Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Même les moustiques attaquent
Invasion sans sonner la charge
Publié dans Le Temps le 20 - 05 - 2011

Il paraît que cette année les moustiques seront plus nombreux et plus menaçants dans la banlieue sud que lors des dernières années… Et l'on se demande si nous pourrons lutter contre ces envahisseurs qui ont commencé à se manifester dès les premiers jours du mois de mai, d'autant plus que les conditions climatiques ont été marquées par une alternance de pluie et de chaleur, deux facteurs qui favorisent la prolifération des moustiques.
D'habitude, pour empêcher l'invasion de ces bestioles nocives, les services municipaux lancent chaque année, dès le mois d'avril, une campagne de démoustication en s'attaquant à la source du mal, à savoir les marécages, les étangs et les flaques d'eaux stagnantes, à travers des épandages et des pulvérisations d'insecticides pour éliminer ces moustiques alors qu'ils sont encore au stade larvaire. Malheureusement, cette action, ô combien bénéfique pour l'environnement et la santé du citoyen, n'a pas eu lieu à cause des perturbations survenues dans l'exécution des différents projets communaux et le désordre qui a régné dans les différents services des municipalités de la banlieue sud depuis la Révolution.
Pullulement des moustiques
La proximité de l'Oued Méliane, à mi-chemin entre Ezzahra et Radès, facilite le pullulement des moustiques en cette période et jusqu'à la saison estivale si des mesures ne sont pas prises immédiatement par les deux communes concernées. C'est que les eaux de cet oued sont stagnantes et sont un lieu propice pour la pondaison et l'éclosion des moustiques. Un peu plus loin vers le sud, à l'entrée d'Ezzahra, se trouve un autre cours d'eau sur la route MC33, appelé Oued Maïzet, qui pourrait être à l'origine d'une prolifération soudaine et rapide des moustiques, du fait que ce cours d'eau est marécageux et dont les berges sont vaseuses. Ajoutons à cela, les tonnes de déchets amassées jusqu'à aujourd'hui sur les plages du littoral sud composées surtout d'algues sèches qui attendent d'être ramassées. Là encore, il y a une autre source de prolifération d'insectes qui préfèrent aussi la végétation dense pour y habiter. Malheureusement, il paraît que les municipalités ont d'autres chats à fouetter, étant concentrées sur le règlement d'autres problèmes d'ordre social (grèves du personnel, sit-in, laisser-aller dans l'administration, constructions anarchiques…)
C'est dans ces endroits précités que les moustiques pondent deviennent aussitôt des adultes très gênants pour la santé et le repos des citoyens. D'après les scientifiques, chaque moustique peut pondre entre 100 et 400 œufs qui éclosent une journée plus tard ! Ainsi des milliards d'insectes naissent chaque jour ! Ces lieux ont fait l'objet d'une action de démoustication depuis quelques années qui consiste en la pulvérisation d'insecticides au moment propice pour que les citoyens passent un été paisible.
Et les vacances ?
L'expérience a montré que pour garantir des vacances estivales sans moustiques, il faut s'attaquer aux origines du mal prématurément, au moment même de la pondaison avant que les œufs n'atteignent un stade avancé et deviennent un danger menaçant pour les citoyens. A l'état où vont les choses et sans l'intervention immédiate des services municipaux, les habitants de la banlieue sud vont souffrir le martyre durant la saison estivale. Ils devront dès maintenant compter sur leurs propres moyens pour faire face à ces envahisseurs nuisibles. Ils auront à utiliser des quantités énormes de « flytox » et munir leurs portes et fenêtres de moustiquaires pour se prémunir contre les attaques de ces bestioles qui fusent de tous côtés surtout pendant la nuit, cette période de la journée où les moustiques sont plus actifs. Les bébés et les enfants en bas âge sont, nous dit-on, les cibles privilégiées des moustiques. Une piqûre de moustique pourrait laisser des traces sur la peau fragile d'un petit enfant et dans certains cas elle pourrait conduire la victime jusqu'au médecin ! Les parents ne lésinent pas sur les moyens susceptibles de protéger leurs petits contre les piqûres; ils essayent tous les gadgets qu'ils peuvent trouver sur le marché comme les dispositifs à ultrasons, les aérosols insecticides ou les diffuseurs de liquide qui se branchent sur une prise électrique, pour se débarrasser de ces ennemis nocturnes.
Bref, la situation climatique actuelle fait le bonheur des « envahisseurs » qui commencent déjà leurs attaques sur les habitants de la banlieue sud qui souhaitent une intervention immédiate et efficace des autorités communales pour endiguer le danger et permettre aux banlieusards de dormir tranquillement durant la toute prochaine saison estivale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.