Assurances | MAE : Les élections des délégués ont démarré    Tribune | Un projet de politique économique visionnaire pour la Tunisie    L'ATCF dévoile son plan d'action 2021 : La PME et la banque de demain au cœur du débat    Arrêt sur image | Pour sauver des vies humaines    LC Afrique: Les sang et or en stage bloqué à Tabarka    Tunisie – Bac 2021 : 146.129 candidats passent les épreuves dès le 16 Juin, 15 élèves max par salle    Contrepoint | Musique : des sujets à mettre en débat    Galerie Kalystré : Sarfati ou le pays de jadis et naguère    Ce soir à Radès (20h30) : Tunisie-Mali, en amical : Dans quel intérêt?    Tournoi de Birmingham : Ons Jabeur entre en lice aujourd'hui    Sébastien Tounekti victime d'un grave malaise    Equipe de Tunisie : Mondher Kebaier sur une chaise éjectable    Programme TV du mardi 15 juin    Office du thermalisme et de l'hydrothérapie : Rezig Oueslati invite les intervenants du secteur à se faire vacciner    Les élus du PDL crient « dégage » en pleine plénière    Covid-19 : 52 décès et 1316 contaminations recensés le 13 juin 2021    Tunisie-Bhar Lazreg: Un homme poignarde sa femme à mort    Tunisie- Officiel: Le bureau de l'ARP interdit les lives!    Tunisie- "Tahya Tounes" appelle à lutter contre la violence    Abdelkarim Harouni : Que les élus du PDL ne viennent pas jouer les victimes !    Hand | Championnat d'Afrique – quarts de finale : Les demi-finales en vue...    News | Les collaborateurs de Maâlej identifiés    BNA Bank: Nejia Gharbi Présidente du conseil d'administration et Mondher Lakhal Directeur général    Météo : Temps estival et températures en hausse    Réunion de travail entre Hichem Mechichi et les députés Qalb Tounes    Crise politique : Noureddine Taboubi joue les intermédiaires    Jerandi prend part à Doha aux travaux de la Ligue arabe    Le marché boursier entame la semaine sur une note quasi-stable    Les allégations de violations des droits de l'Homme en Tunisie inquiètent la Nations unies    Mohamed Trabelsi, ministre des Affaires Sociales : « Nous œuvrons à renforcer le personnel dans les maisons de services administratifs »    The Dot : Un premier hub d'innovation digitale est lancé en Tunisie    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    Accord de formation dans les métiers du tourisme et de l'hôtellerie à Tozeur    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Dégradation de la situation politique, sociale, économique et sanitaire : Kaïs Saïed a-t-il donné son feu vert au dialogue national ?    Nazih Souii : Nous n'avons aucune information sur l'état de santé de Nabil Karoui !    «Fragments (En toute intimité)» de Oumaima Bahri au Carthage Dance 2021 : ça coule de source    Tunisie – Deux disparus dans le naufrage d'une barque de clandestins au large de Kelibia    USA : 14 blessés dans une fusillade à Austin au Texas    Biden refuse de tenir une conférence de presse avec Poutine    Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Jean Fontaine: Le migrant inversé    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Maison Blanche révèle ce que tente de cacher Carthage
Publié dans Business News le 12 - 05 - 2021

La Maison Blanche a communiqué, ce mardi 11 mai 2021, sur l'entretien qui avait eu lieu entre le président de la République Kaïs Saïed et la vice-présidente américaine Kamala Harris, mentionnant un point qui n'avait pas été relayé par la présidence de la République tunisienne, à savoir l'importance des institutions démocratiques en pole position.

En effet, dans son communiqué la présidence de la République n'avait fait part que de l'importance de l'Etat de droit et de la lutte contre la corruption, omettant le point crucial de la discussion entre le chef de l'Etat et de la responsable américaine. C'est dire que les institutions démocratiques font directement allusion à la Cour Constitutionnelle que le président de la République rejette catégoriquement l'installation, sous prétexte de dépassement des délais constitutionnels. Une manœuvre qui s'inscrit dans le cadre de sa bataille engagée frontalement avec le mouvement Ennahdha et la coalition au pouvoir.

Aujourd'hui, les regards sont encore braqués sur l'expérience tunisienne. La réussite « relative » de la Tunisie pour assurer la transition démocratique n'a pas été traduite sur le plan économique et social. C'est dire qu'en réalité les tiraillements et l'instabilité politiques y sont pour grand-chose. Et si ces conflits internes étaient auparavant masqués sous le voile du consensus, aujourd'hui le blocage institutionnel est révélé au grand public. La situation en Tunisie est, donc, devenue préoccupante pour l'occident, tout comme pour les bailleurs de fonds ayant tablé sur la réussite du modèle tunisien.
Le mouvement Ennahdha, partie intégrante de ce conflit, semble avoir procédé à une révision de ses positions, notamment, à la suite de la visite « personnelle » effectuée par le chef du mouvement islamiste au Qatar. C'est dire que quelques jours plus tard de cette visite, l'assesseur du président du Parlement, chargé de la communication Maher Medhioub déclare au grand jour que Rached Ghannouchi était prêt à rencontrer Abdelfatteh Al Sissi. Selon le dirigeant nahdhaoui, Rached Ghannouchi serait la personnalité la plus consciente des enjeux géopolitiques dans la région. Cette déclaration aurait été à peine crédible quelques jours plus tôt, si l'on se réfère aux données classiques d'ordre régional.
Cependant, si le mouvement islamiste avait compris la conjoncture et les impératifs de la période, qu'en serait-il du président de la République, Kaïs Saïed, qui, jusqu'à présent semble inébranlable quant à la question de la Cour Constitutionnelle, voyant en son installation une menace à son maintien à la tête de l'Etat, et à l'exclusivité qu'il détient pour l'interprétation des textes de la Constitution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.