Est-il possible de réguler les réseaux sociaux?    Supercoupe: L'Espérance Sportive de Tunis remporte le titre devant le Club Sportif Sfaxien grâce aux tirs au but    Tunisie | « La situation de la pandémie liée à la coronavirus pourrait s'aggraver d'ici un mois … »    L'EST remporte le Trophée de la Super-Coupe tunisienne de football 2020 aux tirs au but face au Club Sportif Sfaxien    Covid-19 | Le Président de la République ordonne la mise en place, dimanche, d'un laboratoire d'analyse à Sidi Bouzid    Tunisie – Pour son premier test Mechichi devra trancher entre l'Etat de droit et l'état de non-Etat    Super-Coupe de Tunisie de Football EST vs CSS : Nissaf Ben Alaya donne le coup d'envoi du match en tirant sur le ballon    Région du Proche-Orient et Afrique du Nord — Pandémie de la Covid-19: Main dans la main vers un avenir alimentaire durable    Ouverture du 5E Congrès du SNJT: Les droits des journalistes, un fondement de la liberté de la presse    Marseille (OM) vs (LOSC) Lille en direct et live streaming : comment regarder le match ?    Programme TV du dimanche 20 septembre    EST: Vaincre et plaire    CSS: Un deuxième objectif à réaliser    Programme TV du samedi 19 septembre    La FTDJ accuse le gouvernement Fakhfakh de vengeance: A-t-on vraiment sanctionné les médias ?    Le PDL organise une marche contre le terrorisme: Moussi épingle Ennahdha et promet des dossiers à Mechichi    REPORTAGE — Transports en commun: Un protocole sanitaire difficilement respecté    A paraître aux éditions Cérès: «Hamed Karoui, une vie en politique»    Mes odyssées en Méditerranée – Festivaletteratura : Tunis, "Une ville en livres"    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    Tunisie: 35 nouvelles infections au coronavirus dont 10 pour le personnel de santé à Jendouba    Météo: Prévisions pour dimanche 20 septembre 2020    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Etats-Unis : Plus de 200.000 morts    L'écrivain italo-tunisien Alfonso Campisi décoré par le président Matarella    Commission européenne : Nouvelles sanctions en vue contre les Gafa    Ammar Mahjoubi: pourquoi le mot manichéisme a-t-il une connotation péjorative ?    Mohamed Larbi Bouguerra: -Deal- du Siècle ou cynisme ehonté ?    Précision de la Banque mondiale à propos d'un article sur le financement des entreprises en Tunisie    L'UGTT œuvrera pour l'amélioration des conditions de travail des journalistes    L'ONU tire la sonnette d'alarme sur l'aide humanitaire    «Entraîner le Real Madrid, c'est mon rêve !»    Russes et Turcs proches d'un accord sur la Libye    Le niet du Hezbollah et du mouvement Amal    «Don Quichotte...» à l'ouverture de la saison du théâtre    Amour, bonheur et... ennui    Les «Amis Artistes» vus par Hechmi KHALLADI    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    Ces jeunes nouveaux magistrats du Tribunal administratif    Covid-19 : 540 nouveaux cas de contamination    La Tunisie engagée dans la lutte contre l'appauvrissement de la couche d'ozone    Le ministère de la Santé actualise l'état de la situation épidémiologique dans tous les gouvernorats à la date du 16 Septembre    Les nouvelles du marché boursier    Super Coupe de Tunisie : Sur quelle chaîne voir le match Espérance de Tunis – CS Sfaxien ?    Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente    En Tunisie, le secteur informel compte 1,5 million de travailleurs (INS)    Exposition/Confinement/Coronavirus : Trois pièces archéologiques tunisiennes retrouvent le sol tunisien    Libye: Haftar annonce la reprise de la production et de l'exportation du pétrole après 7 mois de blocus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le premier laboratoire «Santé, Sécurité du Consommateur»
Publié dans Le Temps le 27 - 03 - 2015

Le Centre Technique du Textile (CETTEX), situé à Bir Kassâa (Ben Arous), s'est récemment doté d'un laboratoire «Santé, Sécurité du Consommateur». Une première en Tunisie ! Inaugurée mercredi en présence de Wided Bouchamaoui, Présidente de l'UTICA, mais aussi de représentants du ministère du Commerce ainsi que d'autres personnalités, cette nouvelle structure vise essentiellement à renforcer la qualité du produit textile et habillement et à assurer un contrôle continu et ce, à tous les stades de la fabrication. Cet investissement, d'un coût avoisinant le milliard de dinars, est surtout une réponse à un besoin, qui s'est fait de plus en plus pressant depuis quelque temps, des entreprises du secteur Textile & Habillement aussi bien exportatrices que locales, mais aussi des autorités publiques en charge du contrôle des marchandises écoulées en Tunisie. Les citoyens aussi pourront procéder, à titre individuel, à l'analyse d'articles textiles. Les frais d'analyse par pièce s'élèvent toutefois à plus de 300 DT.
Dès juillet 2015, date de mise en activité effective du laboratoire « Santé, Sécurité du Consommateur », les techniciens pourront effectuer des analyses et des essais afin de repérer et de quantifier les substances nocives sur les textiles et les vêtements, notamment ceux en contact direct avec la peau tels que les vêtements de nuit, les sous-vêtements, les maillots de bain ainsi que les vêtements pour bébés & enfants, les textiles dans les jouets, le linge de lit et le linge de bain. Ceci permettra aux industriels de certifier que leurs produits sont de qualité et conformes aux réglementations en vigueur et des cahiers des charges de leurs clients, surtout que les entreprises du secteur Textile et Habillement en Tunisie collaborent avec de grandes enseignes internationales. Pour Hédia Blanco Regaieg, chef de département et responsable du laboratoire, l'intoxication du produit peut survenir à chaque étape aussi bien lors de la confection, de la teinture que de l'emballage. C'est pourquoi elle insiste sur la nécessité d'une meilleure vigilance et d'un contrôle continu pour un risque moindre. En effet, les produits textiles peuvent parfois représenter un réel danger pour la santé du consommateur. Métaux lourds, colorants, phtalates, benzène, produits chimiques, pesticides... Autant de substances toxiques qui peuvent à chaque étape de la production s'incruster, par inadvertance, aux fibres naturelles. Si les produits intoxiqués ne se révèlent pas dangereux au contact, ils le deviennent une fois lavés. Ces substances chimiques dangereuses, menacent à la fois l'environnement mais aussi la santé des consommateurs puisqu'elles sont susceptibles de provoquer de graves maladies telles que le cancer, de dérégler le fonctionnement hormonal et d'impacter négativement les fonctions reproductives.
En 2012, Greenpeace avait mené une enquête à l'échelle internationale pour vérifier la présence de telles composantes dans les vêtements. Ainsi, l'ONG a analysé 141 articles textiles, achetés dans 29 pays différents et fabriqués notamment en Chine, au Vietnam, en Malaisie et aux Philippines. Selon le rapport publié par Greenpeace, 63 % des produits renfermaient des éthoxylates de nonylphénols, des composés chimiques fréquemment utilisés comme tensioactifs. Les chercheurs ont également décelé la présence de phtalates dans 31 des articles analysés. Par ailleurs, une étude menée en 2014 par l'Environmental Working Group, une organisation environnementale non gouvernementale basée à Washington, sur les vêtements d'enfants avait démontré que les bébés étaient quotidiennement exposés à 27 produits chimiques différents. En matière de choix de vêtements, la vigilance est donc de mise!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.