Bac 2019, 546 cas de fraude et de mauvaise conduite enregistrés    CAN 2019 : Le classement des équipes les plus chères    Le Kyokushinkai-karaté doté d'un nouveau Bureau fédéral    Tunisie: Hamma Hammami annonce un Front populaire sans le Watad    Affaire Khashoggi- Le rapport de l'ONU affirme l'implication de Mohamed Ben Salmane dans l'assassinat de Khashoggi    La légendaire Amstel débarque en Tunisie    Festival Carthage 2019 : Le violoniste Zied Zouari au programme le 23 juillet avec “Electro Btaihi”    Polémique autour du message de Boubaker Ben Akecha, Borhen Bssais réagit    France- L'ex président français Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Polémique autour du message de Boubaker Ben Akecha, Borhen Bssais réagit    TT International Services TTIS et Deloitte Conseil Tunisie : Vers une collaboration très étroite en Afrique    Explosion dans une « gargotte » à El Mourouj 5    DS AUTOMOBILES : PARTENAIRE DE TUNIS FASHION WEEK 2019    Chokri Belaid : Report de l'examen de l'affaire de son assassinat au 29 Novembre prochain    Programme TV du mercredi 19 juin    A partir de quel nombre d'heures de sommeil devient-on plus beau?    certaines instances indépendantes deviennent douteuses, dcélare Taboubi    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Première réunion du Forum parlementaire régional pour la santé et le bien-être dans la Région de la Méditerranée orientale    Réaction de Nabil Karoui à l'adoption de l'amendement de la loi électorale : « Suicide du processus, nous allons poursuivre et nous gagnerons »    CAN 2019 : Les Aigles de Carthage au bout d'un parcours quasiment sans fautes    Coupe de la CAF : L'US Ben Guerdane menacée de disqualification    L'amendement de la loi électorale adopté par l'Assemblée des représentants du peuple    Amendements de la loi électorale : ''une étape importante'', selon Al Joumhouri    La Poste Tunisienne organise son 1 er hackathon pour réinventer le timbre-poste    L'Equipe nationale féminine de rugby en Tunisie a réalisé de bons résultats et remporté des titres importants sur le plan international    « Cabinet des Citoyens », organisé par l''Organisation de coopération et de développement économique, dans le cadre des Journées MENA-OCDE    Tunisie: Coupure de diffusion de deux jours pour des chaînes de télévision et des radios    La garde à vue de Michel Platini levée    Espérance de Tunis : Chaâlali et Ben Mohamed causent les problèmes    Tunisie: Al Joumhouri met en garde contre le report des élections    Météo: Prévisions pour mercredi 19 juin 2019    Aménagement de la salle couverte de handball d'El Menzah Sport par l'ambassade du Japon    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    2e édition des Rencontres de Carthage: thème central, La lutte contre les fake news (Programme)    Huawei annonce le lancement du Huawei Y5 2019 qui clôture son entrée de gamme    Golfe d'Oman : Les Etats-Unis publient de nouvelles photos accusant l'Iran et renforcent leur dispositif militaire au Moyen-Orient    Les prix des hôtels n'ont pas changé, c'est le pouvoir d'achat du Tunisien qui est en berne !    Décès de l'ancien Président égyptien Mohamed Morsi au cours de son audition au tribunal    Les forces américaines sommées par Téhéran de quitter le Golfe d'Oman    Après le chaos qui a suivi les frappes aériennes de l'OTAN et le meurtre de Kadhafi, OBAMA a reconnu qu'il s'agissait de la « pire erreur de sa vie »    REGARDE-MOI de Nejib Belkadhi remporte 4 prix au festival du cinéma tunisien    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    MOOD TALENT devient partenaire de LA SAISON BLEUE    Six orphelins de djihadistes de l'EI rapatriés en Belgique    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    BardoFest du 19 au 30 juin 2019 avec du théâtre, du cinéma et du jazz (Programme)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourbier scénique
«Contrebande» de Tayeb Mleiki au 4e art
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 10 - 2018

Entre gestuels physiques, tournures verbales en dialectes purement tunisiens, autant de tentatives qui visaient principalement à exprimer des messages implicites censés parvenir aux récepteurs. Peine perdue…
La contrebande, thématique de cette œuvre théâtrale déjà énoncée dans le titre, sans grande surprise. Un phénomène au cœur de l'actualité certes, mais sans doute couramment consommé artistiquement. Le spectateur présent espérait une approche meilleure mais a fini rapidement par s'empêtrer dans ce bourbier scénique.
Atmosphère suffocante, scène dotée d'un décor imposant fait de métal et de rouille, la scénographie consistait à introduire les spectateurs dans les méandres d'une usine désaffectée mais peuplée par des fonctionnaires hiérarchiquement différents : tensions, combines, pots-de-vin, prise de pouvoir… Du relationnel qui se fait et qui se défait sous les yeux d'un public qui tentait de se situer difficilement au bon milieu d'un brouhaha… en vain !
Entre gestuels physiques, tournures verbales en dialectes purement tunisiens, autant de tentatives qui visaient principalement à exprimer des messages implicites censés parvenir aux récepteurs. Peine perdue…
L'intrigue se déroule autour de «Si Cherif», chef suprême de cette bande de malfrats qui squattent une usine totalement abandonnée dans les années 90. Son bras droit n'est autre que sa femme, seul personnage féminin de la pièce interprété par Chaïma Ferchichi. Tous les deux tentent de gérer, tant bien que mal, ce commerce illégal de la contrebande avec la complicité de leurs ouvriers, tous aussi crapuleux les uns que les autres. Au début, la pièce tentait de situer le public dans le cadre spatial et de mettre en exergue les rapports en dents de scie qu'entretiennent les protagonistes, mais les conflits ne tarderont pas à faire surface, ponctués par des chorégraphies et une musique tantôt «tragique», tantôt commerciale, qui se laissent finalement écouter comme bruits de fond sans pour autant déceler un lien, entre l'évolution de l'intrigue et tout ce que le spectateur voit défiler sous ses yeux.
«Si Cherif» est le personnage stéréotypé par excellence du chef, tantôt tyrannique, tantôt aux prises avec sa partenaire et ses fonctionnaires, qui réussit tout de même à s'imposer. Un personnage doté de faiblesses humaines mais qui ne les montre pas, soucieux du bon déroulement de son commerce. L'actrice, au jeu basique, arrivait finalement peu à convaincre. Le spectacle, d'une heure 20 environ, déambulait finalement sur une thématique, pourtant riche, d'actualité, exploitable pourtant, mais l'enchaînement des événements tournait au ralenti tout comme le trafic de ces contrebandiers interprétés par Achref Rabhi, Riadh Missaoui, Walid Khadraoui, Karim Rouafi, Jamai Al Aâmri, Chaïma Ferchichi et sami Amri dirigés par Tayeb Mleiki. Une troupe de jeunes acteurs issus du Centre des arts dramatiques et scéniques de Kasserine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.