Les sportifs tunisiens rendent hommage aux soignants    Tunisie [Vidéo]: Hatem Mliki insiste auprès de Hichem Mechichi pour un gouvernement permanent au service du peuple    PUBG Tunisia Challenge 1.0 : Ouverture de la billetterie pour le plus grand esport e-show jamais organisé en Tunisie    Mohamed Meddah: Qui était Hassouna Klibi, père de Chédli Klibi?    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    Football : Iker Casillas annonce sa retraite    Mechichi reçoit les représentants du bloc de la réforme    Cybermenaces : 10 conseils pour vous protéger pendant vos vacances    Mondial 2022 – Aucun arbitre tunisien n'est convoqué !    Espagne: Le roi Juan Carlos décide de s'exiler après des soupçons de corruption par la justice    Tunisie : Mechichi rencontre des présidents de blocs parlementaires et des dirigeants de partis politiques au palais Dar Dhiafa [vidéo]    La défense appelle à suspendre le jugement rendu en première instance    Tunisie – Bac 2020 : Inscription au service SMS dès le 5 août pour obtenir les résultats de la session de contrôle    Ligue 1 : Programme TV de la 18ème journée    Scope of Work : Third Party Inspection for Crushers and Sifters    4 nouveaux cas de contamination dont 3 locaux    SNJT : Appel pour la libération immédiate de Taoufik Ben Brik    Seifeddine Makhlouf : « Le prochain gouvernement doit être composé de partis et formé sur la base de quotas partisans »    Pétrole : Les cours du Brent en hausse de 5% sur l'ensemble du mois de juillet 2020    Mohsen Hassan, expert en économie et ancien ministre du Commerce, à La Presse : «Pas de sortie de crise en l'absence de visibilité politique»    TOPNET: Le leader qui s'emploie à démocratiser l'internet et innover utilement    INDISCRETIONS D'ELYSSA    CONDOLEANCES : Mustapha GUEDDAH    Les unités de la protection civile effectuent 114 interventions pour éteindre les incendies    Le CAB concède le nul face à l'USBG au Bsiri : La situation devient alarmante !    En marge de EST-Assoliman : Ces Capbonais qui forcent le respect    Les Aghlabides ratent la reprise : La JSK touche le fond    Danse contemporaine à «Sahriyet été 2020 A Hammamet» : Des œuvres riches et subtiles...    Nouveau comité sur les affaires réglementaires : placer les lois et régulations au cœur de la compétitivité de l'Afrique    Météo : Températures en baisse    Tunisie: Le syndicat des travailleurs au sol de Tunisair réclame la fermeture de l'aéroport Tunis-Carthage    Tunisie: Reprise du transport du phosphate vers le complexe chimique après un mois de suspension    Canon et Climatepartner Célèbrent Dix ans de Partenariat    226 nouveaux cas de coronavirus en Libye    Zouhair Maghzaoui : Même les sympathisant d'Ennahdha le soutiennent discrètement    Drogba candidat aux élections de la fédération ivoirienne de football    Des signes annonciateurs d'un début imminent de la guerre en Libye ?    Tunisie : Discours de Kaïs Saïed à Mahdia et Sfax sur l'émigration illégale    Lutte contre la migration irrégulière : Pour une coordination plus grande entre les forces sécuritaires et armées    Les Emirats à la Turquie : Ne vous immiscez pas dans les affaires arabes    Success Story : Mohamed Abid, un tunisien à la conquête de Mars    Mohamed Abid, le Tunisien à la conquête de la planète Mars    Monastir | Les familles de 24 pêcheurs appellent à intervenir pour libérer leurs enfants retenus par les autorités italiennes    Gisèle Halimi, une autre icône de la diaspora tunisienne disparait    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





M. Ferid Makni, professeur retraité et bénévole, à La Presse : « Le Casino de Sfax renaît de ses cendres »
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 07 - 2020

La plage «Le Casino» municipal ou aussi plage Le Charuel du nom de l'ancien maire de Sfax, qui a embelli et construit ce casino (aujourd'hui disparu), est l'une des anciennes plages qui ont fait le bonheur des Sfaxiens au XXe siècle jusqu'au milieu des années 70. « Les familles se déplaçaient vers cette plage en fin d'après-midi où s'installaient un café-bar, des cabanons en bois peint en rayures, des douches gratuites et toutes sortes de commodités. Cette plage constituait ainsi un ensemble harmonieux » (source : coupure de presse : Le Forum sfaxien). Mais depuis le milieu des années 70, cette plage a disparu suite à l'implantation à sa proximité et à celles des plages voisines d'usines de traitement des phosphates. Face à cette situation alarmante, des appels au nettoyage et à la réhabilitation de ces plages ont été lancés par les membres de la société civile qui aspirent à une plage paradisiaque. M. Férid Makni, professeur retraité d'histoire-géographie, titulaire d'un diplôme de sciences politiques et d'une licence d'histoire, actif dans la société civile et le travail associatif, est l'un de ces bénévoles qui s'est engagé pour mener un travail de sape. Son objectif : faire renaître la plage de ses cendres et transmettre la joie et le bonheur à autrui. Interview.
Vous avez donc concilié votre spécialité d'histoire-géographie avec l'idée de réhabiliter le Casino...
Ces deux disciplines, l'histoire et la géographie, sont deux sciences de l'homme, l'objectif de la première discipline est la connaissance historique de la réalité matérielle qui est l'espace, tandis que le but de la seconde discipline, la géographie, est de poser des questions en relation avec cet espace. Dans ce sens, j'ai posé les questions suivantes : pourquoi le Casino a été transformé d'un espace de détente à un espace pollué ? Comment faire pour le réhabiliter, voire le valoriser ?
Pouvez-vous expliquer votre choix sur le Casino ?
Conscient du fait que le Casino est laissé pour compte durant des décennies, j'ai choisi la mobilisation pour sauver cette plage et la faire renaître de ses cendres. C'est un travail colossal. En fait, le Casino s'étend sur presque 350 mètres et dès 2015, j'ai décidé de me retrousser les manches et réaliser le rêve des habitants de la région de Sfax. Je n'arrête pas d'aller à la plage quotidiennement pour la nettoyer avec des moyens modestes jusqu'à 50 m de largeur. J'enlève les cailloux et les déchets industriels riches en acide fluorhydrique très toxique qui ont perdu leur résistance à l'aide de la forte dynamique des vagues.
La société civile et à sa tête «la Tansyquia» qui a pesé de tout son poids pour inciter le gouvernement à fermer la Siape (Société industrielle d'acide phosphorique et d'engrais).
Il y a sans doute ceux qui vous aident dans cette tâche...
Bien évidemment, afin de sauver le littoral et assurer une qualité de la vie digne dans la région, la municipalité de Sfax, l'Agence de protection et d'aménagement du littoral, la direction du projet Taparura et les scouts de la région se sont mobilisés et ont dégagé des tonnes de remblais et aménagé une plage artificielle. Idem pour la société civile et à sa tête «la Tansyquia» qui a pesé de tout son poids pour inciter le gouvernement à fermer la Siape (Société industrielle d'acide phosphorique et d'engrais). En effet, elle s'est mobilisée depuis le 14 juin 2015 lors d'une marche pour protester contre la catastrophe écologique causée depuis des décennies par les usines chimiques implantées dans la ville et qui ont entraîné la séparation des habitants de Sfax de leurs plages. Ainsi, la fermeture définitive de cette unité polluante a eu lieu le 7 août dernier.
img data-attachment-id="67088" data-permalink="https://lapresse.tn/67086/m-ferid-makni-professeur-retraite-et-benevole-a-la-presse-le-casino-de-sfax-renait-de-ses-cendres/plage-casino-sfax/" data-orig-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?fit=850%2C491&ssl=1" data-orig-size="850,491" data-comments-opened="1" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-image-title="plage-casino-sfax" data-image-description data-medium-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?fit=300%2C173&ssl=1" data-large-file="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?fit=850%2C491&ssl=1" class="aligncenter wp-image-67088 size-full jetpack-lazy-image" src="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?resize=850%2C491&ssl=1" alt width="850" height="491" data-recalc-dims="1" data-lazy-srcset="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?w=850&ssl=1 850w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?resize=300%2C173&ssl=1 300w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?resize=768%2C444&ssl=1 768w, https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?resize=519%2C300&ssl=1 519w" data-lazy-sizes="(max-width: 850px) 100vw, 850px" data-lazy-src="https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/07/plage-casino-sfax.jpg?resize=850%2C491&is-pending-load=1#038;ssl=1" srcset="data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7"
Ne craignez-vous pas le retour à zéro ?
Je pense que l'action menée à la plage du Casino est une leçon-témoin. C'est vrai que nous allons compter sur la conscience des citoyens, mais nous devrons quand même être vigilants et nous nous mobiliserons à bras-le-corps chaque fois où nous remarquerons des dépassements, soit de la part des citoyens, soit de la part des industriels. Dans cet ordre d'idées, nous organiserons des campagnes de sensibilisation afin d'empêcher les délinquants de transformer la plage en un fouloir de bagarre et de violence. Nous arriverons à convaincre ces gens et à donner une image attrayante. Idem pour les industriels, on va militer pour déplacer le lieu des usines proches de la plage. C'est une démarche qui devra continuer dans l'avenir et avec le projet Taparura, on tournera définitivement la page en interdisant la pollution.
Afin de sauver le littoral et assurer une qualité de la vie digne dans la région, la municipalité de Sfax, l'Agence de protection et d'aménagement du littoral, la direction du projet Taparura et les scouts de la région se sont mobilisés et ont dégagé des tonnes de remblais et aménagé une plage artificielle.
Est-ce que vous êtes satisfait de ce que vous avez déjà réalisé ?
Ma satisfaction, c'est de voir le sourire aux lèvres des Sfaxiens et le bonheur dans leurs yeux. Ceux qui se sont privés de leur plage pendant des décennies ont le droit de récupérer leur espace et se réconcilier avec lui. Nous comptons sur les efforts de tous les acteurs, gouvernement et société civile, pour rendre la ville de Sfax une métropole méditerranéenne qui contribue au rayonnement du pays.
Vos futures mobilisations...
Le bénévolat, c'est un engagement avec soi et a beaucoup de valeurs qui n'ont pas de prix. Je continuerai mon combat jusqu'au bout car un si bon travail ne doit jamais cesser. Après le Casino, je passerai à la plage la Punta et celle d'Ennakhla pour les nettoyer.
Propos recueillis par Lilia ELLOUZE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.