La dette publique est passée de 25 à 106 milliards de dinars en 2022, selon Mohamed Salah Souilem    Mziou : le président doit interdire par décret les poursuites de civils devant les tribunaux militaires    Entreprises citoyennes et gouvernance locale : Le grand défi de Saïed    Kristalina Georgieva : les négociations avec la Tunisie ont atteint un stade avancé    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    LC Europe (Poules / 3è J) : les matches de ce mardi    Conflit FTF - Croissant Sportif Chebbien : longues réflexions sur une courte décision    Météo en Tunisie : Ciel peu nuageux à partiellement nuageux    Tunisie-Accidents: 11 morts et 372 blessés en 24h    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Tunisie : Retour à la normale pour les prix de la viande de volaille ?    Manifestation sportive de sensibilisation aux avantages du dépistage précoce du cancer du sein : 20.000 nouveaux cas au cours de l'année 2020-2021    Services de proximité : Séparer le bon grain de l'ivraie    37eme édition du festival international du film francophone de Namur | « ASHKAL » de Youssef Chebbi : Du réel à l'abstrait    Les indiscrétions d'Elyssa    Classement WTA : Ons Jabeur, 2e mondiale, pour la 4e semaine d'affilée    Tunisie: 10911 infractions économiques du 23 août au 1er octobre 2022    Ils ont dit…    Contrepoint | Où en sommes-nous ? Où allons-nous ?    27 500 tonnes de blé ukrainien sont en route vers la Tunisie    Législatives en Tunisie: Vers une Assemblée atypique    Ce qu'a dit la directrice du Fonds Monétaire International sur la Tunisie    Météo du mardi 4 octobre 2022    Le neurologue Tunisien Riadh Gouider élu membre correspondant à l'Académie française de médecine    Mondial 2030 : En Ukraine, Espagne et Portugal !    Ballon d'or 2022 : Podium de KB9, Mané et Vinicus !!    Essia Jaïbi, metteuse en scène et dramaturge, à La Presse : «J'aime que le théâtre soit le sujet et l'outil»    CONDOLEANCES : Feu Ali TABOUBI    DECES : Leïla DEHAIMI    Des héros anonymes    Ambition Africa : renforcer les liens économiques et commerciaux avec l'Afrique    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Carthage dance
Publié dans Le Temps le 28 - 06 - 2018

L'ouverture de la 1ère édition des Journées chorégraphiques de Carthage a eu lieu la nuit du 26 juin 2018 au théâtre de l'Opéra, à la Cité de la culture, et ce en présence de son excellence le ministre des affaires culturelles Mr Mohamed Zinelabdine et d'autres hauts responsables avec les invités de plusieurs pays et les professionnels de l'art chorégraphique.
La cérémonie était aux couleurs de l'Afrique du Sud. En effet, après l'ouverture officielle qui a annoncé grosso modo le programme et les chiffres concernant les pays participants et l'expression des sentiments de fierté et de joie d'avoir réalisé des vœux longuement espérés et des rêves assidûment attendus, la scène a été consacrée à la troupe chorégraphique de l'Afrique du Sud , de Via Kathleong et Gregory Maqoma 60' .
C'est une pièce qui aspire à travers l'expression corporelle à esquisser un monde lumineux où les idéaux de la vie humaine effacent toute trace de laideur et de haine, même dans les périodes où règne l'obscurité de la nuisance et de la corruption.
« C'est Une pièce créée avec huit danseurs et un musicien qui se sert de la voix comme d'un instrument, où le rythme des percussions entraîne la troupe dans un grand accord vocal et où la musique créée par les corps en mouvement nous raconte une histoire. Une pièce chorale qui défie l'adversité et la peur pour lancer un appel à la vie. En langue sotho, « Kanana » évoque une terre sans corruption ni avidité, qui a été promise mais dont la promesse n'a pas été tenue. Via Kanana, à la fois pour rappeler le nom de Via Katlehong et pour suggérer le détachement de cette terre soi-disant promise, nous mettant ainsi à la recherche de la véritable promesse. »
Le festival qui se tient du 26 juin au 3 juillet nous promet des spectacles grandioses avec la participation de 21 troupes tunisiennes et 19 pièces internationales. Une palette assez colorée qui attend un public féru de rythme et d'expression corporelle. Egalement des rencontres et des tables rondes autour de thème en rapport avec la chorégraphie auront lieu pendant le festival et accueilleront les passionnées de la dance.
Faiza Messaoudi
Représentations tunisiennes (21 pièces)
« Ré-Existence » Nawel Skandrani
« Seul au monde » Imed Jemaâ
« Frontières de l'invisible » Syhem Belkhodja
« Zwez » Cyrinne Douss
« Lamboubet »Rochdi Belgasmi
« I listen (you) see... » Hamdi Dridi
« Caprice » Achraf Belhaj M'Barek
« Délires » Nejib Ben Khalfallah
« Bruissement » Marwene Errouine
« Hors Ville » Bahri Ben Yahmed
« Temps mort » Oumaima Manai
« Eye of the eagle » Wael Merghni
« Urgence » Tarek Bouzid
« Possible » Kais Boulares
« Asile » Houssem Edinne Achouri
« 1Fini » Fathi Ferah
« Déséquilibre » Amel Laouini
« Grande leçon de danse Tunisienne » Khira Oubaidallah
« Un geste suffit ! » Nadia Saiji
« Juste à côté » Wafa Thabti
Représentations internationales (19 pièces /10 pays)
Tunisie- France
« Bnett Wasla » Hela Fattoumi - Ballet de L'opéra de Tunis - CCN Belfort
« Sur le pas de ta porte » Salim Ben Safia
« Shine my blind way » Seifeddine Manai
Tunisie – Suisse
« Hors ville » Bahri Ben Yahmed
Maroc
« l'Haal » Khalid Benghrib
Rwanda–France
« Samedi Détente » Dorothée Munyaneza
Afrique du Sud
« Via kanana » Via Katlehong et Gregory Maqoma
Côte d'Ivoire
« Quartiers libre » Nadia Beugré
Egypte
« ETMAC : Extra Territorial Ministry of Arab Culture » Adham Hafedh
« ZIG ZIG » de Laila Soliman
France
« Näss » Fouad Boussouf
« Lustres » Marjory Duprés
« Sacré Printemps » Cie CHATHA Aicha M'barek et Hafiz Dhaou
« Superpose » Cie Fattoumi-Lamoureux
France - Algérie
« Ce qui me traverse » Saadiya Souyah
Japon – France
« Hiden Body » Cie AToU
Liban
« Dresse le pour moi » Nancy Naous
« Tajwal » Alexandre Paulikevitch


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.