Chris Murphy : Kaïs Saïed ne tient pas ses engagements    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Abir Moussi : La définition de Kaïs Saïed de l'Etat civil se croise avec celle d'Al-Qaradhawi    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Flat6Labs, une levée de fonds de 30 MDT pour l'Anava Seed Fund et accueil d'un nouvel investisseur    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Il y'a 23 ans, naissait Google, rappelle le Google Doodle du jour    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Infrastructures : Doublement de la route reliant Zarzis à Djerba    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    ONU-Habitat : Les cinq lauréats tunisiens recevront leur prix le 29 septembre    Tunisie – météo: Cellules orageuses et températures seront en légère baisse    Abdellatif Mekki appelle les députés à agir pour réclamer le retour du Parlement    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    CJD Business Awards 2021 - Le prix du Meilleur Jeune Dirigeant décerné à Marouan Ariane    Dernière minute-Coronavirus: 11 décès et 381 nouvelles contaminations, Bilan du 25 septembre 2021    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hôpital régional de Tabarka : Le service de réanimation toujours fermé
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 05 - 2019

Le service de réanimation à l'hôpital régional de Tabarka est toujours fermé, et ce, depuis sa création en 2013.
L'hôpital de Tabarka a connu plusieurs difficultés depuis son ouverture en 2013. La pénurie de médicaments, de matériel et le manque de personnel en seraient les principales raisons.
A vrai dire, la situation de la plupart des hôpitaux en Tunisie est devenue critique, notamment ceux des régions de l'intérieur.
Et si les médecins ont commencé à déserter le secteur de la santé publique, c'est parce qu'ils ne trouvent plus les moyens pour bien exercer leur travail.
Néanmoins, l'hôpital régional de Tabarka est doté de toute une unité de réanimation, comportant six lits avec les appareils d'assistance respiratoire artificielle nécessaires, alors une question s'impose : pourquoi n'est-il jamais entré en service?
Manque de personnel ou matériel en panne ?
Afin de faire la lumière sur ce sujet, nous avons posé la question à M. Mohamed Rouis, directeur régional de la Santé à Jendouba qui nous a expliqué que la fermeture de ce service s'explique par l'absence de médecin réanimateur et le problème de maintenance des appareils. « Toutefois, ce service sera opérationnel dès le mois de juillet… », rassure-t-il.
Un spécialiste russe
Cependant, à notre visite à l'hôpital, nous avons remarqué la présence d'un médecin réanimateur russe et d'un personnel paramédical ! Afin de pousser encore plus notre investigation, nous avons contacté le directeur de l'hôpital, Khaled Hassine, qui a expliqué que le service de réanimation est fermé depuis l'ouverture de l'établissement hospitalier. Le service de pédiatrie rencontre également des difficultés à cause du départ à la retraite du pédiatre chargé du service. Il a été mis « en veilleuse » et reste fonctionnel avec seulement un médecin généraliste qui accomplit toutes les tâches. «En revanche, pour le service d'anesthésie-réanimation, c'est vrai que nous avons le matériel nécessaire, acheté depuis 2012, sauf que les experts ont confirmé que sa maintenance est nécessaire ».
Question de compétence ?
D'autre part, le plus grand obstacle à l'ouverture de ce service s'explique par l'absence de médecins spécialistes !
Qui plus est, l'hôpital rencontre de grands problèmes financiers qui rendent difficile la prise en charge efficiente du service de réanimation, tout en sachant qu'il nous manque un scanner…»
Quant à la présence d'un médecin réanimateur russe, le directeur de l'hôpital se montre sceptique quant aux compétences de ce dernier. « Nous n'avons pas la confirmation que ce médecin est compétent surtout que les échos qui nous sont parvenus de l'hôpital de Jendouba là où il exerçait auparavant disent le contraire… », relève le responsable. Tous ces arguments, bien qu'ils semblent véridiques, ne peuvent pas expliquer la fermeture d'un service aussi indispensable à l'hôpital !
Le nombre de décès évitables est estimé à un cas par jour selon les spécialistes !
Nombreuses sont les familles tabarkoises qui ont perdu un proche au cours du trajet vers l'hôpital de Jendouba qui dure plus d'une heure et demie, alors qu'il aurait pu survivre si seulement les premiers soins de réanimation leur étaient fournis à temps !
Ouverture prochaine
« Je peux vous annoncer une bonne nouvelle : le service sera fonctionnel d'ici juillet, grâce au renfort de notre équipe médicale par de nouveaux résidents. Le recrutement d'un nouveau médecin spécialiste est prévu également. Cette équipe prendra en charge ce service très prochainement ! Nous vous assurons que nous avons tous la volonté d'ouvrir ce service, néanmoins nous devons faire face à de nombreuses difficultés.
C'est pour cela que nous avons décidé de démarrer avec une seule salle dotée de trois lits afin d'assurer une bonne gestion », a relevé le directeur de l'hôpital. Il y a lieu de noter qu'une tentative d'ouverture de ce service de la part du directeur régional de la santé de Jendouba a échoué à cause du syndicat qui s'y est opposé.
Une ville côtière, à l'instar de Tabarka qui abrite des Algériens et accueille des Tunisiens tout au long de l'année avec un flux important de visiteurs en été qui viennent de partout, notamment durant le Festival international de jazz, mérite d'avoir un hôpital digne de ce nom et qui peut accueillir et assurer des prestations de qualité aux touristes et aux habitants en cas de besoin !
Hôpital régional de Tabarka : Le service de réanimation toujours fermé


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.