Mechichi lance le dialogue économique et social sur la loi de finances et le schéma de développement    Youssef Bouzakher : « Le ministre de la justice est responsable de la suite à donner aux plaintes déposées contre Béchir Akremi »    Président du SNJT : « Le désaveu de la convention collective relative aux médias est une honte pour l'Etat »    Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la séance de jeudi sur une note morose    Inauguration d'un nouveau centre de formation inter-entreprises dans le secteur du textile à Bizerte    Des manifestants menacent de fermer la vanne du Gazoduc de Sbikha    BCT : Près de 1100 MD collectés par les bureaux de change manuel des devises    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    Retour, plein d'espoir, des Azerbaïdjanais    Des femmes militantes réduites au silence par les armes    L'Iran et la Russie coopèrent sur un vaccin anti-Covid    Tunisie, Egypte et Liban grands bénéficiaires    Le président du Zamalek, Mortada Mansour «persona non grata» pour la finale !.    Repli tactique ou tentative pour sortir de la crise qu'il a pilotée ?    Le ministère chargé des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile signe deux accords de partenariat avec la TAP, la Radio et la Télévision tunisiennes pour soutenir l'initiative "Azima"    Chiraz Latiri, ancienne ministre des affaires culturelles défend son bilan    Olga Malakhova et les archétypes    Les arts visuels dans tous leurs états    Le documentaire tunisien "Le disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Célébration de la fête nationale de la Roumanie à Tunis    La Tunisie, 2ème pays où les chercheurs ont amélioré le mieux la sécurité de Facebook    Le court métrage tunisien "Nour", de Rim Nakhli en lice au festival international du film du Caire    Webinar sur les principales leçons tirées de Tfanen-Tunisie Créative le 3 décembre    Projet européen "REUSEMED" pour la création des réseaux de réutilisation des déchets    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Mahdia    Etoile du Sahel : un entraîneur brésilien sur le radar    En photos : En colère, les journalistes protestent à la Kasbah    DECES : Mahmoud TAAMALLAH    Calme plat et absence de production au bassin minier    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 26 Novembre 2020 à 11H00    Tunisie [Vidéo]: En direct, rassemblement des journalistes à Sfax    Coronavirus: De nouveaux décès à Sfax    Covid-19 : le taux de guérison porté à 72,7% contre un taux de mortalité de 3,26%    La grève des magistrats prolongée de trois jours    NEWS | Shonga propose ses services à l'EST    Diego Maradona s'est éteint hier : Une légende s'en va !    Ligue des Champions : le Bayern et City qualifiés aux huitièmes de finale    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    La Chambre africaine de l'énergie propose un guide de réformes pour le secteur pétrolier et gazier de la Guinée équatoriale    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Habib Ammar : la priorité est de protéger le secteur touristique de l'effondrement    Sénégal : la Banque africaine de développement renforce les capacités nationales pour accroître la performance de son portefeuille    La réaction au virus dépend aussi des gènes du patient, déclare Chokri Hammouda    Météo : Temps ensoleillé    Des cercles de réflexion auront lieu à Dar Sebastien à partir du 27 novembre 2020    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    Audition du Ministre des affaires Culturelles: Le budget se réduit comme une peau de chagrin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début du vote par correspondance
Publié dans Le Temps le 05 - 09 - 2020

L'élection américaine rentre dans le vif du sujet: la Caroline du Nord lance vendredi les opérations de vote par correspondance pour le scrutin du 3 novembre, dans une campagne chaque jour plus agressive entre Donald Trump et Joe Biden.
Les inquiétudes sur la propagation du coronavirus devraient pousser cette année des dizaines de millions d'Américains à voter par courrier, sans se rendre physiquement aux urnes.
Dans une Amérique à fleur de peau, les huit semaines à venir testeront la capacité de la première puissance mondiale à organiser des élections dans le contexte anxiogène d'une épidémie qui a profondément transformé la campagne.
La Caroline du Nord devait débuter l'envoi de plus de 600.000 bulletins répondant à une hausse spectaculaire des demandes. D'autres Etats-clés, dont le Wisconsin, suivront dans quelques semaines.
Dans une Amérique très divisée, la façon de voter est, elle aussi, source de clivage. Selon un récent sondage USA Today/Suffolk, 56% des républicains affirment qu'ils voteront en personne le 3 novembre, contre 26% dans le camp démocrate.
Indice révélateur des tensions qui traversent le pays, un électeur sur quatre affirme que, si son candidat perd, il ne sera pas prêt à considérer le résultat comme "honnête" et "exact".
En quête d'un second mandat de quatre ans, Donald Trump sème sciemment, depuis plusieurs mois, le doute sur la validité du scrutin. Il martèle - sans le moindre élément concret à l'appui - que le recours accru au vote par correspondance pourrait entraîner des fraudes massives.
Il a même suggéré à ses partisans de voter deux fois pour tester le système, se faisant épingler par Facebook et Twitter.
Facebook a en particulier rappelé à ses utilisateurs que le vote par correspondance était considéré comme "fiable" depuis longtemps aux Etats-Unis, "y compris pour cette année, d'après un organisme indépendant".
Dans une campagne extrêmement tendue et agressive, la publication jeudi soir par le magazine The Atlantic d'un article affirmant que Donald Trump avait qualifié de "losers" et de "crétins" des soldats américains morts pendant la Première Guerre mondiale a eu un énorme retentissement.
Lors d'une visite en France en novembre 2018 pour commémorer les 100 ans de la fin de la Première Guerre mondiale, le locataire de la Maison Blanche avait annulé son déplacement dans un cimetière américain près de Paris, expliquant que les mauvaises conditions météorologiques rendaient impossible la visite.
Mais selon le mensuel, il n'en voyait tout simplement pas l'intérêt. "Pourquoi devrais-je aller à ce cimetière? C'est rempli de losers", aurait-il dit à des membres de son équipe, selon le magazine, qui ne cite que des sources anonymes.
De retour d'un meeting de campagne, Donald Trump a vivement réagi jeudi soir tard, dénonçant avec virulence les propos de "minables sans scrupules" et de "menteurs".
Si les proches du président ont lancé la contre-offensive, inondant les réseaux sociaux de photos du président en compagnie de militaires, ses propos de la campagne de 2016, où il avait moqué le sénateur républicain John McCain parce qu'il avait été capturé pendant la guerre du Vietnam, ont refait surface.
Les deux candidats font pour l'heure une pause dans les déplacements. Joe Biden s'exprimera depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware, et Donald Trump ne devrait pas quitter la Maison Blanche sur les trois jours à venir.
A 60 jours du scrutin, tous les regards sont tournés vers la dizaine de "swing states" susceptibles de faire basculer l'élection d'un côté ou de l'autre.
La Pennsylvanie et la Floride, deux Etats remportés de justesse en 2016 par Donald Trump face à Hillary Clinton, sont scrutés avec une attention particulière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.