Tunisie-Directeur de l'ENIS [VIDEO] : « Nous cherchons à améliorer le classement de nos universités dans le monde »    Où voir les matches d'Aissa Laidouni et Anis Ben Slimane en Europa League ?    Youssef Bouzakher : « La dissolution du CSM n'a jamais été évoquée par le chef de l'Etat »    Dr Rim Belhassine Cherif, Président du groupe régional pour l'Afrique de la Commission d'Etudes 13    Tunisie – Covid : Fermeture d'un troisième établissement scolaire à Djerba    Inauguration du nouveau siège de l'ambassade de l'Etat de Palestine en Tunisie    La Proparco et l'UIB renforcent leur soutien aux entrepreneurs tunisiens affectés par la crise sanitaire    Ali Laârayedh s'offre une sortie qui évoque le dernier repas du condamné    Importation de véhicules en Algérie: Le problème serait-il en voie de règlement?    Zaghouan : Récupération d'une terre domaniale agricole de 120 hectares à Djebel Oust    Kais Saied: Nous n'avons pas de problèmes avec les juifs mais plutôt avec les colonisateurs    France : 3 ministres épinglés pour dissimulation de revenus ça fait beaucoup!    Le marché boursier termine la séance de mercredi, sur une note morose    Tunisie : Rached Ghannouchi reçoit l'ambassadeur de France    L'administration publique, un ''obstacle'' pour 3/4 des PME    Précisions du ministère de la Justice concernant le pass vaccinal    Affaire Khashoggi : le Saoudien arrêté à Paris ne serait pas le bon, Macron soulagé    Coupe Arabe FIFA 2021 : Programme des quarts de finale les 11 et 12 décembre    Les pays où les habitants ont été le plus souvent ivres    Abdellatif Mekki : Les personnes qui gardent encore espoir en Kaïs Saïed n'ont rien compris !    TRANSTU: Changement du trafic du métro sur la ligne 1, entre les stations "Mohamed Ali" et "Kabaria"    NBA : Lakers et Knicks à la relance, Dallas renversé par Brooklyn    UCL : Le Barça pourrait se qualifier ce mercredi ?    Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir    Tunisie: Vers la vaccination des enfants âgés de 5 ans ?    Mandat de dépôt contre le policier ayant agressé le directeur du lycée 9 avril à Sidi Bouzid    Exposition photos, films, concerts et arts numériques au programme de la 1ère édition du "Nawaat Festival"    L'entreprise autrement: Le retard est devenu fatal    Variant «Omicron» — Reprise économique: L'imprévisibilité...!    JTC: Les spectacles au programme du 8 décembre 2021    Sfax: Concert afro-tunisien au théâtre municipal [Vidéo]    Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé    L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat    LC Europe (Poules / 6è j): le programme de ce mercredi    Le comité scientifique annonce une bonne nouvelle    Comment rendre le système éducatif plus efficace en Tunisie ? Ridha Zahrouni s'exprime sur le sujet [Vidéo]    CONDOLEANCES    Tunisie-officiel : Nouvelle date d'un jour férié    NEWS: Héni Amamou passe à l'EST    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre    Les JTC 2021 rendent hommage à la Troupe de la ville de Tunis : Une consécration pour l'Histoire et le parcours    «Corde inconnue, fragment 1» de Fatma ben Aissa à Atelier Y: Déambulation artistique    Tunisie: Augmentation de 14% des prix du fer de construction    Tunisie : Signature d'un contrat de concession pour la restauration «d'El Karaka » de la Goulette et sa transformation en musée de la céramique artisanale    Connect International : Une visite à la capitale sénégalaise Dakar    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    JO d'hiver 2022 : Le Kremlin appelle à des JO libres de toute politique    Tunisie : Focus sur le projet de réaménagement du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La médina dans tous ses états
Arts plastiques : exposition de Mokhtar Hnène à l'espace Aïn
Publié dans Le Temps le 07 - 12 - 2011

Mokhtar Hnène qui expose jusqu'au 10 décembre courant à la galerie Aïn aux jardins de Salammbô, est un artiste plasticien chevronné qui fait partie de la première génération de l'école des Beaux-arts de Tunis des années 60. Si l'exposition ne porte pas de titre, le visiteur devine de prime abord qu'il s'agit d'œuvres portant sur la Médina : le peintre présente ces lieux dans tous leurs coins et recoins à travers 26 tableaux de dimensions différentes qui passent pour un véritable témoignage d'un patrimoine architectural riche où l'on peut voir plusieurs scènes quotidiennes vécues par les gens de ces quartiers traditionnels que le peintre a reproduites jusqu'aux moindres détails.
L'espace Aïn est donc animé depuis le 25 novembre et jusqu'au 15 décembre courant, par les magnifiques tableaux de l'artiste Mokhtar Hnène qui offre à ses visiteurs une belle promenade à travers les rues et les ruelles de la ville antique, notamment de Bizerte, ville natale de l'artiste qui l'a merveilleusement inspiré dans toutes ces œuvres exposées. C'est que le peintre nous plonge dans un univers de vieilles maisons qui sentent la tradition et le passé et qui tiennent encore debout malgré les vicissitudes du temps et en dépit du béton qui défigure le paysage urbain.
On y découvre une touche d'impressionnisme où l'artiste a surtout travaillé sur les fluctuations des lumières qu'il fait apparaître sur ses tableaux pour mettre en relief une certaine particularité qu'offre la Médina par ses ruelles étroites, ses impasses, ses pavés, ses réverbères et par les façades, les arcades, les murs et les toits de ses maisons traditionnelles, mais aussi par ses habitants qui vaquent à leurs occupations quotidiennes et qu'on voit évoluer dans les quartiers ou les souks de cet univers antique. La Médina et son ambiance ont certainement servi de bon support à l'artiste pour exprimer notre attachement aux origines arabo-musulmanes et à toutes les richesses architecturales du passé. Et c'est sans doute là que réside le message de l'artiste !
Techniquement parlant, l'artiste a eu recours à la peinture à huile pour créer la majorité de ses tableaux exposés, comme « Rue El Bacha », « Rue Dar El Jeld », « Zaouia », « Porte Sidi Mehrez », « Place Kheireddine » mais aussi des vues antiques de Bizerte, sa ville natale, comme « « Bizertine », et «Le vieux port de Bizerte ». On peut voir aussi quelques autres œuvres à base d'aquarelle. Le paysage naturel est également présent à cette exposition, comme on peut voir sur ces tableaux de « Plage à Kef Abed » ou « Vignes et olives »… Les couleurs tantôt claires, tantôt sombres riment avec les touches de lumières que l'artiste fait filtrer au bout d'une ruelle ou à travers une porte ou une fenêtre entr'ouverte, suggérant ainsi une sorte de clair-obscur très charmant. Les fissures qui se sont formées à travers les années sur les murs des maisons ou les fentes qui se sont creusées sur les portes et les fenêtres des maisons sont minutieusement représentées par l'artiste qui semble pousser un cri d'alarme pour sauvegarder ces maisons menacées de ruine. Bref, Mokhtar Hnène nous invite à voyager dans l'histoire, dans le patrimoine culturel et architectural à travers ses tableaux sur la Médina, ce lieu qui a abrité nos ancêtres et qui continue à aviver les souvenirs de pas mal d'artistes pour qui il sert aussi de source d'inspiration intarissable.
Hechmi KHALLADI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.