Hichem Mechichi se concertera ce lundi avec les blocs parlementaires d'Ennahdha, du bloc démocratique, de Qalb Tounes et d'Al-Karama    Affaire Fakhfakh-VIVAN : Un Nouveau rebondissement    Ligue des champions / Coupe de la CAF : Les dates des finales officialisées    L'OTE diffuse des cours de langue arabe sur sa chaîne YouTube    Bizerte : Des investissements de 2 milliards de dinars mobilisés pour financer des projets publics    Le chef du gouvernement désigné entame les concertations avec les groupes parlementaires    Tunisie: Rencontres entre Hichem Mechichi et les blocs parlementaires    Tunisie : Les nouveaux prix des cigarettes à partir du 03 août 2020    Les Nouveaux Freebuds et Watch GT 2e de Huawei, La touche finale pour accessoiriser votre style    BAD : La Covid-19 n'empêche pas l'Afrique de l'Est d'être une région dynamique    Eventuelle deuxième vague en Tunisie, qu'en pense Hachemi Louzir ?    BIAT : Un PNB de 466,3 MDT au 1er semestre 2020    USL Championship : Nouvelle victoire pour l'équipe de Radhi Jaidi    Contrebande : un militaire tué par balle dans une course poursuite à Dhehiba    Espérance de Tunis : Hamdou Elhouni, blessé, sera indisponible une semaine    Sidi Bouzid : un incendie se propage à la zone militaire tampon au mont Mghila    Tunisie: Renforcement des moyens pour la Garde maritime à Sfax pour contrer la migration clandestine    Météo : Températures en légère baisse    Tunisie: Augmentation des prix de vente de certaines marques de tabac    Tunisie: La fermeture de l'aéroport Tunis-Carthage donnera au mauvaise image, selon le ministre du Tourisme    Hausse des prix de vente de certains tabacs    Encore 7 cas de عدوى محلية contamination locale de Coronavirus et 2 cas importés enregistrés à Sousse, Mahdia, Sfax et Kairouan    Les Emirats à la Turquie : Ne vous immiscez pas dans les affaires arabes    L'évolution du Coronavirus en Afrique du Nord et au Maghreb se poursuit – Découvrez la courbe de chaque pays    Exceptionnel Bourguiba: Voir poindre une aurore de vrai bonheur, dans la grandeur et la dignité    Success Story : Mohamed Abid, un tunisien à la conquête de Mars    Mohamed Abid, le Tunisien à la conquête de la planète Mars    Foot-Ligue Europa : le programme des huitièmes de finale    Offre de la gratuité du Pack Amen First Bank « First Free » pour les nouveaux bacheliers    Sidi Bouzid : La récolte du raisin de table enregistre un taux d'avancement de 90%    Monastir | Les familles de 24 pêcheurs appellent à intervenir pour libérer leurs enfants retenus par les autorités italiennes    Palais Borj Baccouche : Un joyau architectural à l'abondan    Migration irrégulière: 27 Tunisiens secourus au large de Kerkennah    Gisèle Halimi, une autre icône de la diaspora tunisienne disparait    La régularisation ne concerne pas les nouveaux arrivés    Heureux qui comme Ulysse    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Procédure pénale contre Gianni Infantino    Leila Ben Gacem: Le monde d'une entrepreneure socio-culturel(Vidéo)    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    Tunisie : Les avoirs nets en devises s'élèvent à 136 jours d'importation au 27 juillet    Olivier Poivre d'Arvor : La Tunisie ne me quittera jamais...    L'Italie met la pression, la Tunisie change de ton et de vision    Ceux d'en haut qui nous regardent    Mohamed Adel Chehida: le phénomène des Harraga ou l'hémorragie silencieuse de la jeunesse tunisienne    Rencontre avec Yosra Nafti dans le cadre de « IJA, la culture en accès libre » : Autour du tirage argentique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une animation conciliant patrimoine et tradition
Le Stambali en Tunisie
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 04 - 2019

La troupe comporte plusieurs membres qui participent aux spectacles rituels de Stambali : musiciens, danseuses et l'Arif vous proposent un spectacle aux ambiances tamisées de la Médina de Tunis où chants et danses s'entremêlent dans un espace intime.
Dans tout le Maghreb, une tradition musicale s'est répandue par les routes tracées entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne. Appelé Gnawa au Maroc, Diwan en Algérie et Stambali en Tunisie, cet art témoigne de l'histoire commune de cette pratique ancestrale et de la richesse de notre patrimoine musical. Le Stambali est une cérémonie envoûtante où la musique et la danse nous entraînent dans l'univers du Gembri (instrument à 3 cordes) qui encense le public jusqu'à la danse.
A travers toute la Tunisie, quelques dernières maisons dédiées au Stambali font perdurer cette tradition en faisant découvrir au public des expressions artistiques qui trouvent leurs racines dans la mémoire du continent africain. L'histoire du Stambali raconte l'héritage spirituel de la communauté noire tunisienne. Ces troupes de Stambali nous proposent des spectacles à caractère festif qui allient, dans un même élan, le côté spirituel et les anciennes traditions.
Croyances et pratiques musulmanes
Ce rite a vu le jour parmi les populations originaires d'Afrique subsaharienne transférées vers la Tunisie dans le cadre de l'esclavage. Dans une démarche syncrétiste d'intégration dans la société tunisienne, il a assimilé des croyances et pratiques musulmanes comme le culte populaire des saints pratiqué dans l'ensemble du Maghreb, ce qui a conduit à la constitution d'un panthéon composé d'esprits africains et de saints musulmans.
Il peut être comparé aux rites des Gnawas du Maroc, du Diwan algérien et du Makeli libyen dans le sens où les adeptes du Stambali, parfois appelés «bilaliens», considèrent aussi Sidi Bilal, esclave noir affranchi par Mahomet et premier muezzin de l'islam, comme le fondateur de leur confrérie, un mythe destiné à légitimer leur présence au sein d'une société dominée par l'islam. La troupe de Stambali Sidi Ali Lasmar est l'une des troupes qui pratiquent, jusqu'à ce jour, ce type de rite musico-thérapeutique en Tunisie.
Sous l'œil de Riadh Ezzawech, maître-initié de la troupe, les joueurs du Gembri et des crotales en fer vous transporteront dans un univers magique et mystique où les danses et l'esprit des anciens, mythes des esclaves affranchis, se mêleront aux chants des cultes de l'islam populaire. La troupe comporte plusieurs membres qui participent aux spectacles rituels de Stambali : musiciens, danseuses et l'Arif vous proposent un spectacle aux ambiances tamisées de la Médina de Tunis où chants et danses s'entremêlent dans un espace intime.
La troupe de Stambali Sidi Ali Lasmar
Le spectacle comporte plusieurs parties, dont chacune détient sa propre particularité au niveau de la musique, des couleurs et des odeurs. Découvrant ainsi cette tradition qui prend ses racines en Afrique subsaharienne et dont la sève coule au Maghreb.
Pourquoi le Stambali ?
Parce que c'est un art 100% tunisien. C'est une culture incarnant nos racines, mais marginalisée. On aspire, en outre, à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine immatériel du Stambali, actuellement en danger en Tunisie et en voie de disparition. C'est un spectacle festif à partager avec tous. On agit pour faire connaître la culture Stambali en Tunisie et à travers le monde et assurer la pérennisation de ces traditions. Il est important de créer une nouvelle dynamique suscitant la réflexion et l'action autour d'une partie importante du patrimoine musical et symbolique tunisien, une partie d'ores et déjà bien présente dans l'imaginaire collectif.
L'association de la Culture du Stambali «Sidi Ali Lasmar», fondée le 23 mai 2016 à Tunis, a pour but de contribuer à la préservation de la culture Stambali comme héritage culturel ancestral. L'association promet aussi les différents aspects de cet art, en disposant des cours d'instruments Stambali et les règles de cette danse.
Les invités de l'événement
Le Diwan d'Algérie
La musique diwane, la musique algérienne sera l'invitée de l'événement.
La Gnawa du Maroc
La musique Gnawa, la musique marocaine sera l'invitée de l'événement.
L'événement
Cet événement se veut porteur d'un projet culturel autour du Stambali et des musiques ethniques. Il contribue à promouvoir l'accessibilité à la culture pour tous les citoyens, en s'assurant que cet art touche le plus grand nombre de personnes et les rassemble autour de sa musique.
Un événement qui se veut unique en son genre, d'une part, par la musique proposée, d'autre part, par son organisation et son accessibilité.
Par ailleurs, le Stambali a toujours été unique avec des artistes qui font vivre une spiritualité ancestrale. Celle-ci s'exprime dans un langage universel, celui de la musique et de la communion, qui transcende tous les discours intellectuels et réunit tous les courants de pensées. De là, cet événement puisera tout son sens.
Lieux de l'événement : Sidi Bou Saïd-Tunis
Date : 27 avril 2019
Cet événement sera lancé dans le cadre de la festivité du mois du Patrimoine.
Cet événement est la suite de l'événement de l'année précédente «la rencontre des dungas 2018)»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.