Pour la levée du confinement obligatoire pour les personnes venant de l'étranger    Finances : Ouverture de l'inscription pour les entreprises touchées par les impacts de la pandémie du Covid-19    Ministère de la santé : Découverte de la nouvelle variante SARS-CoV-2 en Tunisie    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Nous avons gouverné le pays que durant 2 ans et un mois    Une délégation militaire de haut niveau se rend à...    Hatem Ben Salem : Le don émirati de 500 vaccins est une insulte dans son nombre et son coût    Tournoi de Doha : Ons Jabeur passe en huitièmes de finale    Zouheir Maghzaoui : Rached Ghannouchi est responsable de la crise !    «La Tunisie doit se donner une nouvelle direction économique et financière, le FMI demeurera son partenaire proche» affirme le chef de mission de cette institution pour la Tunisie    6,23%    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Les manifestations anti-junte en Birmanie    Les vaccins de la discorde...    «Dialogue des cordes» pour un Orient et un Occident tout en communion    Appel à la tolérance et à la solidarité    On tourne «le» page    Présidence de la CAF : la FIFA veut un consensus autour d'une candidature unique    L'Organisation tunisienne des jeunes médecins entame un sit-in au ministère de la Santé    Signature d'une Convention BH Bank / CNRPS    Lancement d'un e-service de déclaration des investissements agricoles    Changements climatiques : Premier guide pédagogique publié en braille    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    La sortie de crise au cœur d'une rencontre entre des partis et des personnalités nationales    Covid-19 | 164 cas confirmés d'infection en milieu scolaire du 23 au 28 février 2021    Rafik Abdessalem : Le président est machiavélique !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 02 MARS 2021 à 11H00    Abir Moussi à Béja cette semaine    Belgacem Tayaa, de nouveau administrateur délégué de Tunisair    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Le marché boursier clôture la séance sur une baisse de 0,31%    Ooredoo Tunisie lance le bouquet OSN Streaming App    Le parti socialiste tient la coalition au pouvoir responsable de la crise politique    CONDOLEANCES    La Tunisie aurait reçu le don de vaccins depuis fin 2020    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    News | Adel Chedli rejoint Willy Sagnol    Mini-foot | Super league Elite ( 6e journée ) : Arriadh toujours imbattable    Ligue 2 | 5e journée ­- Groupes 3 et 4 : L'ES Djerba, solide leader    Ligue 1 : programme de la 15e journée et les arbitres    Météo | Pluies éparses dans quelques regions et températures stables    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    Aucun site classé patrimoine mondial depuis 1997, Habib Ben Younes tire la sonnette d'alarme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arnaque en ligne
Fléau irrépressible
Publié dans Le Temps le 10 - 01 - 2010


* 150 réclamations par mois enregistrées à l'ODC
* Techniquement, il est difficile d'arrêter ce fléau
* Les abonnés doivent être vigilants
« Félicitations, vous avez gagné un chèque (N° 042171) d'un montant de 15 mille dollars. Veuillez contacter le numéro 004237446958 ».
Il s'agit de l'un des messages adressés aux abonnés du GSM aussi bien de l'opérateur Tunisie Télécom que Tunisiana. Des messages attrape-nigauds qui charment les abonnés par les milliers d'Euros, de dollars ou les voyages dans l'un des pays de rêve.
Appâtés par le gain facile, les Tunisiens se laissent arnaquer en payant le SMS qui coûte très cher, sans pour autant se rendre compte qu'il s'agit d'un jeu mensonger.
Ces scénarii sont récurrents et tendent même à l'augmentation depuis des années. Le phénomène a été enregistré avec acuité lors du dernier trimestre de l'année 2009, car le nombre des réclamations adressées à l'Organisation de Défense du Consommateur (ODC) est très important et dépasse même la moyenne ordinaire.
Un constat confirmé par M. Lotfi Khaldi, vice-président de l'ODC qui attire l'attention des Tunisiens sur cette question et les conseille surtout de ne pas se laisser piéger par ces jeux illégaux. « Une moyenne de 30 à 40 réclamations par mois ont été signalées contre les opérateurs téléphoniques il y a deux ans », précise le vice-président.
Un chiffre qui augmente à un rythme vertigineux d'une année à l'autre pour dépasser les 150 réclamations par mois. « L'Organisation enregistre actuellement entre 5 et 6 réclamations de ce genre quotidiennement », ajoute M. Khaldi, tout en expliquant que ce phénomène augmente à la fin de l'année. Les sociétés implantées à l'étranger ne cessent d'arnaquer les citoyens et jouent sur ce facteur pour leur poser des lapins, puisque la période coïncide généralement avec les fêtes et les cadeaux », enchaîne-t-il. Elles diversifient leurs astuces et misent actuellement sur les chèques et les voitures de marque. Pire encore, elles utilisent des noms de banques tunisiennes pour se montrer plus crédibles et piéger par conséquent un bon nombre d'ignorants. D'autres jouent sur les mots pour induire dans l'erreur les abonnés par exemple, HB ou autre. Même en vérifiant le nom de l'émetteur sont souvent des banques. Mais « en allant plus loin et en vérifiant la référence de la source, ce sont des entreprises implantées totalement à l'étranger », tient à préciser M. Khaldi.
Et les solutions ?
Existe-t-il des moyens techniques pour arrêter ces flux ? Comment ces sociétés parviennent-elles à avoir les coordonnées des abonnés de Tunisie Télécom et de Tunisiana alors qu'il s'agit d'informations personnelles et surtout inaccessibles ? Quelle est la part de responsabilité des opérateurs ?
Un tas de questions auxquelles l'Organisation de Défense du Consommateur essaie de leur apporter la réponse adéquate. « Techniquement, il est très difficile de mettre terme à ces messages intrus, c'est ce que Tunisie Télécom nous répond chaque fois que nous recevons des réclamations contre cet opérateur », signale le Vice-président de l'Organisation. En fait « les serveurs de ces entreprises sont hébergés à l'étranger, c'est un vrai handicap pour arrêter leurs pratiques », toujours d'après la même source. Entre temps, « nous essayons d'attirer l'attention des citoyens sur ce point en les sensibilisant davantage. Ils ne doivent pas être guidés par le gain facile et surtout ils doivent être vigilants », insiste le responsable.
« Il importe, aussi, qu'ils sachent que tout jeu est réglementé par la loi tunisienne. Il doit répondre impérativement à un ensemble de critères ; publication dans un journal tunisien, affichage d'un numéro de téléphone pour contacter les organisateurs en cas de problème et la conclusion d'un contrat avec un spécialiste… ». Par ailleurs, le coup du SMS doit obligatoirement être affiché et visible. Les citoyens sont appelés ainsi à vérifier ces points avant de se lancer dans un jeu qui n'est pas clair tel le cas.
Par ailleurs, les Tunisiens doivent faire attention à une autre sorte d'arnaque, celle qui s'effectue sur Internet. M. Khaldi confirme que « nous commençons à enregistrer ce genre de réclamations à l'ODC ». Des sites étrangers hébergés dans des pays asiatiques ou européens réalisent des gains par ce moyen détourné. Par exemple le site « Casino en ligne » est l'un des sites d'arnaque. « Il ne faut jamais lui faire confiance parce que c'est une société malfaisante basée aux Philippines ». L'Internet et les courriers électroniques sont utilisés pour obtenir des informations privées (numéros de carte de crédit, nom d'utilisateur et mot de passe d'un compte… « Dès lors il ne faut jamais communiquer ces informations sur la toile », conseille M. Khaldi. Même « le e-banque et la consultation des comptes sur Internet représentent une vraie menace pour les utilisateurs. Car « les arnaqueurs sont installés hors nos frontières. Il est quasiment impossible de mettre la main sur eux parce que leurs serveurs sont hébergés à l'étranger », tient-il à préciser. Il faut du fait être prudent lors de la consultation de sites apparemment sécurisés par des technologies.
L'escroquerie sur Internet ou par SMS, de vrais fléaux qui gagnent du terrain en Tunisie. Ce constat est confirmé par l'ODC qui n'a pas assez de moyens pour protéger les victimes et se limite à la sensibilisation. Etre prudent, vigilant et informé sur ces jeux reste dès lors la meilleure solution pour ne pas se faire arnaquer par des inconnus introuvables et volatiles.
Sana FARHAT
---------------------------------------------
Les réclamations à l'ODC dépassent l'escroquerie
2 à 3 réclamations par jour contre Tunisie Télécom
Le débit de l'ADSL et la facturation abusive en point de mire
Les réclamations contre Tunisie Télécom dépassent l'arnaque en ligne pour toucher le débit de l'ADSL et la facturation abusive des abonnements d'Internet suite à la résiliation des contrats.
Nombreux sont les citoyens qui contactent l'ODC pour dénoncer ces pratiques. « 2 à 3 clients protestent chaque jour contre la qualité de débit (coupure, débit très lent…) ou les pratiques de Tunisie Telecom par rapport à la facturation même suite à la résiliation de contrat », explique M. Lotfi Khaldi. Il s'agit des nouvelles formes de protestations contre l'opérateur qui essaye tout de même de parfaire ses prestations. D'ailleurs, deux à trois ans en arrière, les abonnés au GSM ne cessaient d'attirer l'attention sur la qualité de la communication, les coupures successives, la saturation du réseau du Tunisie Télécom ou l'échec d'envoi des messages. Ces points faibles ne sont plus soulevés comme auparavant et ce grâce aux travaux effectués sur le réseau lors des dernières années.
----------------------------------------------
60 MD pour parfaire le réseau GSM de Tunisie Telecom
Plusieurs efforts ont été fournis par Tunisie Telecom pour améliorer la qualité des communications sur les lignes mobiles.
L'année dernière une enveloppe de 60 MD a été allouée à ces travaux ce qui a permis d'enregistrer des résultats satisfaisants. Le taux d'encombrement du réseau du téléphone mobile a été réduit à 0,46 % en 2009 contre 16 % il y a trois ans. Une progression a également été constatée au niveau des communications.
Le problème de coupure n'est plus souligné que dans 0,81 % des cas alors qu'il était de l'ordre de 1,44 % en 2007. A remarquer que la moyenne mondiale est 2 % par rapport à la saturation du réseau et de 1 % en ce qui concerne la coupure de communications.
----------------------------------------------
Témoignage
Des clients qui galèrent
Najla, une cliente qui a décidé de résilier le contrat d'abonnement Internet depuis des mois, mais qui galère toujours entre les services de Tunisie Télécom et le fournisseur Internet (FI). « J'ai adressé ma demande avant même les délais, mais le fournisseur n'a pas informé l'opérateur à temps, c'est ce qui fait que Tunisie Télécom m'a facturé une somme supplémentaire », témoigne-t-elle. Après avoir contacté le FI pour avoir une attestation qui prouve qu'il a tort, la cliente s'est trouvé obligée de se déplacer à la direction régionale pour fixer la facture finale mais vainement. Chaque fois qu'elle se présente à l'agence afin de payer le reliquat, on lui demande de payer la somme intégrale et ce faute de communication entre les directions de Tunisie Télécom…Cette situation perdure depuis des mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.