Vu de l'étranger : Kaïs Saïed a-t-il réussi son passage en force ?    CONDOLEANCES    Kaïs Saïed charge le MAE d'expliquer aux dirigeants étrangers des développements en Tunisie    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 28 Juillet 2021 à 11H00    Tunisie – météo : Vague de chaleur avec 5° de plus dans certaines régions    Tunisie: Vaccination exceptionnelle des étudiants poursuivant leurs études à l'étranger    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Le FMI craint l'impact de la "fracture vaccinale" sur la reprise économique dans les pays émergents    Instructions judiciaires contre Ennahdha, Qalb Tounes, l'IVD et l'Inlucc    Amical : Le PSG arrache le nul contre Séville    Mohamed Ali Ragoubi, porte-parole de la Fédération Nationale des Urbanistes Tunisiens, à La Presse : «Créer un ministère de la Ville pour s'attaquer à l'anarchie dans l'espace urbain»    Houssine Dimassi, économiste et ancien ministre : « Le Président a la légitimité de négocier avec les partenaires internationaux »    Covid-19 : Chiffres totaux de vaccination    L'Organisation tunisienne pour informer le consommateur apporte son soutien absolu à Kaïs Saïed    Mohamed Kerrou: Kais Saied ou la revanche légitime de l'Etat et de la société    Tunisie – Ennahdha s'accroche et fait des concessions    Tribune | Le peuple veut vous dire merci, Monsieur le Président    Ligue des champions : l'Espérance de Tunis sanctionnée de quatre matchs à huis clos    Officiel: Varane rejoint Manchester United    Noureddine Bhiri : Les célébrations du 25 juillet nous rappellent le soir du 13 janvier 2011    Naoufel Saïed fustige l'appel au soutien des puissances étrangères    Biat : Hausse du PNB de plus de 6%    Impôts : Les sociétés pourraient déposer leurs déclarations au plus tard, le 30 juillet    JO Tokyo 2020 | Volley : la Tunisie battue par les Etats-Unis    JO Tokyo 2020 | Judo : Nihel Landolsi éliminée en 1/16e des moins de 57kg    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de la Belgique    Bilan covid-19 : le bilan quotidien passe soudainement de 178 à 59 décès    Tunisie: Le ministère de la Défense met en garde contre l'usurpation de son identité    Bilan Covid-19 : 3960 nouveaux cas et 59 décès    Jendouba [PHOTOS] : Plusieurs maisons décimées par des incendies à Ghardimaou    Le champion olympique Tunisien Ahmed Ayoub Hafnaoui ne disputera pas la finale du 800 m NL    Les patrons soutiennent Kaïs Saïed    Tunisie – Coronavirus: Examen des moyens permettant d'accélérer la vaccination    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    Dernière minute : La Maison Blanche « préoccupée » par l'évolution de la situation en Tunisie et appelle au calme    Festival Hammamet 2021 : La pièce "Mémoire" de Slim Sanhaji et Sabah Bouzouita bientôt en ligne    Le Baryton tunisien Haythem Hadhiri en concert dans la ville italienne de Bologne, les 26 et 27 juillet    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    Sommet de la francophonie 2021 : Appel à candidatures pour la "Scène jeunes talents de la francophonie"    Mono-drame "Pour les hommes uniquement" de Najwa Miled prévu au FIH 2021    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    "Under The Fig Trees" d'Erige Sehiri parmi six films sélectionnés à Final Cut in Venice 2021    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Décès de l'acteur Kamel Eddine Ghanmi    A l'occasion de la Journée Nelson Mandela, la Tunisie appelle à la solidarité internationale    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    L'ancien Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj change de nationalité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hommage: Une journée à la plage avec Zeyneb Farhat
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 06 - 2021

Quand Zeyneb Farhat vous appelle au téléphone, c'est toujours une invitation pour quelque chose de Beau. Une pièce de théâtre, un film, un article lu, une rencontre et même une escapade à deux, le temps de rêver ensemble. Les rêves de Zeyneb sont concrets, et l'invraisemblable est, avec elle, possible. Elle adorait l'insolence, à cheval sur les principes égalitaires sans être bornée. Une intelligence douce, une écoute exceptionnelle.
Quand le téléphone sonne et il y a Zeyneb au bout du fil c'est une belle histoire qu'elle raconte, un projet qui la passionne, sa voix déterminée développe le projet... Et elle propose une escapade à la mer à Nabeul, son havre de paix. Je conduis et elle parle… Cigarette après cigarette elle ne perd pas le fil des idées, je conduis et... Elle construit l'avenir avec confiance, le présent continue à se poursuivre dans les détails d'une virée pour faire les emplettes pour le week-end.
Une fois chez elle, personne ne sort, sauf pour une baignade, prendre le soleil ou une petite sieste sur le sable. Allongée, les idées fusent. Les discussions sont interminables et le week-end en tête-à-tête ou avec quelques amis devient un laboratoire de projets.
La dame au chapeau ramasse dans son couffin le meilleur de la vie, les bonnes choses et les petites feuilles d'un canevas.
Elle n'aime pas le conventionnel, c'est pour cela que je n'attendrais pas une célébration d'une mémoire, un quarantième jour, ou un anniversaire pour lui écrire ces quelques lignes. Zeyneb se niche dans la petite et la grande histoire de ce pays, dans les détails du quotidien. Dans un fou-rire, dans une recette, une table élégamment mise....et j'en passe
Militante sans le crier sur tous les toits, son engagement est actes, et quand tous les espaces se ferment il n'y a qu'El Teatro qui ouvre les bras.
Quand nous sommes allés la voir pour qu'elle accueille le ciné-club de Tunis, alors qu'il était banni de tous les espaces publics du temps de la dictature. Je me rappelle, qu'avec Taoufik Jebali, son compagnon de route, elle a commencé à effacer, avec une gomme blanche du planning de la salle, les réservations de location, pour nous dégager grâcieusement un jour par semaine pour nos projections/débats.
Elle est héroïque au quotidien, critique par rapport à tout, appelant tout le temps à l'auto-critique qui est, pour elle, le point de départ de tout changement.
Zeyneb, l'intellectuelle, l'activiste culturelle et sociale, sait transformer les questions d'ordre public en projets artistiques. Etre Noire dans la verte, Savoir Savoir, femmes, résistance et création, DAMA danser dans la Méditerranée arabe, mon quartier, ma fleur, Couleur pourpre dans la grande bleue...sont tous les témoins de la subtilité de cet être, qui, par sa douce insolence, ramène l'art vers sa vocation citoyenne. Elle y croyait dur comme fer de l'utilité de son engagement.
Elle m'a imposé, un jour, l'écoute de toute l'opérette Zenoubya des frères Rahabani, chantée par Feyrouz avant de me parler de la création de son association éponyme. Elle voulait déployer encore plus ses ailes avec des projets sociaux.
Le projet de la charrette du transport scolaire était une fierté pour elle. Elle en avait conçu les détails pour créer de l'emploi et de l'autonomie à ceux qui vont poursuivre l'aventure aussi bien au village de Echraf ou ailleurs où le projet fera des petits.
Au départ de Zeyneb Farhat, de nombreuses personnes lui ont rendu hommage, dans des articles, des posts, des chroniques....elle était essentielle pour nous tous, et elle avait tellement de subtilité, d'affection, d'écoute que nous nous sentions uniques.
Et même si Zeyneb est partie, pour moi et tant d'autres, elle est dans les infimes détails de nos vies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.