Conjoncture : le CIPED se prononce    C1 – 1er TOUR ALLER | MLANDEGE – CLUB SPORTIF SFAXIEN (0-5): Le CSS imperturbable !    FINALE DE LA LIGUE AFRICAINE DES CHAMPIONS: Al Ahly : l'immense exploit !    Mes odyssées en Méditerranée | Ecoles internationales et «discrimination positive»: Le cas de l'école italienne de Tunis «G.B. Hodierna»    Présentation du Projet de loi de finances 2021: Les indispensables réformes économiques    MEMOIRE: Bouthayna KHADZNAJI    Dialogue de sourds !    Boxe : pas de vainqueur entre Mike Tyson et Roy Jones Jr    Football : Programme TV de ce dimanche 29 novembre 2020    Combien coûtera-t-il? où se faire vacciner? qui doit payer? : Qu'en sera-t-il du futur vaccin Covid-19 ?    Kairouan — Faits divers: Les mésaventures de deux éleveurs    Les Césars 2021 « Révélation féminine » : Najla ben Abdallah en lice !    Edition spéciale du festival audiovisuel «Intercal»: Place à la musique expérimentale et à l'art digital    Les bottines les plus stylées    Couloirs: De petits espaces beaux et utiles    Reflux | gastro-œsophagien : consulter pour éviter le pire !    Météo: Baisse des températures ce dimanche 29 novembre 2020    IFOP : 59% des Français n'envisagent pas de se faire vacciner contre le Coronavirus    Tunisie [Vidéo]: En direct de Sfax, commémoration de la Journée de solidarité avec le peuple Palestinien    Mustapha Khouja, ancien handballeur du SN: «Le sport pour le sport !»    HUAWEI WATCH FIT pour tous    COVID-19 Sousse, situation au 28 Novembre: 75 nouveaux cas et 2 nouveaux décès    Habib Touhami : C'est déjà demain    Tunisie – Et pendant ce temps... Le pays part en miettes !    Par Maher Ben Ghachem : L'olivier dans la neige    47 décès et 1210 nouveaux cas en Tunisie    ARP : "Le budget de l'Etat pour 2021 n'a pas rendu justice aux catégories vulnérables dans le pays"    ARP : Pour réussir, le dialogue national doit être soumis à des conditions précises, soulignent les députés    Tunisair : Les revenus du transport en baisse de 67%    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    Bundesliga : Ellyes Skhiri offre à son équipe la victoire contre Borussia Dortmund    « Ok » pour le principe... mais à sa manière !    La solution SAP signature Management est désormais certifiée par Al Barid Bank Esign et l'ANCE    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Le gouvernement ne cèdera pas au chantage (Mechichi)    Hichem Mechichi : Le PLF2021 constitue un nouveau système de gouvernance    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Doter la presse arabe des moyens de ses ambitions
13e congrès de l'Union Générale des Journalistes Arabes à Gammarth
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 05 - 2016

La protection des journalistes arabes contre les agressions et les pressions en tous genres sera le cheval de bataille du nouveau bureau exécutif de l'Union générale des journalistes arabes qui a été élu hier. Quinze membres ont été élus pour former cette instance dont le président du Snjt, Néji Bghouri
C'est pour la première fois en cinquante ans que le congrès de l'Union générale des journalistes arabes se tient en Tunisie et dans le Maghreb arabe, et ce, en présence de représentants de 18 syndicats et organisations adhérant à l'Union et avec la participation d'une centaine de congressistes relevant desdits syndicats et associations de journalistes. Le congrès, organisé par le Syndicat national des journalistes tunisiens (Snjt), a été rehaussé lors de son ouverture, samedi, par la présence du chef du gouvernement, Habib Essid, du président de l'Union internationale des journalistes (FIJ), Jim Boumelha, ainsi que de représentants des missions diplomatiques étrangères.
Quinze membres ont été élus hier pour former le bureau exécutif de l'Union dont le président du Snjt, Néji Bghouri. L'Union a honoré à cette occasion le Snjt en lui décernant son bouclier pour l'excellente organisation du congrès et pour les efforts fournis en matière de défense de la liberté d'expression et de presse. Le syndicat des journalistes palestiniens a lui aussi honoré le Snjt pour son soutien aux journalistes palestiniens.
De même, Hechmi Nouira, notre confrère et rédacteur en chef du journal Assahafa Al Yaoum, a été réélu conseiller de l'Union, tout comme le Libanais Joseph Al Khoussif Al Kassifi et Faycal Al Kenaï du Koweït, alors que Abdelwaheb Zghilet été élu président de la commission des libertés. Outre les motions du congrès et ses recommandations, une Déclaration de Tunis sera élaborée pour mémoriser ce congrès exceptionnel à plus d'un titre...
Le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (Snjt) Néji Bghouri a indiqué que le congrès revêt une importance capitale pour l'avenir de la structure puisque ses travaux donneront sur un nouveau statut qui devrait révolutionner l'Union vers une réelle indépendance et une véritable démocratie au niveau de sa gestion. Cela, selon ses mots, permettra à l'Union de prendre ses responsabilités dans la protection des journalistes et de la liberté de presse et d'expression dans un contexte arabe très difficile pour la presse. Bghouri a déclaré, suite aux élections de membres du bureau, qu'un point négatif a entaché ces élections: aucune femme journaliste n'a été élue. De même il a insisté sur la centralité de la cause palestinienne et le devoir de défendre les journalistes palestiniens ciblés par les forces sionistes. Cependant, il a indiqué que la défense de la liberté d'expression et de presse devra être le cheval de bataille du nouveau bureau de l'Union. Un bureau qui est appelé à attaquer plusieurs dossiers à la fois, et tout est prioritaire...
Bghouri n'a pas manqué de saluer «la militante de la liberté de presse et d'expression» Nejiba Hamrouni et d'insister sur le devoir de dévoiler la vérité sur l'enlèvement des journalistes Sofiène Chourabi et Nedhir Ketari.
Non à l'agression des journalistes
«Des régions comme la Libye, la Syrie, le Yémen, la Palestine et l'Irak sont devenues des points noirs en termes de pratique de la profession de journaliste à cause de l'occupation en Palestine, et des guerres et conflits dans d'autres pays. Dans certains autres pays, l'oppression des journalistes continue à l'instar de ce qui se passe en Egypte où l'on vient de prendre d'assaut les locaux du syndicat des journalistes alors que des dizaines de journalistes sont emprisonnés. Aussi, dans d'autres pays, les journaux sont victimes d'interdiction de parution... C'est pour ces raisons et autres que ce congrès se tient dans un contexte exceptionnel et il est appelé donc à travers ses motions à donner des messages clairs pour défendre la liberté de presse et pour faire face à tous les dépassements et agressions commis contre les journalistes et leurs institutions», a ajouté Néji Bghouri. D'autre part, il a affirmé que l'Union générale des journalistes arabes créera une commission interne pour suivre ces agressions et poursuivre les agresseurs en justice. Une commission qui va tenter de pousser vers le développement des lois réglementant le secteur dans les différents pays arabes.
Le président du Snjt a insisté sur les dangers qui ne cessent de menacer la liberté de presse et d'expression et a déclaré qu'il est temps que l'Union prenne les choses en main pour effectuer son rôle de soutien aux journalistes et défendre leurs droits et intégrité physique et morale. Mettant en valeur les efforts du gouvernement tunisien dans la consécration du droit à l'accès à l'informations, Bghouri a souhaité que cette tendance à protéger les libertés, notamment des journalistes, soit un effort continu. Par ailleurs, il a mis l'accent sur la crise de la presse écrite par rapport aux difficultés des journaux et autres supports papier. De même, il a souligné la précarité des conditions sociales des journalistes, ce qui constitue un handicap à toute tentative de développement d'une presse libre, indépendante et pluraliste.
Engagement et soutien
Dans son allocution d'ouverture, samedi, le chef du gouvernement, Habib Essid, a insisté sur les efforts déployés par la Tunisie pour consacrer les libertés, notamment celle de la presse et d'expression, qui ne sont que des piliers du régime républicain démocratique participatif que l'on essaye d'instaurer depuis l'avènement de la révolution du 17 décembre-14 janvier. Affirmant qu'en Tunisie il n'y a pas lieu de céder à ces droits consacrés dans la constitution, Essid a ajouté que le législateur est en train d'entériner et de développer les lois en relation avec ces libertés, notamment le droit à l'information, préconisé dans l'article 32 de la constitution. Le chef du gouvernement a relaté l'évolution des médias et de la pratique journalistique en Tunisie. De même, il a insisté sur les responsabilités des médias de tout genre et leur engagement, notamment dans la lutte contre le terrorisme et la diffusion de la culture de tolérance. Il a affirmé l'engagement du gouvernement à soutenir les initiatives et les efforts visant le développement de la coopération arabe dans le secteur des médias. Essid n'a pas manqué de réaffirmer les sentiments de solidarité avec les familles des journalistes tunisiens Nadhir Ketari et Sofiene Chourabi, prenant encore une fois l'engagement de dévoiler la vérité sur leur enlèvement. Aussi, il a souhaité un prompt rétablissement à l'ex-présidente du Snjt, Nejiba Hamrouni.
Par ailleurs, la répartition des tâches aurait été effectuée un peu tard hier soir, et le président du Snjt, Néji Bghouri, est favori pour le poste de vice-président de l'Union générale des journalistes arabes...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.