Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Université Mahmoud El Materi | Colloque international sur le diabète : La recherche et la lutte continuent    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Ahlem Gzara : Le pass vaccinal tunisien bientôt reconnu en Europe    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki: Pas de dialogue sans retour au cadre constitutionnel    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Ministère de l'Industrie: L'annulation des permis de recherche d'hydrocarbures est parfaitement légale    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine    Le PDL dénonce « le retour aux nominations obéissant aux principes d'allégeance et de favoritisme »    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Secteur de l'assurance en Tunisie : Reprise du rythme de croissance    Foot-Europe: le programme du jour    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    La profession du conseiller fiscal    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    Ligue 1 : St Etienne – PSG, les compos probables    Appel à la prudence face au nouveau variant de Covid-19    Exposition « Tourments » de l'artiste Hope Mokded à Nîmes: Exposition engagée    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    The Washington Post évoque la Tunisie    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bac blanc: quand 'la fouska' devient la règle!
Publié dans Tuniscope le 14 - 05 - 2010

Le Bac blanc a commencé il y a quelques jours. Un examen décisif pour certains et révélateur pour d'autres, surtout que c'est le dernier examen qui devance le concours final. Pourtant, pas mal d'élèves ne prennent pas la question au sérieux. Ils recourent à la "Fouska" sans penser aux conséquences. La fraude aux examens du Bac est un sujet délicat que ni le système d'éducation ni les élèves n'en parlent et ne reconnaissent facilement.
Le Bac blanc a commencé il y a quelques jours. Un examen décisif pour certains et révélateur pour d'autres, surtout que c'est le dernier examen qui devance le concours final. Pourtant, pas mal d'élèves ne prennent pas la question au sérieux. Ils recourent à la "Fouska" sans penser aux conséquences. La fraude aux examens du Bac est un sujet délicat que ni le système d'éducation ni les élèves n'en parlent et ne reconnaissent facilement.


Les tentatives de copiage des candidats existent depuis toujours. La fuite des sujets, la tricherie et le recours à des documents non autorisés et aux téléphones portables dans les salles d'examen, sont enregistrés en grand nombre au Bac tunisien.

En effet, même si la punition semble sévère, plusieurs élèves montrent du courage et parfois de l'arrogance en profitant de la moindre inattention des surveillants pour tricher. Les rappels à l'ordre débouchent systématiquement sur des altercations verbales entre surveillants et candidats.
Rien qu'en passant dans les librairies ou kiosques multiservices, nous remarquons une affluence nombreuse de candidats entrain de photocopier en miniature des cours susceptibles, à leurs yeux, de faire l'objet de certains sujets d'examens. Ces documents qui sont dissimulés dans la poche ou sous les jupes seront utilisés, si l'occasion se présente, pendant l'examen ou consultés dans les toilettes, en trompant la vigilance des surveillants.

Pour s'épargner les révisions, les élèves semblent tout essayer et même dépenser de petites fortunes. En effet, pour certains, finis les antisèches sur les petits bouts de papiers planqués dans la manche ou les photocopies en miniatures. La place est maintenant réservée en priorité au matériel high-tech qui fait de plus en plus irruption dans les salles d'examen. Le nombre de sites Internet qui proposent les méthodes de triche augmente d'une année à l'autre.

De la calculatrice programmable au dictaphone ou écouteur, tout est possible même avec le contrôle des encadreurs qui n'arrivent plus à s'adapter rapidement à la nouvelle technologie.
High-tech ou pas, il faut tout de même rappeler que la triche est interdite. Si les calculatrices programmables n'ont pas encore mobilisé l'éducation nationale, les téléphones portables, eux, sont déjà bannis de tous les établissements et les salles d'examen du Bac. Ainsi les tricheurs potentiels ne doivent pas seulement maîtriser l'usage des SMS, mais également apprendre à dissimuler l'appareil qui les transmet. Ce qui favorise les vêtements XXL et les larges poches qui sont, en plus, à la mode !

Il faut rappeler aussi que plusieurs élèves tentent leur chance lors d'un simple devoir sur table, mais pas le jour de l'examen; et ils le font pour certaines matières et pas pour d'autres. Dans ce sens, l'un des élèves du Bac nous a confié qu'il a testé des méthodes de triche au cours du bac blanc mais qu'il ne croit pas qu'il va oser le faire le jour du baccalauréat.

Nous espérons bien que ces pratiques ne feront pas la règle chez tous les candidats, puisque les conséquences sont vraiment fâcheuses d'autant plus que le but est de mériter sa réussite avant tout.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.