Chris Murphy : Kaïs Saïed ne tient pas ses engagements    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Abir Moussi : La définition de Kaïs Saïed de l'Etat civil se croise avec celle d'Al-Qaradhawi    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Flat6Labs, une levée de fonds de 30 MDT pour l'Anava Seed Fund et accueil d'un nouvel investisseur    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Il y'a 23 ans, naissait Google, rappelle le Google Doodle du jour    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Infrastructures : Doublement de la route reliant Zarzis à Djerba    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    ONU-Habitat : Les cinq lauréats tunisiens recevront leur prix le 29 septembre    Tunisie – météo: Cellules orageuses et températures seront en légère baisse    Abdellatif Mekki appelle les députés à agir pour réclamer le retour du Parlement    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    CJD Business Awards 2021 - Le prix du Meilleur Jeune Dirigeant décerné à Marouan Ariane    Dernière minute-Coronavirus: 11 décès et 381 nouvelles contaminations, Bilan du 25 septembre 2021    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Se protéger de l'astre en feu et de ses effluves
Canicule et santé
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 07 - 2015

Après la chaleur inhabituelle de 2003 qui a coûté la vie à des milliers de personnes à travers le monde, vient la canicule 2015. Les pics du mercure enregistrés le week-end dernier confirment les prévisions des météorologues qui estiment que l'été 2015 battra des records. Des précautions pour un été sans désagréments et sans maladies s'imposent.
Le ministère de la santé a publié, vendredi dernier, un communiqué indiquant noir sur blanc les précautions à prendre afin de se protéger de l'astre en feu et de ses effluves. Des gestes simples mais essentiels à la prévention des éventuels risques et maladies consécutifs à la canicule.
Tout porte à croire que l'été 2015 est, par excellence, le plus chaud puisqu'il a devancé nettement l'été 2003, jusque-là un record en termes d'augmentation du mercure. Les jours de l'aïd ont été plus qu'étouffants, marqués par une hausse de la température allant jusqu'à 7°C de plus que la moyenne propre au mois de juillet. Une augmentation qui revient, entre autres, aux changements climatiques et, en particulier, au réchauffement planétaire dû aux émissions à effet de serre. Des conditions climatiques à prendre au sérieux afin d'éviter des risques souvent redoutables sur la santé.
Les seniors s'adaptent mal à la canicule
Contraignante, voire pénible à vivre, la canicule constitue une réelle menace pour la santé et plus particulièrement pour celle des personnes vulnérables, notamment les bébés, les enfants en bas âge, les personnes âgées, les femmes enceintes, les malades chroniques, les malades mentaux ainsi que les travailleurs exerçant des métiers exigeant de l'effort physique et l'exposition au soleil et à la chaleur. Elle est, aussi, dangereuse pour les personnes de peau blanche et sensible, de par les risques de désagréments et de maladies cutanées. Il faut dire que les maladies, les malaises et les désagréments provoqués par la forte chaleur varient, en matière de gravité, d'une personne à une autre. Les personnes âgées semblent être moins aptes à s'adapter à la canicule que les adultes. Elles encourent souvent le risque d'hyperthermie. Ne transpirant plus comme à l'âge de la jeunesse, les seniors éprouvent des difficultés à maintenir leur corps à la température normale, soit 37°C. D'où le risque d'hyperthermie ou de poussées de fièvre excédant les 40°C. D'autant plus que les personnes âgées atteintes de maladies chroniques, comme le diabète ou l'hypertension artérielle, et soumises à des traitements à vie, sont plus sujettes que les autres à l'inadaptation à la canicule. Certaines d'entre elles sont susceptibles de présenter des cas d'œdème, notamment des gonflements au niveau des jambes ou à l'avant-bras. Les seniors risquent aussi de tomber en cas de syncope (une perte de connaissance brutale et brève).
Pour les enfants et les adultes, la canicule peut engendrer des cas de déshydratation. Transpirant beaucoup, enfants et adultes risquent de perdre beaucoup d'eau, et, par conséquent, des sels minéraux, d'où la déshydratation. Celle-ci est décelable via des symptômes anodins, comme la soif, la fatigue ou la sécheresse de la bouche. Cependant, d'autres symptômes plus flagrants peuvent trahir une déshydratation grave, notamment la diminution significative des quantités d'urine, le vertige, la sensation de désorientation, l'étourdissement, le regard terne et les yeux enfoncés. Ces symptômes impliquent la prise en charge médicale du malade par les services des urgences.
Autre problème de santé lié à la canicule : l'insolation qui revient à l'exposition, de la tête, durant un long moment au soleil. Elle se manifeste généralement par de terribles céphalées, une sensation de somnolence, des nausées, des poussées de fièvre, des brûlures cutanées ainsi que la perte de connaissance. Les risques redoutables de l'augmentation du mercure sur la santé menacent également la peau. Les désagréments et les maladies de la peau dus au soleil et à la canicule varient du cancer de la peau aux irritations dermiques. La chaleur et l'exposition prolongée aux rayons du soleil surtout durant les heures de pics caniculaires, notamment entre 12h00 et 17h00, peuvent engendrer des dermites ou des éruptions cutanées qui apparaissent sous forme de plaques rouges. Ces désagréments sont, généralement, dus à la transpiration excessive.
Les gestes qui sauvent
Les précautions à prendre pour prévenir ces risques se résument à quelques gestes simples. Des gestes pratiques, qui visent trois objectifs : préserver sa température normale, soit 37°C, éviter l'exposition au soleil et veiller à l'hydratation de son corps.
Aussi, convient-il de s'abstenir de sortir durant les heures de pic caniculaire (12h00-17h00). Il faut veiller à porter des lunettes anti-UV, d'appliquer une crème protectrice anti-UV, de couvrir la tête d'un couvre-chef en paille et non pas fabriqué en matières synthétiques, d'enfiler des vêtements en fibres naturelles comme le coton ou le lin afin de permettre au corps une transpiration normale. Il est recommandé, aussi, de se rafraîchir en prenant des douches fréquentes ou en humidifiant le corps grâce à un gant mouillé. Il faudrait aussi éviter de s'exposer au soleil durant de longues périodes et marcher à l'ombre. Lutter contre la déshydratation passe, évidemment, par une bonne hydratation de son organisme. Pour ce, il est recommandé de boire pas moins d'un litre et demi d'eau par jour et de consommer des boissons fraîches, tout en évitant les boissons stimulantes comme les boissons alcoolisées, celles énergétiques ou celles à forte teneur en sucre. Outre les liquides, il convient de consommer des aliments riches en fibres, comme les légumes et les fruits. Nos aïeuls luttaient contre la canicule en fermant les volets durant la journée et en les ouvrant une fois la nuit tombée ; un geste salvateur à perpétuer. Il convient, par ailleurs, d'être regardant quant à la santé des personnes âgées, des personnes non autonomes et alitées et des bébés en les plaçant dans les chambres les plus fraîches.
Il est à souligner que dans le cas des maladies ou des désagréments déjà cités, notamment les symptômes de l'insolation et de la déshydratation, il convient de consulter un médecin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.