Une minorité d'entreprises allemandes installées en Tunisie croient en un développement économique en 2022    Rafik Abdessalem à propos de Kaïs Saïed : Un aveugle qui dirige un groupe d'aveugles    Augmentations salariales dans le secteur privé: L'accord sera signé la semaine prochaine    Variant Omicron - Nouvelles mesures pour les voyageurs à destination de la Tunisie    Le sélectionneur de la Grèce jette l'éponge    Sfax: Suivi des opérations de distribution de l'huile végétale subventionnée [Vidéo]    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Des députés d'Ennahda, Qalb Tounes et Al Karama à l'Assemblée de l'Union interparlementaire    TGM la Marsa : une coupure d'électricité derrière l'accident    Le ministre de la Santé reçoit l'ambassadeur de Hongrie en Tunisie    Mohamed Abbou : Qualifier Kaïs Saïed d'honnête m'a mis dans le pétrin !    Tunisie Telecom fait bénéficier son expérience RSE aux étudiants au Forum de l'ENSIT    Les services de la dette extérieure ont progressé de près de 21%    Evénements de Siliana, 9 ans déjà ! : La plaie est toujours ouverte !    Ennahdha appelle à l'organisation d'élections anticipées    NBA : les Lakers surpris par les Kings, les Suns 15/15    Attendant avenue Bourguiba : l'oncle de l'assaillant témoigne    MEMOIRE : Hassen MEKKI    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    Coronavirus: Suspension des cours dans un collège à La Manouba    Le barbier... des Sénateurs    Des établissements scolaires ont été fermés après l'enregistrement des cas de contamination par le coronavirus    «RIMBAUD. Le Bateau ivre a 150 ans», sous la direction de Giovanni Dotoli et d'autres chercheurs : Célébration du prodigieux «Poème de la mer» de «l'homme aux semelles de vent»    On nous écrit | Retour sur la Foire internationale du Livre de Tunis 2021 : Lire délivre    1ère édition du Salon du livre audio en Tunisie les 27 et 28 novembre à la Bibliothèque Nationale de Tunisie : Le livre à l'ère du numérique    Villarreal – Barcelone : Liens streaming pour regarder le match    UST : Le grand défi    Météo : Temps nuageux avec des pluies éparses    Du côté du Parc A | Amri opéré avec succès    Le bilan du champion en titre à l'aller est peu convaincant : Une Espérance qui doit mieux faire    Tennis : Les ambitions de Malek Jaziri    Ligue 1 : Plus de deux mois d'arrêt du championnat    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    4 nouveaux gouverneurs nommés    Tunisie-Ben Guerdane [PHOTOS] : La Garde Maritime a secouru 461 immigrants clandestins issus de 17 pays africains    The Washington Post évoque la Tunisie    En vidéo : ''Un centre d'esthétique en Tunisie a fait des ravages sur les gens'', selon une influenceuse internationale    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    La banque allemande KfW débloque 18,5 M€ en faveur de la protection du littoral tunisien    Tunisie: Une élévation de la mer de 50 cm pourrait entraîner de grosses pertes !    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Migration clandestine : Un oubli regrettable !    487 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    Chronique d'une catastrophe annoncée au Musée du Bardo    Disparition de Mohamed Bouamoud, adieu l'ami !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ounaies : Il ne faut pas prendre négativement la séance du Congrès US à propos de la Tunisie
Publié dans Business News le 18 - 10 - 2021

Le diplomate et ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Ounaies, est revenu, lundi 18 octobre 2021, sur la convocation de l'ambassadeur américain et la nécessité que les diverses institutions de l'Etat tunisien aient un message cohérent à l'international.

Au micro d'Elyes Gharbi lors de son passage à l'émission Midi Show, l'ancien ministre a affirmé que la diplomatie tunisienne et l'ensemble du pays font face à de grands défis et que la diplomatie a de graves responsabilités, la Tunisie passant une période difficile.
Et de soutenir que : « La diplomatie ne peut commencer son travail qu'après la mise en place d'un gouvernement et d'un programme et d'un plan délimité dans le temps, pour que la diplomatie sache le message à communiquer, les étapes et à qui rendre des comptes. S'il n'y a pas de responsables installés pour au moins trois à quatre ans, la diplomatie tunisienne se contentera de vendre des paroles alors qu'elle est là pour la réalisation de programmes mis en place par le gouvernement pour les exporter et délivrer un message unifié à tous ».
Pour lui, le ministre des Affaires étrangères doit faire ce travail d'orchestration entre les diverses antennes diplomatiques du pays : il doit avoir la confiance du chef de l'Etat et sans le perturber. Cependant, le diplomate a affirmé que « le ministre doit faire ce qui est juste, en se basant sur ses compétences et son expérience et sur ce que décide le gouvernement et en ayant la confiance totale du président de la République ».

Interrogé sur certaines déclarations du chef de l'Etat (sur les agences de notation ou sur le Sommet de la francophonie), Ahmed Ounaies indique que c'est au ministre des Affaires étrangères d'expliquer au chef de l'Etat si de tels propos sont dans l'intérêt du pays à l'intérieur et à l'extérieur du pays alors que d'autres peuvent lui nuire. L'objectif étant de mettre en place une politique étrangère cohérente
Lorsqu'il y a des événements qui ne servent pas l'intérêt de l'Etat, il faut, toujours selon lui, qu'on rappelle au chef de l'Etat ce qui est acceptable et ce qui est un danger pour l'Etat : « Si ça concerne le volet extérieur c'est au ministre des Affaires étrangères de le faire. Si ça concerne le volet intérieur c'est au chef du gouvernement de s'y atteler. S'il n'y a pas coordination au niveau de l'exécutif cela nous mènera dans une configuration chaotique et incohérente ».


S'agissant de la convocation de l'ambassadeur américain par le chef de l'Etat, M. Ounaies a expliqué qu'en tant que Tunisien ayant la culture de l'Etat, il ne peut pas nuire à l'image de marque du pays en émettant un avis sur les décisions du chef de l'Etat. Toutefois, le diplomate a indiqué avoir un avis différent en ce qui concerne l'audition consacrée par la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine à l'examen de la situation en Tunisie. Pour lui, il ne faut pas prendre cette audition négativement, car les Etats-Unis sont conscients que la Tunisie passe par une crise et exprime leur préoccupation de la situation du pays.
Et de spécifier que les prérogatives de cette commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine sont d'évaluer et de présenter des recommandations à l'assemblée générale pour décider du budget de la coopération internationale alloué au secrétaire d'Etat américain. Au contraire, pour lui, il ne fallait pas contester mais c'était plutôt l'occasion d'ouvrir le dialogue avec ce pays
En ce qui concerne le débat au sein de la commission, le diplomate estime qu'il y a un seul point négatif : une incompréhension de la position tunisienne sur la cause palestinienne et faisant allusion que le chef de l'Etat et que la politique tunisienne est l'ennemie d'Israël : « Il fallait clarifier la position de la Tunisie, qui ne veut pas se faire d'ennemis aujourd'hui et demain ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.