L'échec d'un modèle !    L'islam et la démocratie, une révolution intérieure: Le plaidoyer de Yadh Ben Achour    L'université La Sapienza décerne le doctorat honorifique en droit romain à Kaïs Saïed    Compétitions interclubs 2021-2022 : la CAF prolonge d'un mois le délai d'engagement    JO 2020 : Le Japon va lever l'état d'urgence    « Ils ont tué Diego », affirme l'avocat de l'infirmière de Maradona    La police de l'environnement à Tunis : 64 agents pour 15 arrondissements municipaux    60 hectares de blé ravagés par les flammes à Siliana    Les femmes potières de Sejnane à l'honneur à l'IFT    Les potières de Sejnane à l'honneur à l'IFT    Afek Tounes : Le maire de Hammamet reçoit de très sérieuses menaces terroristes !    En visite en Italie, Kais Saïed s'entretient avec Sergio Mattarella    Tunisie- Daily brief du 16 juin 2021: Tentative d'assassinat contre le président de la République, Mort suspecte du frère de Leila Trabelsi, La mère du mineur agressé à Sidi Hassine victime de harcèlement….    Météo : Températures toujours en hausse    Décès de Mohamed Naceur Trabelsi, frère de Leïla Trabelsi    Badreddine Gammoudi : Une corruption évidente dans la vente du Palais de la Baie des Anges    Covid-19 : 65 décès et 2091 contaminations recensés le 15 juin 2021    Tunisie-ISSHST : La perturbation des examens continue pour la deuxième semaine consécutive    Tunisie – AUDIO – IMAGES : Le scandale du comportement exemplaire de la SONEDE en matière de rationalisation de la consommation de l'eau    Partenariat Next Step - Inetum : Pour des solutions Cloud pérennes et sécurisées    Bourse de Tunis : Le marché continue de perdre du terrain    Lancement du programme d'aide aux micro-entrepreneurs ''SOUTIEN TPE COVID-19''    Hand – CAN Dames : La Tunisie éliminée en demi-finale    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Conférence internationale du travail : Le plaidoyer de Majoul pour un plan international de soutien aux PME    Rencontres d'affaires virtuelles France-Tunisie, le 24 juin 2021 : Les entrepreneurs au cœur de la relance    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    Arrivée du président Kaïs Saïed à Rome    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed : sur les pas d'Ibrahim
Les récits du Coran
Publié dans Le Temps le 19 - 08 - 2010

3- La prière : recueillement et transcendance (suite)
« Ainsi, nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins aux gens comme le Messager sera témoin à vous.
Et nous n'avions établi la direction (qibla) vers laquelle tu te tournais que pour savoir, qui suit le Messager (Mohamed) et qui s'en retourne sur ses talons. C'était un changement difficile, mais, pas pour ceux qu'ALLAH guide » ;
(Al Baqarah - V.143)
Le rite de la prière a été donc repris par le Prophète qui avait au départ recommandé Al Qods pour direction.
C'était la direction qu'avaient suivie les gens du Livre dont ceux de confession juive.
Toutefois, le Prophète eut la révélation que Dieu a voulu attribuer à chaque religion une orientation qui lui est propre
Cela pour distinguer ceux qui étaient réticents de ceux qui étaient prêts à suivre Mohamed dans n'importe quelle direction.
Ils le font spontanément, car dans le recueillement tous leurs agissements transcendants les actes entachés d'hypocrisie ou de malice.
C'est la raison pour laquelle il est énoncé dans le verset 143 de la sourate précitée que le changement de la qibla est difficile sauf pour ceux qui sont guidés par ALLAH.
En fait, le changement de la qibla eut lieu quelque mois après l'arrivée du Prophète à Médine.
La Mecque est devenue désormais la direction de la prière.
« Certes, nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une Qibla que te plaît.
Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez tournez-y vos visages.
Certes, ceux à qui le Livre a été donné, savent bien que c'est la vérité venue de leur Seigneur.
Et Allah n'est attentif à ce qu'ils font ».
(Al Baqarah – V. 144)
Pourquoi la qibla était-elle devenue une condition sine qua non pour une prière juste ?
En effet, on peut se poser cette question surtout que toutes les directions appartiennent à Dieu.
« Dis c'est à ALLAH qu'appartiennent le levant et le couchant. Il guide qu'il veut vers un droit chemin ».
(Al Baqarah - V.141)
La réponse à cette question n'est pas si aisée que cela.
Cependant, le Prophète a eu la révélation de changer de Qibla afin de se distinguer des autres gens du livre dont certains ne cessaient de le persécuter en tentant de semer la discorde parmi les fidèles.
La Kaâba était devenue désormais la qibla des fidèles dirigés par Mohamed le dernier Messager d'ALLAH, dont la mission était de parachever la religion d'Ibrahim et ses descendants.
(A suivre)
Ahmed YOUNES
----------------------------
Les Compagnons du Prophète
Abou Bakr Essedik
Abou Bakr fut le compagnon par excellence du Prophète, puisqu'il ne l'avait jamais quitté jusqu'à ce qu'il fut désigné comme son successeur ou « Khalifa ».
Il fut d'ailleurs son compagnon à la grotte où le Prophète s'étaient réfugié avec lui, sur leur chemin vers Médine, afin de tromper la vigilance de ceux qui cherchaient coûte que coûte à tuer Mohamed.
Ce compagnon auquel il a été fait allusion dans la Sourate Attaouba v 40
« Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon: ‹Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous. »
En fait ce fut le Prophète lui-même qui sur son lit de mort, lui demanda de diriger la prière en ses lieu et place. Il l'avait en quelque sorte préparé à sa succession et confia à ses compagnons tels que Omar Ibn Al Khattab, que Abou Bakr était le plus apte à lui succéder.
En effet, outre le facteur de l'âge qui militait en sa faveur, puisqu'il avait à peu près, le même âge que le Prophète, il était un fervent croyant et un homme pieux et prêts à tous les sacrifices pour défendre le Prophète et tous les fidèles notamment contre les exactions et les abus qu'avaient tendance à leur faire subir les païens et tous ceux qui cherchaient à nuire au Prophète à tout prix.
Il s'attachera à son avènement en tant que Khalife à continuer à faire appliquer les préceptes de l'Islam, conformément au Coran et à la Sunna, c'est-à-dire les actes et les dits du Prophètes.
Il commença par régulariser le passif du Prophète, si infime fut-il.
Le Prophète avait de son vivant , promis de donner une somme d'argent à un certain Jaber, à l'arrivée des contributions du Bahrayn.
Mais celles-ci n'arrivèrent qu'après le décès du Prophète.
Jaber alla voir Abou Bakr qui le régla sans hésiter . Bien plus il le régla du double selon ce qui est rapporté par Ibn Syrine, Muslim et Boukhari.
Abou Bakr eut également à combattre les apostats groupuscules voulant nuire aux fidèles. Ce fut sous son avènement que Musailima a été tué par Khaled Ibn El Oualid.
Plusieurs batailles avaient eut lieu sous son Califat, dont celle d'El Yamama où périrent beaucoup de chouhadas.
Abou Bakr mourut après avoir été empoisonné par un homme de confession juive de Khaibar, qui lui servit à manger.
Il ne mourut pas sur le coup, mais quelques mois plus tard tel que le rapporte Attabari.
Il était parmi ceux à qui Dieu a promis le paradis.
A.Y.
----------------------------
Les miracles du Coran
Le nombre des articulations dans le corps humain
Le Prophète, paix et bénédiction d'Allah sur lui, a dit : « tout homme fils d'Adam est créé avec 360 articulations, et celui qui proclame grandeur à Allah (par le takbir), rend louange à Allah, exprime l'unicité d'Allah (la ilaha illa Allah), implore le pardon d'Allah, dégage une pierre, une épine ou un os de la route, encourage le bien, et lutte contre les actions blâmables le nombre des articulations qu'il a, marcherait alors ce jour en étant dévié du feu » Rapporté par Muslim.
Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui) a également dit : « tout musulman doit donner une aumône, ils dirent : O Prophète, que ferait celui qui n'en trouve pas les moyens ? Il dit : qu'il travaille avec ses mains, il tirerait ainsi bénéfice et donnerait l'aumône, ils dirent : et que ferait celui qui n'en trouve pas les moyens ? Il dit : qu'il aide celui qui a fortement besoin de lui, ils dirent : et s'il ne pourrait pas, il dit : il fait le bien et s'abstient du mal, c'est l'équivalent d'une aumône » Rapporté par Al Boukhari.
L'imam Ibn Hajr Alaskalani dit dans son livre "Fath Albari Fi Charh Sahih AlBoukhari" (Don du Créateur dans l'explication du Boukhari) que : « tout musulman doit donner une aumône », c'est une expression qui admet l'obligation et le préférentiel, ceci rappelle ce que le Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « tout musulman doit avoir six mœurs » en citant celles qui sont conformément préférentielles. Muslim rapporte dans une autre version du Hadith que le Prophète paix et bénédiction d'Allah sur lui a dit : « chacun de vous doit donner une aumône pour chacune de ses articulations à partir de son réveil », et également : « Allah a crée chacun des hommes fils d'Adam avec 360 articulations ».
L'Imam Ahmed rapporte que le Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « il existe chez l'homme 360 articulations, et il doit donner pour chacune de ses articulations une aumône ». Ils dirent : O messager d'Allah qui pourrait le faire ? Il dit : « tu enterres une saleté à la mosquée, ou tu écartes un objet de la route, et si tu ne le peux pas, alors les deux génuflexions de la prière du lever du jour "Addoha" te dispensent ».
Les savants respectueux, qu'Allah les récompense, ont défini une articulation du point de vue étymologie comme étant l'union entre deux os. Or cette définition nécessite plus de précision et d'éclaircissement dans le cadre des nouvelles connaissances scientifiques.
Quels sont les problèmes qui rendent difficile de prouver la concordance entre la vérité universelle et le texte du Hadith ?
Cette définition se contente des articulations reliant les os, sans pour autant compter entre les cartilages.
Elle est différente de la définition scientifique des articulations, et qui comporte la jointure entre les os, ou cartilages.
Il est nécessaire de poser une règle pour les articulations répétées dans le corps ou deux os peuvent s'articuler en plusieurs points ; s'agit-il d'une seule articulation, ou faut-il considérer le nombre de points de liaison ?!
Il est donc indispensable de trouver la solution à la contradiction apparente, et ce en précisant une définition scientifique des articulations avant de l'appliquer en comptant le nombre d'articulations dans l'organisme humain :
La définition scientifique précise
Tout trouble dans cette définition ou dans son application pourrait entraver la mise en évidence de la vérité universelle à propos du nombre d'articulation du corps humain signalé dans le Hadith, et toute application inadaptée amènerait à la mise en doute de tout le domaine du miracle du Coran, chose qui est tant attendue par ceux qui le critique.
Cette étude se base sur le fait que : une articulation est la jointure entre deux os, ou os et un cartilage ou entre deux cartilages, dans n'importe quel endroit de l'organisme.
En précisant la signification du mot "articulation" de façon scientifique, cette définition ne contredit guère les sciences linguistiques ni les nouvelles références scientifiques (exemple : l'articulation entre les deux os long du membre inférieur) avec en plus, la considération de la jointure entre deux os comme étant une seule articulation même si ils se rejoignent en plusieurs points. Il en découle alors l'exclusion des jointures entre os et cartilage de croissance (particularité de l'enfant, qui disparaît chez l'adulte) et les unions entre cartilage et os sans séparation comme est le cas pour les dernières cotes de la cage thoracique.
Le compte des articulations du corps humain selon la définition posée
Les articulations du crâne : 86
Les articulations du larynx : 6
Les articulations de la cage thoracique : 66
Les articulations de la colonne vertébrale et du bassin : 76
Les articulations des membres supérieurs (32*2) : 64
Les articulations des membres inférieurs (31*2) : 62
Total : 360


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.