Mustapha Mezghani - L'Industrie 4.0: une vraie menace pour l'économie Tunisienne    Abassi : la relation du Tunisien avec la banque reste très limitée    Parité hommes-femmes en Tunisie : Au-dessous de la moyenne mondiale    CONDOLEANCES: Emna TRABELSI    REMERCIEMENTS ET FARK: Mongia MOALLA veuve Hédi TARIFA    La STEG réalise un excédent d'électricité    Taux d'intérêt directeur : L'investissement des projets productifs en priorité    Attaque signalée dans le port de Tripoli    Tunisie-Ligue 1: programme de la 16ème journée    Centre d'écoute : Un abri pour les femmes victimes de violence    Après une mise en quarantaine au cours de laquelle ils ont été placés sous contrôle médical : Les Tunisiens rapatriés de Wuhan rentrent enfin chez eux    Bras de fer politico-constitutionnel : Kais Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Youssef Chahed    Retour sur la célébration du 31ème anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe    Meubles Mezghani dévoile ses nouveautés pour 2020    Le couvert végétal n'a pas connu, au 15 janvier 2020, une dégradation malgré le déficit pluviométrique    Après 2 semaines de quarantaine, les internautes rendent hommage à l'héroïsme de Dr. Abdelmoumen    Tentative collective de suicide aux portes de l'ARP    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    CHAN 2020 : le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain affrontera le Togo    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    6e édition du Sicca jazz : Vibrez sur les fusions !    Karaté | En prévision des J.O de TOKYO : Quatuor au tournoi d'Autriche    Handball | Retour sur le derby : Une question de moyens        Amir Ben Yahmed: Pour un capitalisme africain au profit de tous    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Ennahdha renonce au ministère des Technologies, selon Krichi    Programme TV du mardi 18 février    Des missionnaires chrétiens arrêtés à Sousse    Kamel Jendoubi, Khadija Cherif, Lilia Rebaï et Ramy Salhi au Danemark et en Suède, après Bruxelle, pour un nouveau partenariat tuniso-européen    Mohamed Salah Ben Ammar: Le dernier recours!    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Retour au centre-ville    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    La Basketball Africa League annonce les 12 équipes qui s'affronteront lors de la Saison Inaugurale, dont l'US Monastir    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le premier laboratoire «Santé, Sécurité du Consommateur»
Publié dans Le Temps le 27 - 03 - 2015

Le Centre Technique du Textile (CETTEX), situé à Bir Kassâa (Ben Arous), s'est récemment doté d'un laboratoire «Santé, Sécurité du Consommateur». Une première en Tunisie ! Inaugurée mercredi en présence de Wided Bouchamaoui, Présidente de l'UTICA, mais aussi de représentants du ministère du Commerce ainsi que d'autres personnalités, cette nouvelle structure vise essentiellement à renforcer la qualité du produit textile et habillement et à assurer un contrôle continu et ce, à tous les stades de la fabrication. Cet investissement, d'un coût avoisinant le milliard de dinars, est surtout une réponse à un besoin, qui s'est fait de plus en plus pressant depuis quelque temps, des entreprises du secteur Textile & Habillement aussi bien exportatrices que locales, mais aussi des autorités publiques en charge du contrôle des marchandises écoulées en Tunisie. Les citoyens aussi pourront procéder, à titre individuel, à l'analyse d'articles textiles. Les frais d'analyse par pièce s'élèvent toutefois à plus de 300 DT.
Dès juillet 2015, date de mise en activité effective du laboratoire « Santé, Sécurité du Consommateur », les techniciens pourront effectuer des analyses et des essais afin de repérer et de quantifier les substances nocives sur les textiles et les vêtements, notamment ceux en contact direct avec la peau tels que les vêtements de nuit, les sous-vêtements, les maillots de bain ainsi que les vêtements pour bébés & enfants, les textiles dans les jouets, le linge de lit et le linge de bain. Ceci permettra aux industriels de certifier que leurs produits sont de qualité et conformes aux réglementations en vigueur et des cahiers des charges de leurs clients, surtout que les entreprises du secteur Textile et Habillement en Tunisie collaborent avec de grandes enseignes internationales. Pour Hédia Blanco Regaieg, chef de département et responsable du laboratoire, l'intoxication du produit peut survenir à chaque étape aussi bien lors de la confection, de la teinture que de l'emballage. C'est pourquoi elle insiste sur la nécessité d'une meilleure vigilance et d'un contrôle continu pour un risque moindre. En effet, les produits textiles peuvent parfois représenter un réel danger pour la santé du consommateur. Métaux lourds, colorants, phtalates, benzène, produits chimiques, pesticides... Autant de substances toxiques qui peuvent à chaque étape de la production s'incruster, par inadvertance, aux fibres naturelles. Si les produits intoxiqués ne se révèlent pas dangereux au contact, ils le deviennent une fois lavés. Ces substances chimiques dangereuses, menacent à la fois l'environnement mais aussi la santé des consommateurs puisqu'elles sont susceptibles de provoquer de graves maladies telles que le cancer, de dérégler le fonctionnement hormonal et d'impacter négativement les fonctions reproductives.
En 2012, Greenpeace avait mené une enquête à l'échelle internationale pour vérifier la présence de telles composantes dans les vêtements. Ainsi, l'ONG a analysé 141 articles textiles, achetés dans 29 pays différents et fabriqués notamment en Chine, au Vietnam, en Malaisie et aux Philippines. Selon le rapport publié par Greenpeace, 63 % des produits renfermaient des éthoxylates de nonylphénols, des composés chimiques fréquemment utilisés comme tensioactifs. Les chercheurs ont également décelé la présence de phtalates dans 31 des articles analysés. Par ailleurs, une étude menée en 2014 par l'Environmental Working Group, une organisation environnementale non gouvernementale basée à Washington, sur les vêtements d'enfants avait démontré que les bébés étaient quotidiennement exposés à 27 produits chimiques différents. En matière de choix de vêtements, la vigilance est donc de mise!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.