Politique de Rigueur et de Relance «Ri-Lance» et Modèle Alternatif de développement et transformation économique et sociale pour la Tunisie Nouvelle    Mohamed Abbou: le courant démocrate soutiendra Elyes Fakhfakh dans le processus de formation du gouvernement    Tunisie – Abbou : La formation du prochain gouvernement intéressera, à priori, quatre partis    La violence criminelle à la tête de toutes les formes de violence en 2019    Explosion d'une mine à Kasserine, 1 blessé    Hand – CAN 2020 : Billetterie des demi-finales et de la finale    Tennis: sur sa lancée, Ons Jabeur veut se qualifier au 3e tour de l'Open d'Australie    « La Méditerranée du Nord au Sud » : thème d'un film inédit impliquant la Tunisie, l'Algérie et la France    Ghanouchi : ça sera un gouvernement sans secrétaires d'Etat    Tunisie: Consultations sur la formation du gouvernement, Rached Ghannouchi refuse l'exclusion de Qalb Tounes    Baisse de plus de 40% des cas de suicide et tentatives de suicide en 2019    Récolte record de dattes estimée à 330 mille tonnes    Arrivée à l'aéroport d'Enfidha de deux avions transportant 25 Tunisiens expulsé d'Italie et d'Allemagne    Hand – CAN 2020 : Sur quelle chaîne voir les demi-finales ?    AS Soliman : Chaker Mefteh n'est plus entraîneur de l'équipe première    Maas part présenter les résultats de la conférence sur la Libye en Algérie    Ouverture du centre « Baccouche orthopedic » spécialisé en orthopédie et prothèse, dans le cadre d'une coopération avec la société allemande Ottobock    Tunisie – Météo : Ciel partiellement voilé sur la plupart des régions    Coupe de France : le PSG bat Reims (3-0) et rejoint Lyon en finale    Le frère de Kaïs Saïed répond à ses détracteurs    Magasin Général passe la barre du milliard de dinars de chiffre d'affaires en 2019    La grande militante algérienne Jamila Bouhired décorée par le président Kais Saied    Le rappeur Radi condamné à 5 mois de prison    La Tunisie et l'Inde créent un « Centre tuniso-indien de l'innovation dans le domaine des technologies de l'information et de la communication en Tunisie »    L'Union européenne soucieuse de continuer à soutenir le processus démocratique en Tunisie    Bousalem : Défrichement de terrain pour le projet d'autoroute    Libye: la Turquie n'a pas l'intention d'envoyer d'autres “conseillers militaires” pendant le cessez-le-feu    Salon des industries créatives du 29 au 31 janvier 2020 à la cité de la culture (Programme)    Tunisie: Deux avions par semaine ramènent de manière quasi secrète des migrants expulsés d'Italie, selon le président du FTDS    Indicateur mondial de la démocratie 2020 : la Tunisie première sur le plan arabe    Mabrouk Korchid : Il n'y a pas un gouvernement révolutionnaire avec Ennahdha    Chaque semaine, deux avions ramènent des migrants Tunisiens expulsés d'Italie    Ligue 1 : l'ESS écope de deux matchs à huis clos, Chaabani et Mbarki convoqués devant le bureau de la Ligue    La Télévision Tunisienne lance à partir du samedi soir la variété « Chanter tunisien – غني تونسي «    Signature de partenariat entre l'Université Centrale et le géant américain de la cyber-sécurité Palo Alto Networks    CS Sfaxien : la réunion du comité du soutien reporté au 1er février    Elyès Fakhfakh démissionne du parti Ettakatol    La Tunisie sera présente demain en Algérie pour traiter le dossier libyen    Ons Jabeur se qualifie pour le 3ème tour de l'Open d'Australie    Un édifice d'exception pour la Maison de Tunisie à Paris    En vidéo : Macron pousse un coup de gueule contre des policiers israéliens à Jérusalem    Explosion d'une mine artisanale sur les hauteurs du Mont Mghila    Piétinement de la dignité des immigrants dans le cadre d'une mobilisation électorale : Le FTDES dénonce la xénophobie !    En vidéo : Hachem Gaddouch annonce le lancement prochain de son émission From Cali    En photos : Meryem Uzerli, sublime dans sa robe signée Esthere Maryline    Tunisie: Nouvelles nominations dans certains grands festivals et manifestations culturelles    Culture : Nouveaux responsables à la tête de 3 manifestations d'envergure    La pièce de théâtre « Loups solitaires » : Cri d'une société dans une réalité sourde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par respect pour notre mémoire collective
«Art dans la rue-art dans le quartier», à Carthage-Byrsa
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 03 - 2011

• «L'art ne devrait pas être différent de la vie, mais être une action dans la vie» John Cage
Il est temps que l'artiste sorte de sa caverne (référence à Platon) et qu'il rejoigne la cité. Ce fut, en quelque sorte, le cas dimanche dernier (il était temps!), du côté de la banlieue nord de Tunis. Des artistes ont, en effet, investi la rue pour réinvestir le décor d'une révolution, dans une volonté de l'inscrire dans le temps, de le graver, de l'éterniser..."Art dans la rue-art dans le quartier", comme le souligne le titre de l'événement, s'insère dans ce qu'on appelle une pratique contemporaine, encore occultée sous nos cieux, a réuni peintres, sculpteurs, céramistes, performers, vidéastes, photographes, installateurs, designers, graphistes mais aussi des étudiants des écoles d'art, de design et d'architecture qui ont assiégé, le temps d'une journée, un terrain vide (propriété de l'Etat) qu'on a utilisé pendant la révolution comme dépotoir de voitures brûlées.
La vocation de cet événement est, selon son initiatrice Faten Rouissi, enseignante à l' Ecole nationale d'Architecture et d'Urbanisme à Sidi Bou Saïd, de soutenir la révolution de la jeunesse pour la liberté et la dignité, d'une façon colorée, joyeuse et positive, pendant cette phase de reconstruction du pays. Entre happenning et autres interventions colorées sur certaines voitures brûlées ce dernier mois, cette action sur le terrain se voulait une contribution modeste des artistes et de la jeunesse à la promotion de l'art et la culture de proximité.
D'ailleurs, les habitants des environs n'ont pas hésité à rejoindre le groupe d'artistes et, entre curiosité et envie pressante, à immortaliser les témoignages d'un chapitre inédit de notre histoire. Certains ont choisi de rendre hommage aux martyrs de la révolution en inscrivant des épitaphes sur certaines voitures...
Ce genre d'initiative, bénévole et indépendante de toute association et organisme, étatique ou privé, ambitionne, outre de rendre hommage à la révolution de la dignité, d' "inciter le ministère de la Culture, ainsi que les différents acteurs culturels à soutenir et à promouvoir l'art contemporain en y apportant les structures adéquates et nécessaires pour un développement solide et pérenne", comme le souligne le texte de l'événement.
Et dans ce sens, la matière qui ne manque pas est encore présente jusqu'à maintenant, tremblotante et marquante. Qu'on vienne la cueillir, sur les murs de nos rues, sur des enseignes, surtout du côté de la place de la Kasbah, où, le temps d'un sit-in, quelques artistes anonymes et surtout des manifestants ont témoigné d'un chapitre historique de notre pays. Il serait aussi intéressant de réintégrer artistiquement toutes ces inscriptions, ces graffitis, ce happening collectif qu'est le sit-in avant qu'ils ne disparaissent. pas uniquement dans un souci esthétique, mais surtout par respect de notre mémoire collective.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.