Campagne électorale, levée de la compensation… Les 5 infos de la journée    Ooredoo tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Jasmin Open Monastir (WTA 250), 2e tournoi phare en Afrique marqué par la participation d'Ons Jabeur et le soutien de la marque KIA au Tennis    Tunisie – Tabboubi : Il faut un SMIG de plus de mille dinars pour prétendre lever les subventions    Olympique de Béja : Conférence de presse sur le départ de Kouki (Vidéo)    Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Béja: 20 tonnes de "zgougou" disponibles sur le marché [Vidéo]    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    FTF : La date de démarrage de la Ligue 1 Pro est dévoilée !    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Tunisie : Grave accident de la route    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Le CA entre ombres et lumières : Cherche l'éclaircie...    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    Express    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gaza : Une guerre politique qui arrache des larmes au musicien Roger Waters
Publié dans Leaders le 15 - 08 - 2022

Par Gideon Levy - «Roger Waters – le fondateur du groupe de rock Pink Floyd- a pleuré mercredi 10 août 2022. C'était sur sa page Twitter, alors qu'il lisait, devant la caméra, un essai sur le site d'information Mondoweiss la nuit précédente. Il s'agissait du sort d'un garçon de la bande de Gaza.
"J'aimerais vraiment pouvoir me reposer, ou qu'un psychologue m'aide comme d'autres personnes dans le monde qui souffrent des guerres", a déclaré Mohammed. "Personne, pendant ou après la guerre, ne me demande, à moi ou à ma famille, comment ça va".
Mohammed est le soutien de sa famille, lui, un garçon de 13 ans seulement. Et seuls ses pleurs, écrit Tareq Hajjaj, (Union des Ecrivains Palestiniens)"font fondre le bouclier viril" qu'il est obligé de porter. "Je ne veux pas que ma mère souffre comme les mères des enfants qui ont été tués", sanglote le garçon*.
Les larmes de Roger Waters
Mohammed aurait souhaité grandir ailleurs, là où il ne mourrait que "lorsque son corps serait complètement développé", écrit Hajjaj. Et c'est là que Waters n'a plus pu retenir ses larmes et a éclaté en sanglots. Aucune personne décente ne pouvait rester indifférente à la vue des larmes du musicien Waters, le grand homme de conscience.
Mais pour les Israéliens, ces choses se passent sur une autre planète. Ils ont mille mécanismes de défense contre les larmes de Waters. Supposons même que Waters soit vraiment un "antisémite" et "quelqu'un qui déteste Israël" - ce qu'il n'est pas. Mais pleurer sur un garçon de Gaza ? Qu'en est-il des enfants de Sderot** ? Un Israélien a-t-il déjà versé une seule larme pour un garçon de Gaza? Beaucoup d'Israéliens sont-ils seulement conscients de ce qui est arrivé aux enfants de Gaza pendant ces trois jours de succès colossal qui ont inondé Israël par de grandes vagues déferlantes de fierté et d'autosatisfaction comme nous n'en avons pas vu ici depuis longtemps ? Il n'y a pas eu un tel succès depuis la victoire d'Israël lors de la guerre des Six Jours en 1967...***
La mort d'un chien policier israélien oui….mais black out total en Israël sur ce qui se passe a Gaza
Seule la mort de Zili, un chien de la police des frontières, à Naplouse - qui a fait la une du quotidien Yedioth Ahronoth, ainsi que ses funérailles, les larmes, la tombe, les éloges funèbres et la déclaration officielle de deuil du Premier ministre - a un peu pesé sur l'ivresse de la victoire. Elle n'a pas été troublée une seconde par les scènes de Gaza, car les scènes de Gaza n'ont jamais été montrées ici. Jamais auparavant il n'y avait eu ici une opération de tuerie aussi stérile. Les médias israéliens n'ont rien montré cette fois-ci, absolument rien.
C'était pourtant l'une des opérations les plus corruptrices de toute l'histoire d'Israël…. Cette opération à Gaza était totalement gratuite. Pas une goutte de sang israélien, pas une seule maison détruite et aucune condamnation du monde, même pas une boiteuse déclaration*. Avec un coût nul comme celui-ci, l'appétit pour d'autres opérations va évidemment croître….
L'arrogance habituelle israélienne s'accompagnait cette fois du sentiment addictif d'une victoire douce et facile. Il suffit de nous apporter plus de guerres à des prix défiant toute concurrence. Après tout, personne n'a été tué et presque aucune maison n'a été endommagée lors de l'opération Breaking Dawn (Aube naissante) du week-end dernier****.
Mais il est impossible d'ignorer un autre facteur qui a alimenté ce sentiment de victoire. Cette fois, l'opération a été lancée par les bons Israéliens. Ce sont eux qui sont au pouvoir maintenant. Regardez comment ils se sont lancés avec brio dans cette guerre.
Par conséquent, ce fut la guerre la plus politique qu'Israël n'ait jamais menée. La droite était unie ; elle ne peut jamais prononcer un mot de critique sur le fait de tuer des Arabes. Le centre-gauche débordait de fierté - quel succès, quelle gestion, quelle audace. La flatterie à l'égard des commandants de l'opération - le Premier ministre Yair Lapid et le ministre de la Défense Benny Gantz, qui sont deux "des nôtres" - a fait des heures supplémentaires.
Le journaliste Yossi Verter a décrit comment la garde-robe de Lapid a changé grâce à ce succès…..Le costume qui a été rempli (de sang) et la plume dans le chapeau sont les véritables butins de cette guerre, qui s'est terminée par "un rêve pour Israël." Un rêve de guerre…..
Roger Waters a crié. "Qu'est-ce qui ne va pas avec ces putains d'Israéliens ? Qu'est-ce qui ne va pas avec eux ?" a-t-il demandé, en colère et en désespoir de cause. J'aimerais juste savoir comment lui répondre » conclut Gideon Levy.
Haaretz, 11 août 2022
Traduit de l'anglais par Mohamed Larbi Bouguerra
Le titre, les sous-titres et les notes sont du traducteur.
Notes du traducteur
*MM. Biden et Macron comme d'habitude, invoquent la sempiternelle «défense d'Israël et son droit à l'existence. Biden cède aux pressions du lobby sioniste à la veille de cruciales élections de mi-mandat pour les démocrates et Macron ne saurait faire de peine au CRIF alors que le contrôle du Palais Bourbon lui échappe.
**Amira Hass (Haaretz, 13 août 2022) écrit, sous le titre « Non impliqués : Voici les 36 civils palestiniens tués pendant l'opération israélienne sur Gaza» : 49 personnes ont été tuées suite à l'agression israélienne sur Gaza dont 3 filles, un garçon et 4 femmes. Une roquette palestinienne mal contrôlée a aussi tué 19 civils dont 12 enfants.
Uninvolved: These Are the 36 Palestinian Civilians Killed During Israel's Gaza Op - Palestinians - Haaretz.com
***Sderot : ville du sud de 20 000 habitants fondée sur le village palestinien de Najd en 1951 pour recevoir des juifs sépharades (kurdes, iraniens et marocains et autres nord-africains) traités dès leur arrivée à la DDT car venant du monde arabo-musulman (Lire Sophie Bessis)
A Sderot comme ailleurs les sirènes ont retenti et désorganisé le pays même à Tel Aviv. Les Israéliens ont recouru aux abris.
****Un effet des Accords d'Abraham et de la visite de l'assassin Benny Gantz, ministre de la Défense israélien au Maroc ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.