Remaniement partiel dans le Corps des gouverneurs    Météo : Quel temps fera-t-il ce week-end ?    EnaZeda : Le mouvement qui désire sensibiliser et lever les tabous sur le Harcèlement sexuel en Tunisie (vidéos)    Ligue des Champions d'Afrique : le nouveau calendrier    En photos : Hend Sabri, sublime au festival international du film du Caire    Lotfi Bouchnak ministre de la Culture ?    Le projet du budget de l'Etat 2020 est une bombe à retardement    En vidéo : Inauguration du nouveau magasin Parfois Azur City    Tunisie- Baisse des infractions liées à l'usage des voitures administratives    Tunisie: Mandat de dépôt contre un douanier dans une affaire de vol de marchandises saisies    L'iPhone 11 disponible à partir du 22 Novembre chez Orange Tunisie    Zar : le ministère de l'Agriculture ne m'intéresse pas    La Tunisie n'a pas confiance en ses femmes ?    Programme TV du vendredi 22 novembre    Après le CA, un compte curant pour aider l'ESS    Tunisie: Contrôle des voitures administratives : Les infractions ont baissé à 3,47% pour les 10 mois de 2019    Le projet EBNI ambitionne de réinsérer près de 200 jeunes sortants de prison dans le vie sociale et professionnelle    En photos : Conçue à partir de bouteilles plastiques, la robe de Dorra Zarrouk fait sensation…    Ne lisez pas cet article si vous aimez porter des collants chair…    Tunisie: Arrestation d'un individu recherché par Interpol dans un triple meurtre en France    Pourquoi dit-on toujours ‘'7achek'', même quand on parle de poissons ?    Mohamed Habib Jemli se concerte avec Néji Beghouri Président du Syndicat national des journalistes tunisiens    Challenge INNOVACT by UBCI : Les gagnants de la 2ème édition    Lindex Tunisie ouvre un 2ème magasin à Azur City    Super Coupe d'Afrique : L'Espérance ST affrontera le Zamalek à Doha le 14 février    Le derby reporté pour le mois de janvier    La Super Coupe de Tunisie de Basket-ball se déroulera, pour la 1ère fois, à Paris    Projet EBNI pour la réinsertion sociale et professionnelle de 200 jeunes sortants de prison    Majoul aux partis : éloignez vous de l'Economie    La marque tunisienne SKILA Tendance soie fait-main ouvre une succursale à Paris    Une professeure de TP harcelée depuis la visite de Kais Saied à l'ESAK    Employeurs, savez-vous que l'augmentation des salaires protège contre les maladies cardiovasculaires?    MODELE DE L'UNION AFRICAINE : Quand la jeunesse africaine s'unit à travers une initiative tuniso-tunisienne    Ouverture de Mall of Sousse, le plus grand centre commercial de Tunisie    KFW: Signature de huit accords de financement    Ligue des champions : le stade de Radès accueillera le choc ESS-Al Ahly    L'association Shanti marque sa présence aux Dunes Electroniques 2019 (vidéo)    MG propose à ses clients un magasin au cœur du désert aux Dunes Electroniques 2019    Tunisie – La Ligue 1 reprend ses droits ce week-end    Libye: Des troupes de Haftar annoncent avoir abattu un drone italien    La Tunisie élue membre du conseil exécutif de l'UNESCO    Les causes du décès de Feu Adam Boulifa selon le rapport du médecin légiste et l'avocate de la famille    La Poste tunisienne édite un timbre poste commun sur “Al-Quds capitale de la Palestine”    Journées des arts de la marionnette de Carthage : Date limite des demandes d'accréditation-presse    En Italie, les sangliers luttent contre le trafic de cocaïne    Le Consulat général de Tunisie organise une réception en l'honneur de la communauté tunisienne à Istanbul    Le mot « Zbeul » figure désormais dans l'abécédaire des Gilets jaunes en France    La Tunisie réaffirme son soutien à la juste cause palestinienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une animation conciliant patrimoine et tradition
Le Stambali en Tunisie
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 04 - 2019

La troupe comporte plusieurs membres qui participent aux spectacles rituels de Stambali : musiciens, danseuses et l'Arif vous proposent un spectacle aux ambiances tamisées de la Médina de Tunis où chants et danses s'entremêlent dans un espace intime.
Dans tout le Maghreb, une tradition musicale s'est répandue par les routes tracées entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne. Appelé Gnawa au Maroc, Diwan en Algérie et Stambali en Tunisie, cet art témoigne de l'histoire commune de cette pratique ancestrale et de la richesse de notre patrimoine musical. Le Stambali est une cérémonie envoûtante où la musique et la danse nous entraînent dans l'univers du Gembri (instrument à 3 cordes) qui encense le public jusqu'à la danse.
A travers toute la Tunisie, quelques dernières maisons dédiées au Stambali font perdurer cette tradition en faisant découvrir au public des expressions artistiques qui trouvent leurs racines dans la mémoire du continent africain. L'histoire du Stambali raconte l'héritage spirituel de la communauté noire tunisienne. Ces troupes de Stambali nous proposent des spectacles à caractère festif qui allient, dans un même élan, le côté spirituel et les anciennes traditions.
Croyances et pratiques musulmanes
Ce rite a vu le jour parmi les populations originaires d'Afrique subsaharienne transférées vers la Tunisie dans le cadre de l'esclavage. Dans une démarche syncrétiste d'intégration dans la société tunisienne, il a assimilé des croyances et pratiques musulmanes comme le culte populaire des saints pratiqué dans l'ensemble du Maghreb, ce qui a conduit à la constitution d'un panthéon composé d'esprits africains et de saints musulmans.
Il peut être comparé aux rites des Gnawas du Maroc, du Diwan algérien et du Makeli libyen dans le sens où les adeptes du Stambali, parfois appelés «bilaliens», considèrent aussi Sidi Bilal, esclave noir affranchi par Mahomet et premier muezzin de l'islam, comme le fondateur de leur confrérie, un mythe destiné à légitimer leur présence au sein d'une société dominée par l'islam. La troupe de Stambali Sidi Ali Lasmar est l'une des troupes qui pratiquent, jusqu'à ce jour, ce type de rite musico-thérapeutique en Tunisie.
Sous l'œil de Riadh Ezzawech, maître-initié de la troupe, les joueurs du Gembri et des crotales en fer vous transporteront dans un univers magique et mystique où les danses et l'esprit des anciens, mythes des esclaves affranchis, se mêleront aux chants des cultes de l'islam populaire. La troupe comporte plusieurs membres qui participent aux spectacles rituels de Stambali : musiciens, danseuses et l'Arif vous proposent un spectacle aux ambiances tamisées de la Médina de Tunis où chants et danses s'entremêlent dans un espace intime.
La troupe de Stambali Sidi Ali Lasmar
Le spectacle comporte plusieurs parties, dont chacune détient sa propre particularité au niveau de la musique, des couleurs et des odeurs. Découvrant ainsi cette tradition qui prend ses racines en Afrique subsaharienne et dont la sève coule au Maghreb.
Pourquoi le Stambali ?
Parce que c'est un art 100% tunisien. C'est une culture incarnant nos racines, mais marginalisée. On aspire, en outre, à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine immatériel du Stambali, actuellement en danger en Tunisie et en voie de disparition. C'est un spectacle festif à partager avec tous. On agit pour faire connaître la culture Stambali en Tunisie et à travers le monde et assurer la pérennisation de ces traditions. Il est important de créer une nouvelle dynamique suscitant la réflexion et l'action autour d'une partie importante du patrimoine musical et symbolique tunisien, une partie d'ores et déjà bien présente dans l'imaginaire collectif.
L'association de la Culture du Stambali «Sidi Ali Lasmar», fondée le 23 mai 2016 à Tunis, a pour but de contribuer à la préservation de la culture Stambali comme héritage culturel ancestral. L'association promet aussi les différents aspects de cet art, en disposant des cours d'instruments Stambali et les règles de cette danse.
Les invités de l'événement
Le Diwan d'Algérie
La musique diwane, la musique algérienne sera l'invitée de l'événement.
La Gnawa du Maroc
La musique Gnawa, la musique marocaine sera l'invitée de l'événement.
L'événement
Cet événement se veut porteur d'un projet culturel autour du Stambali et des musiques ethniques. Il contribue à promouvoir l'accessibilité à la culture pour tous les citoyens, en s'assurant que cet art touche le plus grand nombre de personnes et les rassemble autour de sa musique.
Un événement qui se veut unique en son genre, d'une part, par la musique proposée, d'autre part, par son organisation et son accessibilité.
Par ailleurs, le Stambali a toujours été unique avec des artistes qui font vivre une spiritualité ancestrale. Celle-ci s'exprime dans un langage universel, celui de la musique et de la communion, qui transcende tous les discours intellectuels et réunit tous les courants de pensées. De là, cet événement puisera tout son sens.
Lieux de l'événement : Sidi Bou Saïd-Tunis
Date : 27 avril 2019
Cet événement sera lancé dans le cadre de la festivité du mois du Patrimoine.
Cet événement est la suite de l'événement de l'année précédente «la rencontre des dungas 2018)»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.