Tunisie – Monastir : Arrestation d'un enseignant pour éloge du terrorisme    Fitch Ratings : La conjoncture fragilise les institutions financières non bancaires tunisiennes    Bourse de Tunis : Le Tunindex à l'équilibre    Amical : Le CA et le CR Belouizdad se quittent sur un match nul (1-1)    FTF : Nouvelles nominations à l'EN juniors et la DNA    Tunisie – FMI : Engagement à appuyer la réforme du système fiscal tunisien    Nabeul De fortes pluies causent le blocage de certaines routes    Le PDL dénonce un complot visant à assassiner Abir Moussi    France : On refoule toujours les "étrangers" à la plage, la gauche dénonce, motus chez Macron    Gabès: Non-lieu pour l'équipage du navire « Xelo »    Sfax: 10 enseignants traduits devant le conseil de discipline (Vidéo)    Baisse des investissements déclarés de près de 60% en deux ans    Non-lieu pour la complice de Rached Khiari    5 employés de la société SELECTA traduits en justice pour leur activité syndicale    75 ans d'Inde progressiste    Refus de libération de la mairesse de Tabarka    Nizar EL BEZ, expert en entrepreneuriat et Directeur marketing de Yalla Fid, à La Presse : « Il est temps que le label ''Made in Tunisia'' ressuscite des ruines de Carthage »    Vient de paraître «Gens de boxe» de Pierre Ballester : Azdine Ben Yaâcoub, l'Arabe du coin    Tunisie: En ces temps difficiles, soyons tous des citoyens responsables    Signature du mémorandum d'accord d'un jumelage entre la Municipalité de La Goulette et La Municipalité turque de Muratpasa/Antalya    MEMOIRE : Mohamed Sghaier Abid LADEB    Sfax: 8 corps de migrants repêchés à Kerkennah    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Arts plastiques : Le festival international de Mahrès reporté    LK'AL ce soir : L'Algérien Mouh Milano à Bizerte    Festival international de Hammamet | « Rboukh » de Hatem Lajmi : Un spectacle complet !    Marcel Khalifé et Bachar Ma-Khalifé rendent hommage à Mahmoud Darwich à Hammamet    Shimizu Shinsuke, ambassadeur du Japon à Tunis: Le Japon, la Tunisie et l'Afrique, de larges perspectives    Tunisie-Blanchiment d'argent: Hausse des déclarations de soupçon    5 choses à savoir sur les nouveaux smartphones pliables Galaxy Z Flip 4 et Galaxy Z Fold 4 de Samsung    Bassem Trifi : la liste des magistrats révoqués était l'initiative de la ministre de la Justice    Tunisie : Les douaniers menacent d'une grève à cette date    Annulation de la grève des boulangeries    Un Tunisien tue un étranger    CONDOLEANCES : Aïcha SOUID    La Commission d'appel reporte son verdict à septembre : La gabegie s'installe de nouveau...    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Super League africaine : coup d'envoi de la compétition en août 2023    Europa League (3è tour retour): le programme de ce jeudi    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    Météo : Temps stable et températures entre 30 et 40 degrés    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Sarra Hamdi en Bronze    Tahar Melligi est décédé    Patatras : Lotfi Abdelli ne s'exile plus, il remet ça avec la protection des policiers    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tribune | Mon message d'Hiroshima    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 06 - 2022

Le vernissage de l'exposition de photographies du journaliste et critique Khémaïs Khayati, à la Cinémathèque Tunisienne, un moment privilégié et une immersion dans le monde de l'argentique lorsqu'il accompagnait le monde du cinéma.
L'exposition porte le titre de «Passion de la photo», mais notre collègue et ami Khémaïs Khayati porte en lui une autre passion pour le cinéma qui l'a conduit à écrire plusieurs ouvrages sur le septième art et, en particulier, sur le cinéma arabe. Mais son rapport au cinéma ne s'arrête pas au côté scientifique ou au niveau de la critique, Khémaïs Khayati a connu le cinéma dans «sa chair» parce qu'il a connu de très près ceux qui l'écrivent et le mettent en scène et ceux qui en font un outil de narration magique qui a accompagné toute une génération. L'interview lui permettait d'être dans la tête de ces cinéastes et la critique des films lui ouvrait la porte de leur effervescence artistique. Cela suffisait-il comme capital dans ce métier ? Pas du tout ! Car Khémaïs Khayati est aussi passionné que ceux qui créaient ces œuvres pour le grand écran afin de raconter la réalité de notre monde arabe... Il a aussi un autre atout qu'on n'enseigne pas dans les universités : la spontanéité de sa bonhomie et de sa modestie. Deux qualités qu' il est difficile d'interpréter… On les a ou on ne les a pas ! A notre sens, le cinéma parle plus à ceux qui arrivent vers lui par le chemin des cœurs simples et clairs... Mais pourquoi on vous raconte tout ça au lieu de parler de l'exposition ? Parce que tous nos traits de caractère se trouvent dans ce qu'on fait. Cette exposition nous apprend beaucoup sur la passion de l'auteur de ces photos. Une passion qu'on retrouve aussi bien dans le choix des moments à immortaliser que dans le cadrage. Une exposition qui retrace un parcours, mais avec des photos qui nous communiquent une grande générosité de cœur et un rapport très particulier à l'humain, surtout dans les portraits des cinéastes. Voici une photo de Taïeb Louhichi, qui flânait dans un champ sur une bicyclette (et c'est la plus touchante pour l'auteur). A bien observer, la photo semble être en mouvement et elle dit beaucoup sur le moment de son déclic. Voici comment nous avons fait le tour de cette exposition en écoutant l'histoire de ces photos... Et en regardant Khémaïs Khayati avec sa crinière blanche se promener entre ces clichés comme un enfant... Ça l'a rajeuni on vous dit !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.