Nécessité de rétablir la confiance : Ennahdha dans des mauvais draps    Tunisie : Entrée en vigueur du décret interdisant l'utilisation des sacs en plastiques à partir du mois de Mars 2020    Les puissances mondiales ont jugé bon de l'écarter : La grande mascarade de la Conférence de Berlin… sans la Tunisie !    Tunisie: Attachement d'Ennahdha à la participation de Qalb Tounes au gouvernement, justifications de Abdellatif Mekki    20 bourses d'études au Canada en Master et Doctorat    Un père sauve héroïquement sa fille d'une mort certaine à quelques centimètres d'un train en marche à la gare d'Al Ismaïlia    Tennis- Open d'Australie : Fin d'une belle aventure de Ons Jabeur    Quels sont les partis qui prennent part aux consultations de Fakhfakh?    Djerba : Perturbation dans l'approvisionnement en eau potable à Ajim et Guellala    Tunisie-Ligue 1: programme de la 14ème journée    Tunisie : Quand beIN Sports ignore les Tunisiens    Hand – CAN 2020 [Vidéo] : La défaite contre l'Egypte jette une ombre sur le public sportif    Merci Ons Jabeur juste pour ces belles images    Souad Abderrahim: les agents municipaux refusent d'annuler la grève    Ennnahdha n'est pas contente de Fakhfakh    Karim Koundi    Football : Programme des plus importants matchs de ce mardi 28 janvier 2020    8 blessés dans un accident de la route à Takelsa    Fakhfakh se concerte avec Ennaceur, Ben Jaafar, Chelbi, El Hedhili et Tabib    Air France consolide ses vols sur Djerba et Tunis    SOPAL se repositionne et change d'identité visuelle    Les entreprises tunisiennes innovantes dans les domaines de la ville et les territoires durables invitées à participer au « Challenge des 1000 »    Tunisie – Météo : Températures maximales comprises entre 16° et 21°C    Décès du sexologue Dr Hichem Cherif    Ligue 1 : Heythem Guirat dirigera le mach ES Tunis-CS Chebba    Ons Jabeur quitte l'Open d'Australie avec tous les honneurs !    Tunisie : Interdiction de la circulation des poids lourds à Mdhilla    Tunisie: Kaïs Saïed reçoit une invitation officielle à visiter les Emirats arabes unis    Le point sur l'épidémie au coronavirus : Mise à jour du 28-1-2020 à 08H00. L'épidémie s'emballe    Algérie: Crash d'un avion militaire en Algérie    Le Président de la République s'est rendu au domicile parental de la défunte Lina Ben Mhenni pour présenter ses condoléances à la famille    La famille de La Presse en deuil Bady ben Naceur n'est plus : Adieu Bady, on t'aimait bien    Le 40e jour du décès du professeur Abdelwahab Mahjoub : Abdel, l'olivier…    Rencontre Tebboune-Erdogan : une équipe de sécurité canine turque inspecte la salle de conférence    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    « Kasr Essaada » : Une nouvelle œuvre et une autre expérience qui s'ajoutent aux expériences précédentes du jeune réalisateur, Nizar Saïdi    Galaxy A51 : Samsung présente son nouveau Smartphone équipé de quadruple capteur photo au dos    Vers la réduction des prix des voitures de 5 et 6 cv ?    L'ancien joueur légendaire Kobe Bryant décédé    Tribune des lecteurs : Je pleure Tahar Labbassi et la Tunisie par Abdelaziz Gatri    Libye - Des pays signataires de l'accord de Berlin déversent armes, munitions et combattants attisant la guerre Sarraj - Hafter    Les pays et territoires touchés par le coronavirus    Tunisie – Gafsa : Découverte d'une grande quantité de mines et de produits entrants dans la fabrication d'explosifs    Le sexagénaire, blessé par mine jeudi au mont Chaambi, succombe à ses blessures    Séisme en Turquie: Hausse du nombre des victimes à 20 morts et 1000 blessés    Les 101 tortues de l'atelier Driba 93, une magnifique exposition à découvrir à l'hôtel Dar El Jeld Tunis    Initiative de l'Alliance française en Tunisie : Création du Prix de la Plume Francophone 2020    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La stratégie de transformation de la BNA suit son cap dans de bonnes conditions
Publié dans Business News le 29 - 04 - 2019

A la troisième année de son plan de transformation, la Banque Nationale Agricole (BNA) est en train de progresser à pas de géant, et ceci malgré le durcissement de la réglementation bancaire. Seul reproche fait par les actionnaires, la non-distribution d'un dividende. Mais pour le mangement, aucune concession n'est possible : il faut renforcer les fondamentaux et poursuivre le plan de modernisation, qui commence à donner ses fruits.

C'est donc dans une ambiance globalement bonne que s'est tenue, ce lundi 29 avril 2019, l'Assemblée générale ordinaire de la BNA pour l'exercice 2017, sous l'égide du président du Conseil d'administration Mohamed Salah Chebbi Al Ahssan et du directeur général de la banque Habib Belhaj Gouider, en présence du mandataire spécial de l'Etat Fethi Belaouid.


La BNA a clôturé l'année 2018 avec un résultat net de 175,46 millions de dinars (MD) fin 2018 contre 198,591 MD fin 2017 (-11,6%). Ceci dit, le résultat de l'activité récurrente a augmenté de 38%, pour atteindre 142 MD, soit une hausse de 74% en moyenne sur 3 ans. Grâce notamment à une hausse de la marge sur commissions en hausse de 27%. Le tout malgré une contribution au fonds de garantie des dépôts bancaires de 23,14 MD, une contribution conjoncturelle exceptionnelle de 5,04 MD et 35,26 MD d'impôt. Le Produit net bancaire (PNB) a atteint, pour sa part, 553,75 MD (+24,6%). La banque a été également négativement impactée par la décision de la Banque centrale de provisionner Carthage Cement à hauteur de 25% : la BNA a provisionné environ 20 MD en plus.
Les dépôts et avoirs de la clientèle ont augmenté de 2,2%, situés à 7.799,98 MD et des créances sur clientèle en hausse de 5,8%, atteignant les 9.259,08 MD. Le coefficient d'exploitation a atteint 48%, s'améliorant de 1,7 point. Sans comptabiliser la contribution au fonds de garantie de dépôts, le coefficient d'exploitation aurait atteint 43,9%.
Côté ratios de gestion et de rentabilité, la banque termine son exercice 2018 avec un ratio de liquidité de 181,16%, un ratio de solvabilité de 14,68%, un ROA de 1,58%, un TIER1 de 9,86%, un taux de créances classées de 15,65% et un taux de couverture de 59,27%.
«Des résultats et ratios qui surperforment le business plan», a précisé le DG. Et de souligner que la banque est prête à la transition aux normes IFRS, avec son matelas de capitaux propres.
Le groupe BNA a terminé 2018 avec un résultat consolidé de 166 MD contre 195,04 MD un an auparavant. Le PNB consolidé réalisé s'est accru de 26,8% passant de 447,23 MD à 567,25 MD.


Faisant le bilan des 3 années du plan de transformation, Habib Belhaj Gouider a estimé que la BNA est sur la bonne trajectoire, avec au menu la modernisation de la banque et sa digitalisation (mobile-payement, e-banking, application, etc.). Autre avancement, la mise en place du projet gestion du contentieux pour une meilleure maîtrise des risques : plus de place à l'approximation !
Dans ce cadre, l'établissement bancaire prévoit l'acquisition d'un Global Banking, un système d'information capable d'accompagner le projet de transformation de la banque. L'échéance est prévue pour septembre 2019, l'objectif est qu'il soit opérationnel d'ici 2021.
La banque renoue avec son secteur de prédilection, avec une solution de gestion des crédits agricoles, qui permettra un même traitement des prêts de l'extrême nord à l'extrême sud. La banque s'investit également dans le développement d'une activité porteuse, la banque assurance (bancassurance agricole, bancassurance pour le marché retail (assurance temporaire décès, assurance voyage, assurance sur découvert…), marché corporate (incendie,…).
En outre, la BNA se lance dans une stratégie de développement durable suite aux recommandations formulées dans le rapport de l'audit énergétique, avec une optimisation de la consommation énergétique, la rationalisation de la consommation de papier, le développement d'une politique d'achat responsable, etc.
Mohamed Salah Chebbi Al Ahssan a affirmé, dans ce contexte : «La stratégie de transformation de la BNA suit son cap dans de bonnes conditions».


Ouvrant le débat, et après avoir salué les réalisations qui ont permis à la banque de rattraper son retard, le président de l'Association des actionnaires minoritaires "Adam" Khaled Ahres, a critiqué le fait que les actionnaires n'auront pas droit à un dividende. Il pense aussi que l'augmentation de capital en numéraire est compromise, avec un cours de l'action s'inscrivant dans une tendance baissière.
Il est revenu sur l'affaire du représentant des petits porteurs au Conseil d'administration, qui selon lui, doit être élu par les actionnaires minoritaires uniquement. Et de souligner qu'il a dressé plusieurs courriers à la Banque centrale, pour qu'elle amende cette loi.
Mustapha Chouaïeb a souligné, pour sa part, que le but de tout actionnaire est d'engranger des bénéfices, il conseille le mangement de distribuer un dividende pour garantir la réussite de l'augmentation de capital. Il s'est interrogé sur la hausse des impôts alors que le bénéfice a diminué.

La participation dans l'Assurance AMI a été sévèrement critiquée, plusieurs actionnaires n'ayant pas compris l'intérêt d'une telle participation. Plusieurs actionnaires se sont interrogés sur l'affection de 8,77 MD du résultat de l'exercice de 2018 dans un fonds dénommé "Fonds de développement des compétences".
Kais Ben Hamadi a estimé que la valeur énoncée lors de la communication financière sur ce que devrait être le cours de l'action (26 dinars) est très loin de la réalité et que l'action devrait être beaucoup plus chère selon différentes méthode de calcul. Selon lui, la seule chose qui pénalise le cours de la BNA est son rendement dividende. Ainsi, et toujours selon lui, si on distribue un dividende de 1,2 dinar par action pour un impact de 42 MD, le cours doublera et le rendement sera de 10%.
Pour Habib Bouzouita, les actionnaires ont devant eux un très bon gâteau sans être autorisés à en manger.


Le mandataire spécial de l'Etat Fethi Belaouid a remercié le management pour les bons résultats réalisés. «En comparaison avec les autres banques publiques, on voit les efforts déployés», a-t-il précisé. Il s'est interrogé sur le degré de conformité au ratio crédit/dépôts. Un analyste s'est interrogé sur la cession des actions Simpar dépassant les 20% réglementaires.

A ceci, Habib Belhaj Gouider a affirmé qu'il ne partage pas du tout la vision de M. Ahres, pour lui, le prix de 12 dinars a été fixé après de longue discussion. Il a dit partager, cependant, l'analyse de M. Ben Hamadi en précisant que la valorisation de l'action a été tirée au maximum vers le bas pour se situer à 26 dinars.
«Le cours de la BNA est influencé par la non-distribution d'un dividende. Vous allez voir la "frénésie" dès la reprise de la distribution», a-t-il martelé.
A la demande de distribution d'un dividende, il a estimé que pour l'instant ce n'est pas possible et que l'objectif final est d'assoir la banque sur des fondamentaux saints. «Les actionnaires gagneront en valeur», a-t-il ajouté. Pour le représentant des petits-porteurs, il a noté qu'il ne fait qu'appliquer la loi.
Concernant la Simpar, le DG a indiqué que la banque a entamé le process et qu'elle a envoyé aux autorités, à cet effet. Selon lui, la cession se fera courant 2019.


S'agissant du ratio crédit/dépôts, il a indiqué qu'il était en dépassement de 30% et qu'à la fin d'année il l'était de 20%. Et de préciser que la banque finance plusieurs offices et que la BCT comprend que ce sont des engagements sans risque et que c'est juste un problème de liquidité.
En ce qui concerne AMI, M. Gouider a souligné que lors de l'acquisition en 2013-2014, l'affaire était rentable et qu'avec le plan de restructuration, l'assurance retrouvera sa santé dans 3 à 5 ans. Concernant la vente des actions SFBT, il a rappelé que cette cession a dû être opérée pour recapitaliser la banque, en accord avec les résultats du full audit de 2014/2015. Grâce à ce sacrifice, en 3 ans, la banque a pu constituer une réserve de 400 MD.
En réponse à M. Chouaïeb, le commissaire aux comptes a précisé que pour l'exercice 2017, la cession des actions SFBT avaient rapporté 100 MD exonérés d'impôt.

En ce qui concerne le Fonds de développement des compétences, Mohamed Salah Chebbi Al Ahssan a expliqué que ce fonds est destiné à l'assainissement social, notamment pour le rajeunissement de la banque via des compétences qui maîtrisent les nouvelles technologies.


La BNA se prépare à une importante augmentation de capital qui permettra de l'accompagner dans son développement, la digitaliser, renforcer ses fonds propres nets, améliorer les liquidités ainsi que la préparer à l'implémentation des normes IFRS et du système de notation interne.
«50% des métiers bancaires vont disparaître dans un horizon de 5 ans, il faut, donc, se positionner sur les nouveaux métiers», a précisé Mohamed Salah Chebbi Al Ahssan.
Pour lui, il faut investir dans l'action BNA : la banque est solide et l'action a un fort potentiel. De plus, le modèle a prouvé sa résilience, le tout accompagné d'un business plan ambitieux.
Grâce à ces changements, la BNA table sur une croissance annuelle moyenne de 6% des créances sur la clientèle, de 8% des dépôts, de 12% du PNB.
Ainsi, la BNA espère dégager en 2022 un bénéfice net de 267 MD et un PNB de 766 MD, avec un coefficient d'exploitation de 43%.
Les dépôts sur la clientèle devront atteindre 11,06 milliards de dinars pour des créances sur clientèle de 11,81 milliards de dinars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.