Slim Riahi est placé en détention provisoire dans ce pays [Vidéo]    Noureddine Ben Ayed persiste et signe : je suis le nouveau président de l'Utap !    La BCT relève son taux directeur pour maitriser l'inflation : Coup dur pour les ménages et les entreprises !    L'investissement étranger n'a pas retrouvé son niveau d'avant la pandémie    High Tech & Innovation    USBG : Dans la peau d'un trouble-fête...    EST :Continuer à faire le plein    Ligue 1 | Play-out – 3e journée : L'OB retrouve son rang de leader    Tunisie – météo : Temps clair à peu nuageux    Le journaliste Mahmoud Ben Jemâa n'est plus    Ce soir, à la Salle Tahar-Cheriaa à la Cité de la Culture Chedli-Kélibi : Courez (re)voir «Le pas suspendu de la cigogne» d'Angelopoulos !    EFA Africa E-Sports 2022 : La Tunisie bat le Mozambique et file en finale    Foot-Europe: le programme du jour    Comité de défense de Slim Riahi: Conférence de presse [Vidéo en direct]    Tolérance et ouverture...Ce qu'a dit l'ambassadeur de France à propos de la Tunisie    Zied Mallouli : à Sfax, nous avons des sangliers en plus des ordures    Démarrage à Djerba du pèlerinage juif après deux années d'interruption : Un message de paix et de tolérance    EXCLUSIF: Najla Bouden participe au Forum de Davos    Artes propose la distribution d'un dividende de 0,8 dinar par action    Bassem Trifi : il faut qu'il y ait un vrai dialogue pour en parler    Ghazi Maherzi: Le représentant du géant ukrainien de produits métallurgiques    NBA – Finale Conférence Ouest : Golden State maîtrise Dallas pour le 1er match    Près de 135 mille candidats passeront les épreuves du baccalauréat    Des Israéliens à la Ghriba    Ezzahrouni: Arrestation d'un individu condamné à 15 ans de prison pour trafic de drogue    FTF : Un nouveau renfort pour l'EN avant le mondial (photos)    Prévenir la pénurie alimentaire    Match amical: USA-Maroc le 1er juin à Cincinnati    Le président de l'Instance générale des prisons et de la rééducation démis de ses fonctions    Isie, USAID, commission de Venise …Les 5 infos de la journée    Projet des Bibliothèques de l'imaginaire : vers la création de 100 bibliothèques dans les écoles rurales    Libye : Bach Agha annonce Syrte comme siège de son gouvernement    Le PDL saisit la Commission de Venise pour dénoncer des ''irrégularités'' dans le processus électoral    Imed Hammami: Un remaniement ministériel est nécessaire    Motus après le missile de l'USAID, Tunis attend qu'on coupe le robinet du FMI    Hausse du taux directeur: L'approche de la BCT est fausse selon Ridha Chkoundali [Audio]    Le Festival de l'Amandier débute ce vendredi à Sfax    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    OVNI : Des aveux inédits depuis 50 ans et ça se passe au Congrès américain    Ben Slama : le projet de calendrier du référendum a été élaboré par des parties étrangères à l'Isie !    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    La nuit des musées tunisiens: Ouverture exceptionnelle de 15 musées la nuit le 18 mai    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    Lancement du PREMIER MEDIA FEMINISTE de la MEDITERRANEE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Habib Ben Younes lance un appel SOS au Ministère des affaires culturelles pour sauver le Musée du Bardo et ses collections
Publié dans WMC actualités le 10 - 11 - 2021

"La fermeture du Musée National du Bardo aux visiteurs depuis plus de trois mois porte préjudice à l'image du pays, sans tenir compte du manque à gagner après presque deux ans de Covid19.
Et si nous avons essayé de comprendre cette mesure de fermeture pour le public, qui reste quand même très discutable, il est absolument incompréhensible et même inadmissible de ne pas permettre aux employés d'accéder au Musée au moins trois jours par semaine, sinon tous les jours" a indiqué l'universitaire Habib Ben Younes, ancien conservateur général du Musée du Bardo et ancien directeur de la division du développement muséographique à l'Institut National du Patrimoine (INP).
Dans une déclaration à l'agence TAP il a précisé que tout le périmètre de l'assemblée des représentants du peuple et du musée est sécurisé et personne n'y accède depuis le 25 juillet 2021.
Et d'expliquer "Si la sécurité est assurée, la conservation des œuvres ne l'est pas dès lors que le Musée est constitué d'un Palais ancien en plus du nouveau bâtiment.
Cela a des exigences et le contrôle du palais doit être continu. Quel est l'état de la Collection Unique des Bronzes de Mahdia, par exemple, et on peut multiplier ainsi la liste des œuvres délicates et qui exigent un contrôle: la poussière qui a du s'accumuler sur les statues et les mosaïques.
Même le contrôle des installations électriques et autres est une exigence".
Dans ce sens, il formulé le vœu que "la ministre des affaires culturelles Hayet Guettat Guermazi, puisse être sensible à cet état de fait afin de l'expliquer en haut lieu". En attendant, a-t-il averti "les voyants sont au rouge et c'est la pérennité des collections qui est menacée et là c'est trop grave pour l'histoire du pays, espérant que nous n'allons pas écrire l'Histoire noire du Musée du Bardo".
SOS les Collections du musée national du Bardo
En effet, a-t-il assuré, l'ouverture du musée pour le personnel est une nécessité absolue, il en va du salut de beaucoup de ses collections.
La collection de Mahdia, par exemple, est unique par sa composition en Méditerranée et dans le monde. Certains bronzes sont des pièces exceptionnelles parfois uniques par rapport à tous les musées Méditerranéens et européens.
Après l'incendie qui a ravagé une grande partie des sous sols du musée au milieu des années 80, la fumée a endommagé cette collection qui souffrait déjà de conditions précaires de conservation.
Dans le cadre de la coopération tuniso-allemande, cette collection a bénéficié d'une aide financière du ministère allemand des Affaires Etrangères pour sa restauration à Bonn par plusieurs équipes de spécialistes.
A son retour à Tunis, les bronzes ont été exposés dans des vitrines dont l'humidité était contrôlée totalement et tout le temps. Des contrôles périodiques des déshumidificateurs et des objets étaient pris en charge par le laboratoire central.
Ces vitrines étaient même branchées sur un générateur de secours qui vont fonctionner en cas de coupure de courant sur le monument ou la région. "Pour vous dire tous les efforts consentis pour la sauvegarde des bronzes" a-t-il rappelé.
Tant d'efforts pour la pérennité de ces trésors et tout l'argent, l'effort de générations, peuvent partir en fumée si on laisse le musée inaccessible au personnel.
"Il s'agit d'une affaire Nationale et de Sécurité Nationale et j'espère que le ministère agira en ce sens le plus rapidement possible", a-t-il conclu.
Il est à noter qu'aucune source n'a été joignable au Musée du Bardo pour avoir d'amples détails sur cette situation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.