Aujourd'hui, le 37ème anniversaire du massacre de Sabra et Chatila    Présidentielle, résultats préliminaires à Sfax 2    La pharmacie centrale importe des médicaments similaires à ceux fabriqués en Tunisie    Tunisie- Résultats préliminaires de l'élection présidentielle dans la circonscription de la Manouba    Un fils de Mehdi Barsaoui désigné parmi les 20 films de la rentrée par Hollywood Reporter    Présidentielle, Résultats préliminaires à Monastir    Arabie Saoudite attaquée, les prix du pétrole grimpent    Résultats préliminaires à Mahdia, Kais Saied en tête dans 5 délégations    A Sousse un huissier notaire pour consigner l'ouverture des urnes    Coupe du monde des clubs 2019 : l'Espérance de Tunis connait son adversaire    ISIE, Résultats partiels portant sur 48% des votes    GAFI en visite en Tunisie les 16 et 17 septembre    Déroulement du deuxième tour de la Présidentielle entre Kais Saïed et Nabil Karoui !    Tunisie- L'ISIE dévoile la date du deuxième tour de la présidentielle anticipée    Tunisie -Présidentielle 2019: Kais Saïed et Nabil Karoui occupent les 1re et 2e places après le comptage de 27% es PV    BOLBOL Un film de Khedija Lemkecher Avec : Fatma Ben Saidane – Fethi Akkari Chedly Arfaoui    Club Africain : un nouveau match amical programmé    L'ISIE confirme pour l'instant la victoire de Kais Saïed et Nabil Karoui au premier tour des présidentielles    La Ligue des Champions de l'UEFA revient ce mardi    13e championnat d'Afrique juniors de Natation : Khalil Ben Ajmia offre l'or à la Tunisie    En vidéo : MBC Cinq, la nouvelle chaîne dédiée aux pays du Maghreb    Jeune Afrique consacre deux articles à Kais Saïed    La Rentrée des classes se fera le mardi 17 Septembre – Rappel des fêtes et vacances scolaires pour la saison 2019 – 2020    Elections en Tunisie – La démocratie dans toute sa splendeur    Résultats préliminaires des élections présidentielles anticipées    CHAN-2020 – Tunisie : 25 joueurs se prépapent pour le match face à la Libye    Programme TV du dimanche 15 septembre    Les jeunes handballeuses tunisiennes remportent le Championnat d'Afrique des Nations à Niamey et se qualifient pour le Mondial de Roumanie    Programme TV du samedi 14 septembre    Samsung Electronics célèbre ses 50 ans à l'IFA 2019    Projet tuniso-allemand : Nouvelle académie de gestion automobile à Sousse    La Cinémathèque Tunisienne rend hommage à Youssef Ben Youssef du 17 au 20 septembre (Programme)    A TOUS LES FANS DE BEAUTE : FOREO ARRIVE EN TUNISIE    En photos : CEED Tunisie honore ses jeunes entrepreneurs diplômés    Un quart des migrants arrivant en Italie sera accueilli en Allemagne    SIAMAP 2019: 14ème salon de l'agriculture, du machinisme agricole et de la pêche du 24 au 29 septembre    SAVE THE DATE – "Rêvons la Medina"    Festival National du Théâtre Tunisien: Première édition hommage à l'homme de théâtre Moncef Soussi    Présidentielle 2019 : Démarrage des votes pour les Tunisiens à l'étranger    Partenariat stratégique entre MERZ Pharmaceuticals et le Groupe VERTU    Le siège de la RNTA violé par des gangs du marché parallèle munis de bâtons et d'armes blanches selon leur syndicat de base    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    EMEL MATHLOUTHI PUBLIE UNE NOUVELLE CHANSON + UNE NOUVELLE VIDEO    4 prix pour la Tunisie à la Mostra de Venise    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par respect pour notre mémoire collective
«Art dans la rue-art dans le quartier», à Carthage-Byrsa
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 03 - 2011

• «L'art ne devrait pas être différent de la vie, mais être une action dans la vie» John Cage
Il est temps que l'artiste sorte de sa caverne (référence à Platon) et qu'il rejoigne la cité. Ce fut, en quelque sorte, le cas dimanche dernier (il était temps!), du côté de la banlieue nord de Tunis. Des artistes ont, en effet, investi la rue pour réinvestir le décor d'une révolution, dans une volonté de l'inscrire dans le temps, de le graver, de l'éterniser..."Art dans la rue-art dans le quartier", comme le souligne le titre de l'événement, s'insère dans ce qu'on appelle une pratique contemporaine, encore occultée sous nos cieux, a réuni peintres, sculpteurs, céramistes, performers, vidéastes, photographes, installateurs, designers, graphistes mais aussi des étudiants des écoles d'art, de design et d'architecture qui ont assiégé, le temps d'une journée, un terrain vide (propriété de l'Etat) qu'on a utilisé pendant la révolution comme dépotoir de voitures brûlées.
La vocation de cet événement est, selon son initiatrice Faten Rouissi, enseignante à l' Ecole nationale d'Architecture et d'Urbanisme à Sidi Bou Saïd, de soutenir la révolution de la jeunesse pour la liberté et la dignité, d'une façon colorée, joyeuse et positive, pendant cette phase de reconstruction du pays. Entre happenning et autres interventions colorées sur certaines voitures brûlées ce dernier mois, cette action sur le terrain se voulait une contribution modeste des artistes et de la jeunesse à la promotion de l'art et la culture de proximité.
D'ailleurs, les habitants des environs n'ont pas hésité à rejoindre le groupe d'artistes et, entre curiosité et envie pressante, à immortaliser les témoignages d'un chapitre inédit de notre histoire. Certains ont choisi de rendre hommage aux martyrs de la révolution en inscrivant des épitaphes sur certaines voitures...
Ce genre d'initiative, bénévole et indépendante de toute association et organisme, étatique ou privé, ambitionne, outre de rendre hommage à la révolution de la dignité, d' "inciter le ministère de la Culture, ainsi que les différents acteurs culturels à soutenir et à promouvoir l'art contemporain en y apportant les structures adéquates et nécessaires pour un développement solide et pérenne", comme le souligne le texte de l'événement.
Et dans ce sens, la matière qui ne manque pas est encore présente jusqu'à maintenant, tremblotante et marquante. Qu'on vienne la cueillir, sur les murs de nos rues, sur des enseignes, surtout du côté de la place de la Kasbah, où, le temps d'un sit-in, quelques artistes anonymes et surtout des manifestants ont témoigné d'un chapitre historique de notre pays. Il serait aussi intéressant de réintégrer artistiquement toutes ces inscriptions, ces graffitis, ce happening collectif qu'est le sit-in avant qu'ils ne disparaissent. pas uniquement dans un souci esthétique, mais surtout par respect de notre mémoire collective.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.