuse Dame de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition/Confinement/Coronavirus : Trois pièces archéologiques tunisiennes retrouvent le sol tunisien
Publié dans WMC actualités le 18 - 09 - 2020

En présence d'un dispositif sécuritaire renforcé, trois pièces historiques majeures dont la cuirasse punique "armure d'un soldat légionnaire romain" et deux objets archéologiques en ivoire sont arrivées ce vendredi par voie aérienne de Rome à Tunis à l'aéroport international de Carthage.
Figurant parmi une collection de 81 objets de grande valeur historique, ces pièces font partie de l'exposition temporaire "Carthage à Rome, le mythe immortel" organisée du 26 septembre 2019 au 29 mars 2020.
Cette large collection en provenance du musée national du Bardo, du musée de Carthage, du musée d'El Jem et du musée Kerkouane ont été bloqués en Italie depuis le mois de mars dernier à la suite des mesures de confinement sanitaire imposées par la pandémie du coronavirus et la fermeture des frontières notamment aériennes et maritimes.
Les autres pièces et objets archéologiques parviendront par voie maritime avait annoncé il y'a quelques jours le directeur général de l'INP, Faouzi Mahfoudh dans une séquence vidéo diffusée sur le site officiel du ministère des affaires culturelles.
Une mission de cinq experts a été dépêchée il y'a quatre jours à Rome (Italie) pour assurer l'acheminement de ces pièces historiques, sachant que des procédures sanitaires ont été prises à leur faveur pour assurer leur sécurité par rapport à la propagation du covid19.
La liste des experts comprend Hana Ouaz, chercheuse à l'INP, responsable scientifique du département islamique au Musée National du Bardo, Nadia Jhinaoui, conservatrice du Patrimoine et responsable de l'atelier de conservation-restauration de la mosaïque au Musée National du Bardo, Moez Achour, conservateur du Site archéologique de Carthage,
Badi Bidouh chef du Laboratoire de restauration des biens culturels de Ksar Said de l'INP, et Mohamed Ali Habachi, conservateur de Patrimoine à l'INP, Division du Développement Muséographique.
A cette occasion, Hana Ouaz a précisé que l'équipe tunisienne a collaboré avec les membres du parc archéologique du Colisée de Rome pour l'identification des pièces et leur conditionnement selon les techniques adéquates de protection lors de leur transport.
Présente à l'aéroport international de Carthage, la directrice du Musée National du Bardo Fatma Naït Yghil a tenu à préciser que l'arrivée aujourd'hui de la Cuirasse punique dont des infos sur sa perdition ont circulé sur les réseaux sociaux faisant polémique au mois d'août dernier est la meilleure preuve qu'il s'agit de fake news. Une conférence de presse, a-t-elle précisé, aura lieu bientôt pour donner plus de détails sur ces pièces dont la visibilité n'a pas pu être assurée aujourd'hui pour les médias présents.
De retour au pays, ces trois pièces "délicates" ainsi que les autres objets qui seront acheminés par bateau seront conservées au Musée national du Bardo, a-t-elle souligné.
Pour rappel, plus de 80 pièces archéologiques provenant de musées tunisiens, dont des statuettes, des sculptures et des pièces rares qui datent de plus de deux mille ans après la fin des guerres puniques entre Rome et Carthage, ont été présentées dans l'exposition "Carthage.
Le mythe immortel", ouverte le 26 septembre 2019, jeudi, au Parc archéologique du Colisée à Rome. D'ailleurs, cette exposition, la première en son genre, a été organisée dans le cadre d'un projet de collaboration entre l'Institut national du patrimoine (INP) de Tunisie et le Parc archéologique du Colisée.
Les pièces tunisiennes exposées ont été soigneusement expédiées selon les standards de protection en vigueur sous le contrôle des experts en patrimoine archéologique.
Consacrée à une des cités les plus fameuses de l'Antiquité, l'exposition qui a permis de faire découvrir Carthage elle-même mais aussi ses liens avec Rome, a hébergé un total de 400 pièces et de matériaux archéologiques prêtés également à des musées archéologiques nationaux en Italie, en Espagne et au Liban. Les pièces exposées racontent l'histoire mouvementée de la Méditerranée antique et sont des témoins de la civilisation carthaginoise, de commerce maritime, la force divine, les leaders et les guerres sanguinaires entre Rome et Carthage.
Tenue sur différents points autour du parc archéologique,- le Colisée de Rome, le Temple de Romulus et la Rampe impériale du Forum romain-, l'exposition se place dans la perspective du brassage moderne des deux civilisations et la continuité culturelle et historique entre Rome et Carthage. Des pages de l'histoire antique se sont ouvertes sur six mois à Rome pour commémorer l'héritage des anciens sur les vestiges qui témoignent d'un passé lointain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.