Météo: Prévisions pour dimanche 26 mai 2019    Tunisie : Saîf-Eddine Khaoui est forfait pour la Coupe d'Afrique des Nations    Tunisie – AUDIO : Bientôt une énième grève des stations services    LdC: Gassama dirigera la finale retour entre l'Espérance et le Wydad    Conférence de presse autour du séminaire « Vers un développement local durable et inclusif : Valorisation des ressources locales et emplois décents »    Tunis- Maarouf : l'ATI n'est pas le concurrent de Tunisie Telecom et il n'y aucun lien avec le changement de management opéré en 2017    Le fondateur de Huawei, M. Ren Zhengfei répond à Donald Trump    Les supporters marocains du Wydad : Entre l'enchevêtré dans la plainte et le plongé dans le chagrin !    Roland Garros 2019 : Malek Jaziri entame le 1er tour la prestigieuse compétition face à l'Allemand Oscar Otte    La Tunisie, premier fournisseur de l'Italie en pantalons-jeans    Flat6Labs annonce les startups de son 4ème cycle d'accélération    Tunisie: Report des examens à l'Institut supérieur d'informatique et du multimédia de Sfax    Football : Programme des plus importants matchs pour ce samedi et la retransmission télévisée    La Libye, plus que jamais, plongée dans le chaos    Ligue 1 : quels clubs seront maintenus ?    Sami Fehri crée la polémique sur Instagram et Attassia TV précise !    Tunisie: Fusion entre Tahya Tounes et Al Moubadara, personne n'a demandé à Kamel Morjane de retirer sa candidature à la présidentielle, selon Azzabi    Kamel Morjane : Je n'ai pas encore décidé de briguer la présidence    Tunisie – météo : Températures en baisse et pluies les 25 et 26 mai 2019    Facebook désactive les pages et profils d'hommes politiques et journalistes palestiniens    Photo du jour : A 300 millimes le kilo de gros d'abricots, qui arnaque donc les agriculteurs?    Lionel Messi remporte un sixième Soulier d'or    Tunisie: Les Agriculteurs dénoncent l'importation de pommes de terre d'Egypte    Ligue des champions : L'EST arrache un nul précieux contre le WAC    Tunisie- VIDEO : Saisie à Medenine d'une quantité de cartouches de calibre 16, et des devises    Le maire de Sousse démissionne    Alerte météo, Pluies orageuses et températures en baisse    Pour le fondateur de Huawei : Les relations ne sont pas détruites par un morceau de papier du gouvernement américain    Nouvelle plateforme de révision pour les candidats du bac    Youssef Chahed charge Mohamed Fadhel Mahfoudh et Abdelbasset Ben Hassen de configurer l'initiative visant à établir un CODE de conduite politique    En photos : Amina Sta à Djerba pour le pèlerinage de la Ghriba    Grande Bretagne: Theresa May annonce sa démission ce vendredi    En photos... Souhir Ben Amara à Cannes, son deuxième look fait beaucoup parler…    Tunisie: L'UGTT réclame une enquête sur l'organisation par des tours opérateurs de voyages touristiques vers Israël    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    Al Badil Ettounsi déplore ce à quoi est exposé le Chef du gouvernement et certaines personnalités politiques    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Deuxième attaque de drone en 24 heures menée par les Houthis contre un aéroport saoudien    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les derniers jours du Général Hassine
Mémoire collective:Octobre 1886
Publié dans Le Temps le 30 - 10 - 2007

Parmi ceux qui avaient marqué le courant réformiste en Tunisie, à la fin du 19e siècle, par leurs idées avant-gardistes, le Général Hassine se distingua par son amour sincère pour la patrie et son sens de la justice et surtout de l'abnégation, ne cherchant, en effet, qu'à défendre l'intérêt général.
En effet, ce circassien d'origine, élevé par Hassine Bey (qui régna de 1824 à 1835) attira dès son jeune âge l'attention de Ahmed Bey 1er par son intelligence et son esprit vivace.
Aussi l'avait-il prédestiné à une carrière politique en l'inscrivant à l'école militaire du Bardo où il acquit une formation solide en matière militaire et de larges connaissances tant dans le domaine littéraire que scientifique. Il entreprit, en effet, la traduction du français à l'arabe de plusieurs ouvrages de stratégie militaire aidé dans cette tâche par l'illustre poète et homme de lettres de l'époque Mahmoud Kabadou.
Le ministre Kheïreddine le choisit pour l'accompagner à Paris, à l'occasion de l'affaire Ben Ayed en 1854 (celui-ci avait commis des malversations à l'occasion de sa nomination à la tête de la trésorerie, en commettant des détournements de fonds avant de fuir le pays pour aller en France).
Puis le même ministre le nomma à la tête de la municipalité de Tunis, lors de son institution de celle-ci en 1858.
Il fit ses preuves en tant que maire de la ville en procédant à de multiples réformes notamment en matière d'urbanisme où il œuvra au développement de la voirie et à l'assainissement et l'embellissement de la ville.
Il fut également nommé à la tête de l'imprimerie nationale , instituant le Journal Officiel, que le général Hassine a subventionné de ses fonds propres et permit ainsi sa pérennité jusqu'à nos jours.
Dans une de ses correspondances au ministre Khaznadar depuis l'Italie où il s'était expatrié, il lui écrivait qu'il avait pris la relève à un certain anglais nommé « Holt » chargé de s'occuper du côté technique concernant l'imprimerie, après que celui-ci s'était affronté à un échec à cause du manque de moyens. Il n'hésita pas précise-t-il au ministre d'engager des dépenses de ses propres fonds afin de sauver la situation et faire face aux multiples frais tant pour payer les fournitures nécessaires que les ouvriers, correcteurs traducteurs et tout le personnel travaillant pour le compte de cette imprimerie.
Toutefois, et malgré toute sa bonne volonté à œuvrer au développement du pays, il fut acculé à démissionner en 1863, persécuté sans cesse par un ministre corrompu, Mustapha Khaznadar auquel le consul français prêtait le flanc ayant intérêt à ce que la crise économique atteignant son paroxysme à l'époque pût perdurer.
Déçu, le général Hassine s'expatria en Europe pour finir ses jours en Italie.
Les causes de cet expatriement, sont étayées dans un ouvrage où il fit le procès de Nessim Shemama, ancien directeur de la trésorerie et complice de Mahmoud Ben Ayed dans l'opération de détournement de fonds, dont le principal instigateur était le premier ministre Khaznadar.
Il écrivait en effet, s'adressant à Mahmoud Ben Ayed, « quant aux causes de mon départ de mon pays, ou plus exactement de mon expatriement étaient dues au fait que je fus parmi ceux qui avaient dénoncé les agissements de votre complice le ministre corrompu Mustapha Khaznadar qui se livra à une mauvaise gestion des affaires financières de l'Etat ».
Et d'ajouter plus loin : « J'ai visité tant de royaumes autour de la mer (méditerranée) et au-delà, mais je n'ai jamais découvert de royaume plus accablé que le nôtre, ni d'hommes capables de commettre des abus et des injustices, comme il en exista dans notre pays. »
Amer et sombrant dans la maladie de l'indigence, le général Hassine n'a pu trouver aucune aide ni aucune assistance.
Parmi ses nombreuses correspondances au ministre Kheïreddine, une lettre adressée à celui-ci en date du 21 octobre 1886 en dit long sur la fâcheuse situation dans laquelle il se trouvait et où il faisait remarquer au ministre :
« J'ai enduré ce qu'aucun mamelouk n'a enduré avant moi ».
Beyram V, le réformiste de l'époque écrivait à propos du général Hassine dans son ouvrage « Safouat Al I'tibar » (ce qu'il faut connaître).... « Il tomba malade, dans sa dernière année, après avoir bourlingué de la France à l'Italie, et s'arrêta à Florence où il fut affecté, tant sur le plan physique que moral, surtout que ses ennemis augmentaient de jour en jour et lui en voulaient à mort » ?
L'homme ne méritait de finir sa vie dans de telles conditions et mourir dans la dèche le 17 juillet 1887.
Cela contribua toutefois à l'élever au rang de ceux qui ont œuvré par tous les moyens à défendre et préserver l'intérêt du pays, avec désintéressement, abnégation et en dépit de tous les obstacles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.