Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Coronavirus : 1 décès et 219 nouvelles contaminations, Bilan du 3 décembre    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Coupe Arabe : Démonstration de force à l'égyptienne et 5-0 à la fin    L'ordre des médecins s'oppose à l'Innovation et aux Startups    Abir Moussi : Le président n'est pas habilité à modifier le régime politique et la loi électorale    Tunisie : Nouvelle décision de Kais Saied    REMERCIEMENTS ET FARK: Khemaies GUEBLAOUI    MEMOIRES: Béchir HAMMAMI    Gafsa | dur, dur d'être jeune…    Tunisie-coronavirus : Vers la fermeture des frontières? le ministre répond    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    Louzir : La personne infectée par « L'Omicron » va bien et n'a montré aucun symptôme    Tunisie : Hausse de 17,2% des recettes douanières durant les 11 premiers mois de l'année 2021    Coupe Arabe : Les Marocains écrasent la Jordanie et se qualifient pour les 1/4    NBA : Phoenix privé de record, le derby de LA pour les Clippers    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis: "La Tunisie n'a toujours pas saisi l'opportunité des financements verts"    Pourquoi: Vente illégale d'eau    Tahya Tounes annonce son congrès extraordinaire en mars 2022    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    NEWS: Zerdoum passe au CA    Marathon International COMAR Tunis-Carthage: Courons pour l'environnement    On nous écrit: «J'ai fermé mes maisons » de Marianne Catzaras Sur ses collines, Athènes attend    «On a Blade of Grass» de Fares Thabet à Selma Feriani Gallery du 13 décembre 2021 au 5 février 2022: Un environnement rêvé    Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Premier ministre italien : « la Tunisie doit tracer une voie politique claire »    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie-Météo: Temps nuageux sur l'ensemble du pays    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cheminer à travers le Cap Bon
promenade
Publié dans Le Temps le 12 - 08 - 2012

Malgré la canicule qui règne, en partant très tôt, on peut encore faire de belles promenades vers les côtes du Cap Bon. Allez, en route « à la fraîche » !
Soliman

Peu à peu, la climatisation de la voiture a rafraîchi l'atmosphère. On s'est, un peu, détendu et les conversations ont commencé. En arrivant à Soliman, on éprouve le désir d'un ...petit arrêt. Certains grincheux diront qu'il est impossible de circuler au centre-ville et préfèrent s'enfuir rapidement par le « périphérique ». Laissons la voiture et allons à pied jusqu'à la grande et antique mosquée au minaret andalou caractéristique. Des arbres, des voûtes typiques en briques, des gens aimables vous rappelleront la création de la ville sur le Henchir d'un Ottoman nommé « Soliman » au XVIIème siècle. Les Andalous, chassés d'Espagne, se sont installés à l'emplacement présumé de l'antique Gummi. Il y existe une très curieuse fontaine et les murailles du marché proche évoqueront l'existence de fortifications disparues. Vous n'avez pas le temps d'aller jusqu'à la plage aujourd'hui. Laissez cela pour plus tard et reprenez votre voyage en direction du soleil qui est déjà haut.
Allez à Menzel Bou Zelfa. On peut y voir une belle zaouïa du XVIIème siècle et y revenir au printemps pour la fête des orangers. Puis choisissez. Les gens pressés se dirigeront directement vers Menzel Témime. Les flâneurs du dimanche, préfèreront bifurquer vers Beni Khalled et rouler, dans le soleil, vers Korba.

Korba

Nous l'avons présenté dans un article précédent. Construite sur le site de l'antique Curubis, ce bourg nous a semblé être, avec ses places accueillantes, ses rues commerçantes et animées, ses constructions souvent originales et harmonieuses, une des agglomérations les plus intéressantes du Cap Bon. Ici, aussi, vous pouvez revenir plus tard : les plages voisines sont très agréables et très recherchées même en fin de saison.
Nous avons présenté aussi les immenses lagunes qui s'étendent le long de la côte Sud-Est du Cap Bon. Celles de Korba ont une importance internationale. Elles sont protégées par la Convention de Ramsar. Elles font l'objet d'un protocole de gestion environnemental intitulé : « Med Wet Coast Cap Bon ». Elles ont été mises en valeur et aménagées pour recevoir « intelligemment » des visiteurs. Arrêtez-vous donc un moment, au Centre écotouristique tout neuf, bien aménagé et doté d'une bonne bibliothèque, vous y serez reçu très aimablement.
En hiver, la lagune abrite des centaines d'oiseaux. Un peu plus loin, on voit encore, les vestiges de la chaussée romaine qui traversait la lagune. Et vous pouvez revenir toute l'année : comme les acteurs d'une pièce de théâtre qui jouent en continu, les différentes espèces d'oiseaux se succèdent, au fil des saisons, sur les lagunes. Même en été, il y a de très nombreux oiseaux d'eau surtout à partir de la mi août : sarcelles, limicoles et échasses.
Continuez, cette route vers Kélibia est magnifique. Au loin, la mer turquoise brasille. L'eau des lagunes semble de l'argent fondu. Les champs soigneusement entretenus sont verts ou bruns.
A la fin de l'été, partout des guirlandes pourpres de piments, mises à sécher, décoreront les façades blanches.
D'autre part, la promenade, en diagonale, à travers le Jebel Sidi Abderrahmen, depuis Menzel Bou Zelfa, directement vers Menzel Témime, n'est pas dénuée d'intérêt. En hiver, les chasseurs s'y donnent rendez-vous. Au printemps, on est tenté d'emprunter une des pistes et de s'enfoncer dans les bois pour pique-niquer. Partout des orchidées sauvages et mille autres fleurettes s'épanouissent. Les perdrix s'envolent en vrombissant. Plus tard, les tourterelles roucoulent à perdre haleine. L'été, les stridulations des cigales font vibrer l'air qui embaume la résine. Une petite route mène vers les hameaux de Fortuna et Sidi Bou Ali où l'on découvre des vestiges mégalithiques et des pistes qui mènent au sommet du Jebel et au marabout, à moitié souterrain, de Sidi Abderrahman.

Menzel Témime - El Harouri

On peut, au passage, avoir une pensée pour Sidi Salem et s'arrêter pour jeter un coup d'œil sur la grande nécropole punique. Mais notre objectif, pour aujourd'hui, est le pont sur l'Oued El Hajar, disent les cartes, Al H'jar disent certains géographes ! Comment écrire, en français, l'Oued des pierres ?
Où se trouve-t-il ? C'est difficile à dire : à 7 kilomètres environ de Menzel Témime et à 5 kilomètres de Kélibia, mais de nouvelles constructions s'élèvent sans cesse le long de la route et on ne sait plus où s'arrêtent ces deux villes. Mais l'oued est important et une plaque est fixée au pont et n'importe quel agriculteur local vous dira comment aller à El Harouri. La première grande piste, à gauche, au Nord de la route, vous mène à une « ferme ». Les marcheurs laisseront là leur voiture à la garde des habitants de la ferme. La nécropole à Haouanet d'El Harouri est à 2 ou 2,5 kilomètres au Nord de la route. Les « accro » de la voiture s'y rendront avec leur véhicule par de belles pistes parfaitement carrossables ou bien en empruntant la petite route goudronnée qu'on trouve à gauche à l'entrée de Kélibia et qui indique la direction de l'Oued Khatef. Dans son opuscule sur Kerkouane, édité par Alif, le professeur M'hamed Hassine Fantar a rédigé une étude remarquable de cette nécropole. La disposition en enfilade, conforme à l'architecture libyque, des haouanet, un enclos avec un couloir d'accès aux chambres sépulcrales et un escalier pour monter à la « terrasse », des traces de décoration peinte, recouverte, hélas, par des couches de suie, des drains taillés dans le plafond des sépulcres, servant, sans doute, à l'accomplissement de rites funéraires, rendent cette nécropole très curieuse. Elle était en usage entre la fin du IVème et le début du IIème siècle avant J.C., 800 mètres à 1 kilomètre de marche séparent la nécropole principale d'un groupe de 5 haouanet situés sur la rive droite de la « branche » Est de l'oued Al H'jar. Ils sont plus ou moins remplis d'alluvions et ils ont donc fait espérer qu'ils contenaient ... des vestiges intéressants. Hélas, il y a bien longtemps que tous ces sépulcres ont été pillés : tous les tombeaux contiennent des trésors, dans tous les pays du monde, n'est-ce pas ?
Le retour aux voitures est de l'ordre de 2 kilomètres. Un plan et une étude détaillée ont été publiés dans le fascicule 3 de l'Atlas préhistorique de la Tunisie, intitulé « Le Cap Bon », publié par l'Institut du Patrimoine.
Et ensuite ? La région de Menzel Témime offre bien d'autres centres d'intérêt : nous reviendrons nous y promener. Kélibia, sa citadelle et les vestiges à ses pieds ne sont qu'à quelques kilomètres. De là, on pourra pousser jusqu'à Hammam El Ghezaz et le curieux sanctuaire consacré à Lella Meriem, puis aller jusqu'au cap : Ras El Melh voir le « m'zar » consacré à Sidi Mansour au ras des flots.
Deux bonnes publications : «A la décopuverte du Cap Bon» par S. Aounallah et M. Fantar ainsi que «Le Cap Bon – El Watan El Qibli» par T. Ghalia présentent un intérêt certain.
Et le retour ? On a vraiment l'embarras du choix : par El Haouaria, et par Tazoghrane et le marabout de Sidi Maoui, par la route de Korba. Toute la région, en toutes saisons, propose de nombreuses visites intéressantes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.