Saïed, Moussi, Chelbi… Les 5 infos de la journée    Entrée en activité du Laboratoire d'Innovation de la BH Bank    OoredooEZ CUP : plus de 35.000 dinars à gagner dans le tournoi Valorant avec Ooredoo    Tunisie – La mouvance du 25 juillet claque la porte à la face d'Imed Hammami    Tunisie – « Les partis de l'opposition font pitié »    Tunisie – La FTF félicite et remercie les spectateurs tunisiens du Parc des princes    Mondial Basket Féminin : Sur quelle chaîne regarder les quarts de finale ce jeudi ?    Référendum en Ukraine : Le oui à l'annexion de territoires ukrainiens l'emporte    Les USA appellent leurs ressortissants à quitter la Russie sur le champ    Interpellation de deux individus pour vol de 100 kilos de cuivre appartenant à deux sociétés publiques    Après Abir Moussi le nouveau combat de Kamel Fekih : La spéculation    Tunisie: Une croissance économique de 2,9 % en 2023, selon la Berd    Les Etats-Unis appellent leurs citoyens à quitter ''immédiatement'' la Russie    France : Nouvelle polémique, Giroud et Varane fêtent la défaite dans une boite de Copenhague !    Mohsen Marzouk déplore l'inertie de la Tunisie devant un contexte mondial marqué par la guerre et les tensions    Plateforme Salema d'information et d'orientation sur le "VIH/SIDA et droits de l'homme", lancée    La tunisienne Ameni Esseibi défile à la Fashion Week de Paris    Malek Zahi : le secteur informel emploie 36% de la main d'œuvre active en Tunisie    Protection civile: Plus de 300 interventions recensées hier    Coupe du monde (Préparation) : Résultats des matches amicaux    Le SNJT déplore le décès du journaliste Noureddine Tabboubi    Le syndicat des forces de sécurité intérieure organise une journée de colère à Sfax    Erdogan a trouvé plus fort que lui : il est obligé de lâcher son copain Poutine    Bizerte: Les préparatifs vont bon train pour la saison de la récolte des olives    Lotfi Riahi : une famille de quatre personnes aurait besoin de près de 3.500 dinars par mois pour une vie décente    Zarzis | Embarcation de fortune portée disparue : De faux espoirs ?    L'incident du jet de la banane sur Richarlison fait la Une des journaux    Météo en Tunisie : Possibilités de pluies éparses et orageuses dans les régions côtières    Moussi : Saïed parle d'importation de produits cosmétiques et n'évoque pas les 80 MD dépensés dans le cadre du référendum    Hatem Yahyaoui : la Tunisie dépense 50 millions de dinars en parfums    André Parant, à La Presse : «Des efforts considérables à fournir pour rehausser le niveau de français en Tunisie»    Abir Moussi appelle les tunisiens à descendre dans la rue    Intègre, mais surtout compétent    CAB | Situation financière : Ça se décante peu à peu...    Faouzi Benzarti au MCAlger : Une découverte !    BIZERTE — 5e édition du Forum Mondial de la Mer: L'appel des experts pour faire face à l'urgence océanique    Zoomactu: Pluies salvatrices    L'entreprise autrement: L'impasse ?    Najla Bouden s'entretient avec l'ambassadeur d'Italie à Tunis    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lettre ouverte pour les tunisiens vivants à l'étranger dans la future loi électorale
Publié dans Tuniscope le 22 - 02 - 2014

Un grand nombre de partis politiques, des associations et personnalités ont adressé une lettre ouverte dans laquelle sont formulées des propositions pour la future Loi électorale actuellement débattue a l'Assemblée Nationale Constituante.
Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les Députés de l'Assemblée Nationale Constituante.

L'Assemblée Nationale Constituante examinera prochainement la future loi électorale.
Ce nouveau code électoral destiné à fixer les règles des prochaines élections et référendums concerne l'ensemble des citoyens tunisiens qu'ils soient à l'intérieur ou à l'extérieur du pays.

Nous avons pris connaissance du projet étudié actuellement par la Commission de législation générale, en particulier les points relatifs aux tunisiens vivants à l'étranger, et nous avons constaté que les propositions en débat sont en deçà de l'esprit de la nouvelle constitution et son article 55 qui stipule : « La loi électorale garantit le droit de vote et de représentativité des tunisiens à l'étranger au sein de l'Assemblée des représentants du peuple. »

Elles ne répondent pas non plus à la volonté des tunisiens résidents à l'étranger de participer pleinement à la vie politique et économique du pays et au processus de construction démocratique.

A cet effet nous vous adressons cette lettre avec des propositions que nous vous demandons d'intégrer dans la version finale de la loi électorale.

Nos propositions relatives aux 1 200 000 personnes de la Diaspora tunisienne (plus de 10 % de la population de notre pays) ne demandent pas des privilèges particuliers mais une prise en compte des spécificités du contexte géographique et humain de l'immigration ainsi que l'exercice effectif de notre citoyenneté
Nos demandes et propositions concernent les volets suivants :

- En matière de circonscriptions électorales : l'idée d'instaurer une seule circonscription regroupant tous les tunisiens à l'étranger nous parait illogique et discriminatoire. Elle n'apporte ni cohérence ni équité et aura pour conséquence inacceptable une diminution du nombre d'élus représentant la Diaspora tunisienne.
Pour la fixation du nombre de députés nous demandons l'application des critères retenus pour la formation des circonscriptions à l'intérieur du pays (un député pour 60 000 habitants) ainsi que les corrections prévues pour les circonscriptions faiblement peuplées.

Au niveau des circonscriptions à l'étranger (6 circonscriptions lors des élections d'octobre 2011) nous proposons d'introduire de la cohérence géographique dans les futures circonscriptions et surtout de procéder à des regroupements qui évitent l'éparpillement et la perdition des voix ou l'émergence de circonscriptions avec un seul élu comme lors des élections de 2011.

- Les listes électorales : Une liste unique doit être constituée et servir de support de référence pour un scrutin. Son élaboration pour les tunisiens à l'étranger pourra se faire à partir d'une fusion des données consulaires (CNI, passeports et cartes consulaires) et de la base de données des participants à l'élection d'octobre 2011.
Pour la procédure d'inscription nous insistons sur l'obligation de la mise en place d'un système fiable et rigoureux qui prévoit des campagnes d'information et de sensibilisation ainsi que des modalités d'inscription simplifiées y compris les moyens à distance (par Internet ou par correspondance pour pallier aux difficultés de l'éloignement géographique).

Les listes publiées et stabilisées plusieurs semaines avant les échéances, doivent être consultables sur les différents supports des instances électorales et les représentations consulaires et diplomatiques de l'Etat tunisien.

- Les Instances régionales : La mise en place d'Instances Régionales Indépendantes pour les Elections est une nécessité et une garantie pour des élections libres, transparentes et démocratiques. Les IRIE à l'étranger, à mettre en place de façon urgente et au même moment que celles de l'intérieur du pays, doivent disposer des mêmes prérogatives et moyens accordés aux IRIE de Tunisie. Elles doivent être composées de membres indépendants, compétents et choisis dans la transparence par l'ISIE. Ces instances indépendantes des autorités consulaires et travaillant en lien étroit avec la société civile et les participants aux élections( candidats, observateurs, partis politiques, journalistes etc.) doivent disposer de prérogatives, d'effectifs conséquents et de moyens logistiques et financiers pour assurer l'intégrité des opérations électorales et accomplir leur mission de sensibilisation, de mobilisation, d'organisation et de contrôle des processus électoraux.

- La collaboration et la neutralité des représentants de l'Etat tunisien : Pour la transparence et le bon déroulement des prochaines élections nous demandons l'annulation des nominations partisanes et l'éloignement de tous les responsables qui ne remplissent pas les exigences de neutralité comme cela a été préconisé par la feuille de route du dialogue national. La loi électorale doit mettre l'accent sur l'obligation d'impartialité des administrations consulaires, des ambassades et des personnels détachés. Elle doit aussi préciser les obligations de collaboration et d'aides que les fonctionnaires de l'Etat tunisien doivent apporter aux instances en charge des élections.

- Les dates des élections : Pour faciliter le déroulement des scrutins nous préconisons l'augmentation du nombre des bureaux de vote, l'organisation du scrutin sur deux jours (le premier jour avant le scrutin en Tunisie et le deuxième obligatoirement le même jour que le scrutin à l'intérieur du pays). Cette exigence a l'avantage d'en faciliter la tenue, d'apporter plus de cohérence et de régularité à l'opération électorale, d'éviter les fuites et d'assurer des dépouillements et des publications simultanés des résultats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.