Noureddine Taboubi : nous sommes capables d'une solution tuniso-tunisienne    Jean-Yves Le Drian sur l'agression d'un journaliste français le 14 janvier : cela n'est pas acceptable    Météo : Ciel dégagé à peu nuageux sur la plupart des régions    Coronavirus: 2 décès et 3905 nouvelles contaminations, Bilan du 16 janvier 2022    Météo: Températures comprises entre 8 et 12 degrés, ce mardi    Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Covid-19 : Mahjoub Aouni écarte le recours à la suspension des cours    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Météo : Légère hausse des températures    Express    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sauvegarder un patrimoine naturel précieux
Environnement
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 06 - 2010

Les aires marines et côtières en Tunisie comptent plus de 2.380 espèces animales et 1.077 espèces végétales
Les aires marines et côtières en Tunisie comptent plus de 2.380 espèces animales et 1.077 espèces végétales, selon l'étude nationale sur la biodiversité actualisée en 2009.
Ces aires ont fait l'objet d'une journée d'information organisée, hier, à Tunis, par l'Agence de protection et d'aménagement du littoral (Apal). Elles sont perçues, aujourd'hui, par les écologistes comme un moyen de gestion durable de la biodiversité.
Les participants à cette manifestation ont souligné, à cet effet, la nécessité de sauvegarder ce patrimoine naturel précieux mais pourtant menacé par plusieurs facteurs dont l'expansion urbaine, la densité des activités industrielles et la pêche.
En effet, sur les 14 variétés de végétation marine menacées en Méditerranée et listées dans les annexes du protocole sur les aires spécialement protégées et la biodiversité en Méditerranée, 9 vivent dans les eaux tunisiennes. Il s'agit surtout des herbiers de posidonie qui forment un grand pôle de biodiversité marine.
Au- delà de son apport socioéconomique important, le littoral tunisien recèle, le long de ses 1.600 km, des écosystèmes et des paysages remarquables et compte 237 zones humides côtières (lagunes, sebkhas, marais salants, marécages, oueds, chotts). 16 parmi ces zones humides sont classées parmi les sites Ramsar des zones humides d'importance internationale.
M. Nadhir Hamada, ministre de l'Environnement et du Développement durable, a mis en exergue, à cette occasion, les efforts déployés par la Tunisie pour protéger son patrimoine naturel. Ces efforts ont permis, a-t-il dit, de créer un réseau de 15 parcs nationaux (525.000 hectares) et 20 réserves naturelles couvrant une superficie d'environ 78.000 hectares.
Préservation du patrimoine naturel
Il a souligné que la Tunisie compte, d'après les rapports du centre d'activités régionales des aires spécialement protégées, le nombre le plus important d'aires spécialement protégées sur les rives sud et est de la Méditerranée.
Le ministre a précisé que les efforts qui ont concerné les différentes activités environnementales, et notamment les volets institutionnel et législatif, seront renforcés davantage dans le cadre du programme présidentiel qui vise la protection d'environ 50 kilomètres de plages prioritaires contre l'érosion marine, en vue de prévenir les impacts cumulés des activités humaines, amplifiés par les changements climatiques.
S'agissant des programmes de préservation du patrimoine naturel, il a notamment évoqué le programme de création des aires protégées et côtières dans le golfe de Gabès, le projet de l'aire maritime et côtière Cap-Negro et Cap Serrat qui s'inscrit dans le cadre du programme de préservation de la diversité biologique maritime et côtière et de développement des aires maritimes en Méditerranée.
Les participants à cette manifestation (structures, organisations gouvernementales, nongouvernementales et étrangères) opérant dans ce domaine ont mis l'accent sur l'importance de limiter l'impact de la disparition des espèces animales et végétales.
Il y a lieu de souligner que les activités liées au système environnemental participent à hauteur de 40% dans l'économie mondiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.