Tunisie – L'inflation grimpe à 9.1%… Comme partout dans le monde    Analyse : La Tunisie parmi les pays exposés au risque d'insoutenabilité de la dette    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA en force et qualifié devant le Zamalek    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Programme des quarts de finale    UEFA CL : Les résultats complets de la soirée de mercredi    Redmi A1+ : un smartphone des plus abordables de la marque Xiaomi    Kaïs Saïed, conseil supérieur des armées, André Parant… Les 5 infos de la journée    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Football | La CAF suspend l'entraîneur tunisien Rafik M'hamdi    USA : Un mensonge d'Etat, Biden relance "le mur de la honte"    Tunisie : Création d'un tribunal pour la résolution des conflits sportifs    Crise énergétique et énergies renouvelables : la Tunisie rate encore une transition    Signature d'un accord de partenariat entre Mattel et Huawei    Rached Ghannouchi ou l'arnaque politique de la Tunisie    Béja: Négociations entre le ministère de l'Education et la fédération générale de l'éducation de base (Vidéo)    Ukraine : il n'aurait pas 6000 mais 9000 têtes nucléaires, le patron de la CIA avertit    Les journalistes organiseront un rassemblement à la place de La Kasbah    La Tunisie accueille le forum Africain du LIONS CLUBS International    La nouvelle Première ministre britannique: ''Je suis très sioniste''    Coronavirus – Vaccination : Plus de 69 mille personnes ont reçu quatre doses    OPPO dévoile les trois matchs les plus inspirants de la UEFA, tels que votés des fans    L'ambassadeur de France: Je suis optimiste pour l'avenir de la Tunisie    Soutien aux femmes d'Iran : des artistes se coupent les cheveux en direct sur instagram    Mali, Burkina Faso… : Poutine pactise avec Goïta, l'Occident a un problème de plus    Vidéo : Un rappeur russe de 27 ans se suicide pour échapper à la mobilisation en Ukraine    Crash d'un avion militaire au Mali: le bilan s'alourdit    Leila Hadded : Les parrainages se vendent à 10 dinars    L'Ugtt face à l'approche d'un imminent accord avec le FMI : Pas de chèque en blanc pour le gouvernement    Candidatez pour la 5ème saison d'Orange Fab, accélérateur corporate de start-up d'Orange Tunisie    Recette : Recette assida zgougou de maman    Kasserine : Deuxième taux d'analphabétisme le plus élevé sur le plan national    Pourquoi | Profiter du changement climatique    Bientôt à la Galerie Kalysté : Hamda Dniden raconte Sidi Bou Saïd    «The Transformation of Silence» de Héla Ammar et Souad Mani à la Chapelle de Saint-Monique à Carthage : Mémoires, archives et traces    37e édition du festival international du film francophone de Namur : Du réel à l'abstrait    Tennis- Open Jasmin Monastir : Résultats des rencontres disputées mardi 04 octobre 2022    Olfa Hamdi appelle au report des élections (Live)    WTA Open des Jasmins : Ons Jabeur qualifiée en 8e de finale, les moments forts (vidéo)    Saisie de 1900 kilos de pâte dissimulés dans une étable pour l'élevage des moutons    Danses lascives et tenues dénudées : le festival de la Fête du Mouled s'excuse    Tunisie: La production nationale de médicaments couvre 75% des besoins    1er forum Afrique-France de la transition écologique et énergétique | Des enjeux et des solutions    Météo en Tunisie : Des pluies attendues l'après-midi sur le centre, le sud et le nord ouest    L'UBCI Partenaire Officiel de l'extended sessions de Jazz à Carthage    JCC 2022 : Des films restaurés et inédits de la fin des années 60 dans le focus Palestine    L'Union islamique des avocats accuse la Faculté de Sciences juridiques de "propager" l'homosexualité    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    L'insupportable arrogance des Occidentaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Avalanche d'hommages au "lion" de la gauche américaine
Mort de Ted Kennedy
Publié dans Le Temps le 28 - 08 - 2009


La Saga des Kennedy
*
Les neuf enfants
*
J.F.K, le plus jeune président américain
*
Bobby, le plus proche conseiller de son frère
*
La Malédiction
Le Temps-Agences - La mort mardi du sénateur démocrate américain Edward "Ted" Kennedy, dernier patriarche du clan Kennedy et "lion" de la gauche américaine, a provoqué une avalanche d'hommages aux Etats-Unis et dans le monde entier.
"Edward M. Kennedy -- le mari, le père, le grand-père, le frère et l'oncle que nous aimions tant -- est mort tard mardi soir chez lui à Hyannis Port", son fief du Massachusetts (nord-est), a annoncé la famille Kennedy.
"Ted" Kennedy, était le benjamin des neuf enfants du banquier américain Joe Kennedy et de Rose Fitzgerald, un "clan" fortuné catholique et démocrate d'origine irlandaise dont les deux membres les plus éminents, le président "JFK" et son frère Bob, ont été assassinés dans les années 1960. Seule leur soeur Jean, 81 ans, est encore en vie.
Ted Kennedy rejoindra ses deux frères au cimetière militaire d'Arlington, près de Washington, où la tombe du président assassiné est surmontée d'une flamme qui brûle en permanence, a indiqué la famille.
Les funérailles du sénateur auront lieu demain matin dans l'immense basilique Notre-Dame du perpétuel secours à Boston. Sa dépouille rejoindra ensuite le cimetière d'Arlington.
Le cortège devait quitter le domaine des Kennedy à Hyannis Port (Massachusetts, nord-est) hier à 13H00 (18H00 HT) après une messe catholique privée.
Les proches du sénateur s'étaient rassemblés tôt hier matin dans la grande maison en bois blanche face à la mer, où le sénateur démocrate, vétéran de la vie politique américaine, est décédé mardi à l'âge de 77 ans des suites d'une tumeur au cerveau.
Sur son trajet le cortège devait passer notamment devant un quartier de Boston, North End, où nacquit sa mère Rose, puis Bowdoin street où vécut le président John F. Kennedy à l'époque où il présenta sa candidature au Congrès.
Le maire de Boston Thomas Menino devait faire sonner les cloches 47 fois pour rappeler les 47 ans durant lesquels Ted Kennedy fut sénateur.
Le président Barack Obama - un proche du défunt - prononcera une oraison funèbre dans la basilique avant de retourner sur son lieu de villégiature sur l'île de Martha's Vineyard, a annoncé un responsable de son administration.
Le président américain n'assistera pas à l'enterrement au cimetière d'Arlington, selon ce responsable.
M. Obama, visiblement ému, a rendu hommage à "une figure unique dans l'histoire américaine", lors d'une déclaration depuis son lieu de vacances de Martha's Vineyard, tout près de la maison familiale des Kennedy. "Pour sa famille, il était un gardien, pour l'Amérique, le défenseur d'un rêve".
Barack Obama a demandé que les drapeaux américains soient mis en berne à la Maison Blanche et sur tous les bâtiments du gouvernement fédéral.
Surnommé le "Lion du Sénat", icône de la gauche américaine, Ted Kennedy avait fait de la santé et de l'éducation ses deux grands chevaux de bataille et présidait la commission de la Santé au Sénat. Son décès intervient en pleine bataille pour réformer le système de l'assurance maladie.
Son "rêve" d'un "système de santé de qualité pour tous les Américains s'accomplira cette année", a affirmé la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.
Né le 22 février 1932 à Boston, il a représenté le Massachusetts au Sénat sans interruption depuis son élection en 1962, dans les rangs démocrates, au siège laissé vacant par son frère John Fitzgerald Kennedy, devenu président avant d'être assassiné en 1963.
L'ancien président américain Jimmy Carter (1977-81), qui fut son adversaire lors de la primaire démocrate de 1980, a salué "une vie entièrement dévouée (...) aux pauvres".
Mais Ted Kennedy a aussi souffert des nombreuses tragédies qui ont frappé le "clan". A la fin de sa vie, il s'était attiré l'admiration de tous dans le combat sans trêve qu'il a mené contre le cancer qui l'a finalement emporté.
Il y a deux semaines seulement, le 11 août, la soeur de Ted, Eunice Kennedy Shriver, était décédée à 88 ans. Le sénateur, qui avait été opéré en juin pour une tumeur au cerveau diagnostiquée en 2008, n'avait pu assister aux funérailles.
A l'étranger, le Premier ministre britannique Gordon Brown a notamment estimé qu'il serait regretté sur "chaque continent", tandis qu'à Rome, le journal du Vatican a déploré "ses prises de position en faveur de l'avortement".
----------------------------------
La Saga des Kennedy

Le clan Kennedy fut fondé à l'occasion du mariage de Joseph Kennedy et de Rose Fitzgerald en 1914. Joseph Kennedy était le fils de Patrick Joseph Kennedy, et Rose Fitzgerald la fille de John Francis Fitzgerald. Patrick Kennedy et John Fitzgerald étaient tous deux enfants d'émigrés irlandais, et étaient devenus membres du Parti démocrate. A leur époque, ils étaient considérés comme les deux plus célèbres hommes politiques de Boston. Joseph Kennedy fut ambassadeur des Etats-Unis au Royaume-Uni de 1938 à 1940.
Joseph et Rose Kennedy élevèrent leurs neuf enfants dans la foi catholique. Après la mort de leur fils aîné Joseph Kennedy Jr., ils fondèrent tous leurs espoirs sur leur cadet, John Kennedy. Celui-ci devint le plus jeune président des Etats-Unis en 1961. Après son assassinat en 1963, son jeune frère Robert Kennedy devint le chef de famille et se présenta aux élections présidentielles de 1968. Il fut à son tour assassiné pendant la campagne.
D'autres membres de la famille s'illustrèrent également en politique ou en diplomatie. Jean Kennedy, dernière fille de Joseph et Rose Kennedy, fut ambassadrice des Etats-Unis en Irlande de 1993 à 1998. Son frère, Edward Kennedy, est sénateur du Massachusetts depuis 1962. Son fils, Patrick Kennedy II, est représentant du Rhode Island depuis 1994. Kathleen Kennedy, fille de Robert Kennedy, fut lieutenant-gouverneur du Maryland de 1995 à 2003. Son frère, Joseph Kennedy III, fut représentant du Massachusetts de 1987 à 1999.
--------------------------------
Les neuf enfants

Joseph Junior (1915-1944)
Décédé accidentellement aux commandes d'un bombardier B-24 en Angleterre pendant la Deuxième guerre mondiale.
John Fitzgerald Kennedy (1917-1963)
Trente-cinquième président des Etats-Unis (1961-1963), "JFK" ou "Jack" est assassiné à Dallas (sud) le 22 novembre 1963. Après la mort de son fils John-John dans un accident d'avion en 1999, ne lui survit plus que sa fille Caroline, 51 ans, qui a renoncé en début d'année à devenir sénatrice de l'Etat de New York après un début de campagne raté.
Rose Marie ("Rosemary") (1918-2005)
Souffrant d'un léger retard mental, elle subit à l'âge de 23 ans une lobotomie qui la rend profondément handicapée et lui vaut d'être placée en institution.
Kathleen (1920-1948)
A l'origine d'un scandale familial pour avoir épousé un protestant, l'héritier du duc de Devonshire. Après la mort de son mari, tué au combat pendant la Deuxième guerre mondiale, "Kick" périt quelques années plus tard en France dans un accident d'avion en compagnie de son amant.
Eunice (1921-2009)
Cofondatrice en 1968 des Jeux olympiques spéciaux, réservés aux handicapés mentaux, elle est décédée le 11 août à l'âge de 88 ans. Sa fille Maria Shriver a épousé en 1986 l'acteur autrichien Arnold Schwarzenegger, actuel gouverneur républicain de Californie.
Patricia (1924-2006)
Mariée à l'acteur britannique Peter Lawford, ami de Frank Sinatra, dont elle divorce en 1966.
Robert (1925-1968)
Ministre de la Justice dans l'administration de son frère, "Bob" est assassiné en juin 1968, moins de cinq ans après JFK, alors qu'il est candidat à la candidature du Parti démocrate pour la Maison Blanche.
Jean (née en 1928)
Ambassadrice en Irlande (1993-98), aujourd'hui âgée de 81 ans.
Edward (1932-2009)
"Ted", ténor de la vie politique aux Etats-Unis et dernier patriarche de la dynastie Kennedy, était sénateur du Massachusetts (nord-est), le berceau familial, depuis 1962. Il était atteint d'une tumeur au cerveau diagnostiquée en mai 2008. Victime d'un malaise, il s'était éffondré le 20 janvier dernier lors de l'investiture du président Barack Obama. En 1969, l'incident de Chappaquiddick réduit à néant ses espoirs de candidature présidentielle : la voiture qu'il conduit tombe à l'eau, il parvient à s'extirper du véhicule, mais sa passagère meurt noyée. Ted écope d'une peine de 2 mois de prison avec sursis pour délit de fuite. En 1980, il brigue l'investiture démocrate à la présidentielle mais perd face au président sortant Jimmy Carter.
-------------------------------
J.F.K, le plus jeune président américain

John Fitzgerald Kennedy, surnommé " Jack ", est né le 29 mai 1917.
Le jeune Kennedy reçoit une éducation dans l'une des meilleures écoles privées à Wallingford, Connecticut. En septembre 1935, il intègre la London School of Economics sous la supervision du professeur Laski, mais doit interrompre ses études, car il est atteint de jaunisse. Il intègre par la suite l'université de Princeton, mais doit de nouveau interrompre ses études après seulement six semaines et se fait hospitaliser à l'hôpital Brigham de Boston. L'année suivante, il intègre Harvard.
Il visite l'Europe et écrit son mémoire sur la participation britannique aux accords de Munich. Il est diplômé avec mention à 23 ans et son mémoire sera publié sous le titre Pourquoi l'Angleterre dormait.
Au printemps 1941, Kennedy veut s'enrôler dans l'armée, mais est déclaré inapte en raison de ses problèmes de dos : il est en réalité atteint de la maladie d'Addison, une sorte de déficience (encore mortelle à son époque) des glandes surrénales, lesquelles produisent des hormones anti-douleurs osseuses. L'ostéoporose fragilise progressivement ses vertèbres, provoquant de sournoises douleurs dorsales que le Dr Jacobson, surnommé Dr Feelgood (que l'on peut traduire par " Dr Bien-être "), diminuera plus tard grâce à l'injection de puissants calmants.
Son frère aîné, Joseph Patrick Junior (né le 25 juillet 1915 et décédé le 12 août 1944 au-dessus de la Manche lors de l'explosion d'un bombardier expérimental destiné à détruire les bases de lancement des V2), ayant été enrôlé par l'USAAF, JFK fait intervenir son père auprès des autorités de l'armée américaine qui, finalement, l'acceptent. Il sert sur plusieurs navires de la flotte américaine du Pacifique et devient commandant d'un patrouilleur avec le grade de lieutenant de vaisseau.
Le 2 août 1943, son patrouilleur, le PT 109, est coupé en deux par le destroyer japonais Amagiri au large des îles Salomon. Kennedy est projeté sur le pont et se blesse au dos, ce qui aggrave ses douleurs ; il réussit malgré tout à haler un membre de son équipage blessé sur près de cinq kilomètres et à mettre pied sur une île, où son équipage sera récupéré. Ce fait d'armes lui vaut la médaille de la Marine avec la citation suivante :
" Le lieutenant de vaisseau Kennedy, au cours de l'attaque d'un destroyer japonais, a vu son navire éperonné et coulé. Il a dirigé le sauvetage de son équipage et a personnellement sauvé trois hommes, dont l'un était sérieusement blessé. Au cours des six jours qui ont suivi, il a pu ramener son équipage à terre... Son courage, sa ténacité et ses qualités de chef ont permis de sauver plusieurs vies, maintenant ainsi les traditions de la Marine des Etats-Unis. "
Kennedy recevra d'autres décorations pendant la guerre, dont la Purple Heart. Il est démobilisé au début de 1945 quelques mois avant la capitulation du Japon.
Après la Seconde Guerre mondiale, Kennedy débute une carrière politique en se faisant élire à la Chambre des représentants dans une circonscription à majorité démocrate. Il est réélu deux fois malgré ses positions qui ne sont pas toujours en accord avec celles du président Harry S. Truman ou du Parti démocrate.
En 1952, il est candidat au siège de sénateur avec le slogan : " Kennedy en fera plus pour le Massachusetts ". Il réussit à battre son concurrent républicain, le sénateur sortant Henry Cabot Lodge Jr. Cependant, il ne s'oppose pas au sénateur Joseph McCarthy, un ami de la famille, qui mène une campagne agressive dans le but d'extirper les prétendus espions communistes au sein du gouvernement. Il profite d'un séjour à l'hôpital pour ne pas voter la motion de censure contre McCarthy en 1954, ce qui lui sera longtemps reproché par l'aile gauche du Parti démocrate, Adlai Stevenson et Eleanor Roosevelt en tête.
Il épouse Jacqueline Bouvier, Le 12 septembre 1953[,,], et il aura quatre enfants : Arrabella (1956, mort-née), Caroline Kennedy (1957), John Fitzgerald Kennedy Jr. (1960-1999) et Patrick (1963, décédé deux jours après sa naissance).
Il est contraint de se faire opérer à plusieurs reprises en raison de problèmes de dos et recevra même l'extrême onction à trois reprises. Pendant cette période, il publie un livre Profiles in Courage (Portraits d'hommes courageux), où il fait la biographie de huit sénateurs qui ont risqué leurs carrières pour défendre leurs points de vue. Ce livre recevra le prix Pulitzer en 1957.
Kennedy se déclare candidat en 1960. Le Parti démocrate doit choisir entre les sénateurs Hubert Humphrey, Lyndon B. Johnson et Adlai Stevenson. Kennedy emporte les élections primaires dans certains Etats clés, comme le Wisconsin et la Virginie-Occidentale et obtient la nomination de son parti à la convention nationale. Son colistier sera Lyndon B. Johnson, soutenu par les Etats du sud. Pendant la campagne électorale, les débats tournent autour du rôle des Etats-Unis dans le monde, du problème de la pauvreté, de l'économie et de l'équilibre de la terreur face aux missiles porteurs d'armes nucléaires de l'Union soviétique, mais aussi sur la religion catholique pratiquée par le candidat.
En septembre et en octobre 1960, Kennedy et le candidat républicain Richard Nixon débattent pour la première fois à la télévision. Nixon apparaît nerveux, en sueur et mal rasé. De plus, une douleur récurrente au genou le fait souffrir. Face à un Kennedy calme et maîtrisé, Nixon " passe " mal à l'écran et ressort affaibli de la confrontation télévisée, alors que les citoyens ayant suivi le débat à la radio estiment que Nixon était légèrement plus convaincant. Ces débats sont donc considérés comme fondateurs d'une certaine politique moderne puisque, pour la première fois, la manière de se tenir face à une caméra devient un élément important dans une élection.
La politique de Kennedy, appelée " Nouvelle Frontière ", prévoit la détente envers l'URSS, l'envoi d'un homme sur la Lune, l'égalité des Noirs et des Blancs, la relance de l'économie, la lutte contre la pègre et l'arrêt de l'expansion communiste dans le monde.
L'élection a lieu le 8 novembre 1960 ; Kennedy bat Nixon de très peu. Des rumeurs circulent par la suite sur le fait que son père, Joe, aurait utilisé ses liens avec la mafia américaine pour que certains comtés décisifs " votent bien ". À 43 ans, John est le plus jeune président élu : Theodore Roosevelt était plus jeune lors de son accession à la présidence, mais il succédait à William McKinley, décédé en cours de mandat. Il est aussi le premier président des Etats-Unis de religion catholique et toujours le seul à ce jour.
-------------------------------
Bobby, le plus proche conseiller de son frère

À 17 ans, Bobby s'enrôle dans l'armée de l'US, où il sert plusieurs années. Il intègre les universités de Bates College et de Harvard.
Tandis que son frère John F. Kennedy mène campagne pour devenir sénateur, Robert Kennedy l'épaule.
Bob Kennedy passe au premier plan lorsque John, élu président des Etats-Unis, prend ses fonctions en 1961 et le nomme Attorney General (ministre de la Justice). Il mène alors une grande lutte contre le crime organisé et la pègre, notamment contre Jimmy Hoffa, Sam Giancana, Santos Trafficante Jr. et Carlos Marcello.
Bobby est le plus proche conseiller de son frère. Il joue ainsi un rôle fondamental dans la résolution pacifique de la crise des missiles de Cuba. C'est également lui qui presse son frère de s'engager activement en faveur des droits civiques durant l'été 1963, peu avant que ce dernier ne soit assassiné.
Après l'assassinat de John F. Kennedy, le 22 novembre 1963, Bob remet rapidement sa démission au nouveau président Lyndon Johnson, avec lequel il ne s'entend pas. Il passe alors par une longue période de doute et de remise en question.
Profondément changé par la mort de son frère, il glisse sur la gauche du spectre politique et s'engage fermement du côté des pauvres, des laissés-pour-compte et contre la peine de mort. Son action le conduit aux quatre coins des Etats-Unis, mais aussi dans les pays du tiers monde.
En 1964, il décide de briguer le poste de sénateur de l'Etat de New York, auquel il est élu.
Le président Lyndon Johnson, affaibli par la guerre du Viêt Nam, annonce en mars 1968 qu'il ne se représentera pas. Robert F. Kennedy décide de se présenter aux primaires du Parti démocrate afin de devenir le candidat à la présidence des Etats-Unis. Bob Kennedy est donc en course face au vice-président Hubert Humphrey, mais aussi face à Eugene McCarthy et George McGovern. Il fait partie des candidats qui dénoncent publiquement la guerre du Viêt Nam et soutiennent la lutte en faveur des droits civiques, la justice sociale et l'égalité. Le jour de l'assassinat de Martin Luther King, le 4 avril 1968, il est ainsi dans un ghetto noir, où il fait un discours qui apaise les ardeurs et n'est probablement pas étranger à l'absence d'émeutes.
Il remporte les élections primaires de Californie, ce qui le ramène en position de grand favori dans la course à la nomination par son parti.
------------------------------
La Malédiction

De nombreux drames ont touché la famille Kennedy, ce qui donne l'impression d'une sorte de malédiction, la Malédiction des Kennedy.

1941 : Rosemary Kennedy, qui souffrait d'un retard mental, subit une lobotomie dont les résultats seront désastreux puisqu'elle restera dans une institution jusqu'à sa mort, en 2005.
1944 : Joseph Kennedy Jr., l'aîné des Kennedy, est tué au-dessus de la Manche alors qu'il pilotait un avion en effectuant volontairement une mission pendant la Seconde Guerre mondiale.
1948 : Kathleen Kennedy, devenue Marquise de Hartington, meurt dans un accident d'avion.
1955 : Jacqueline Kennedy fait une fausse couche.
1956 : Jacqueline Kennedy donne naissance à une fille morte-née, Arabella.
1961 : Joseph Kennedy Sr. est victime d'une attaque qui limitera ses mouvements et rendra difficile la communication avec les autres jusqu'à son décès en 1969.
1963 : Patrick Kennedy, le second fils de John et Jacqueline Kennedy, prématuré, meurt deux jours après sa naissance.
1963 : John Kennedy est assassiné à Dallas.
1968 : Robert Kennedy est assassiné à Los Angeles.
1969 : Edward Kennedy effectue une sortie de route, et sa passagère sera tuée ; cet incident brisera ses ambitions présidentielles.
1973 : Edward Kennedy Jr. est amputé du bras droit à cause d'un cancer.
1973 : Joseph Kennedy III est le conducteur lors d'un accident de voiture qui laissera une des passagères paralysée à vie.
1973 : Alexander Onassis, beau-fils de Jacqueline Kennedy est tué lors d'un accident d'avion.
1997 : Michael Kennedy décède après un accident de ski à Aspen.
1999 : John Kennedy Jr., sa femme Carolyn et sa belle-soeur Lauren meurent dans le crash de l'avion qu'il pilotait, dans l'Océan Atlantique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.