La Tunisie n'a pas sollicité une restructuration ou un allégement de sa dette    Le chef du gouvernement participe à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne    La Tunisie poursuit ses contacts pour une mobilisation internationale en faveur de la cause palestinienne    Tunisie – Sousse : Pas de décès au covid durant le jour de l'Aïd    Hichem Mechichi : La lutte contre la cybercriminalité, un des défis majeurs pour notre pays    Fathi Laayouni interdit la vente de produits israéliens dans la commune du Kram    Covid-19 | 34 décès et 457 nouvelles contaminations recensés le 13 mai    « La Tunisie n'a pas présenté une demande pour bénéficier du cadre commun du traitement de la dette des pays pauvres »    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    VIDEO : Afflux de centaines de jordaniens vers la frontière avec la Palestine    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    La Tunisie en crise : La diaspora vole à son secours    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    SNCFT : Reprise, à partir de vendredi, du trafic ferroviaire desservant les grandes lignes    Sonede - Un sabotage à l'origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Israël abat un palestinien qui allait commettre une attaque au couteau    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    Hafedh Zouari : L'échange de vœux de l'Aïd entre les trois présidences est un message positif    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    Vrai ou faux Docteur Louzir ?    Origines du Covid-19 : l'hypothèse de l'accident de laboratoire écartée à tort ?    Fin de crise en Grèce : Déconfinement et lancement de la saison touristique    Washington fait appel à l'Egypte et la Tunisie pour désamorcer la crise en Palestine    Mechichi se rend à la salle centrale des opérations au ministère de l'Intérieur    Banque mondiale : Hausse de 2,5% des transferts d'argent vers la Tunisie en 2020    Expatriés : Aissa Laidouni élu joueur de l'année en Hongrie    Le chef du gouvernement annonce une série de mesures au profit des victimes de la pandémie    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Coupe de Tunisie : on connaît la date du tirage au sort    La récolte de blé 2021 sera meilleure que la précédente, dixit Kraïem    Football : Programme TV de ce jeudi 13 mai 2021    Palestine - Israël: Le fer et par le feu    Chedli Klibi : un an déjà    Salsabil Klibi [AUDIO] : Le président de la République est contraint de sceller le projet de loi de la Cour constitutionnelle    JO-2020 (TQO) – Basketball : Le Cinq national en stage à partir de lundi à Monastir    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    L'UTAP met en garde contre un éventuel effondrement de la filière laitière    Judo : 18 judokas tunisiens au tournoi qualificatif à Dakar pour les JO de Tokyo    Foot-Europe: le programme du jour    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed : sur les pas d'Ibrahim
Les récits du Coran
Publié dans Le Temps le 18 - 08 - 2010

3- La prière : recueillement et transcendance (suite)
La prière fut définitivement arrêtée à cinq fois par jour.
Après l'ascension, le Prophète s'évertua à transmettre aux fidèles les règles sans lesquelles la prière serait viciée.
Il importe tout d'abord de se purifier avant toute prière.
Les ablutions (Al Woudhou) sont de deux sortes :
Il y a les grandes et les petites ablutions.
Les grandes ablutions sont exigées après chaque rapport physique.
Tandis que les petites ablutions elles sont exigées systématiquement avant la prière.
Sauf si entre deux prières assez rapprochées tel que la prière d'Al Asr et celle du Maghreb, il n'y a rien eu qui puisse annuler les ablutions. Il n'y a pas lieu dans ce cas de refaire les ablutions systématiquement.
« Ô croyants, lorsque vous vous levez pour la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes ; essuyez-vous les têtes et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles ».
(Al Maydah – V.6)
Quelles sont les causes d'annulation des ablutions ?
Il n'y a pas à vrai dire des causes fixes.
Il ressort d'après le Coran et aussi le Hadith du Prophète que toute réaction entraînant une souillure pour le corps est susceptible d'annuler les ablutions.
D'après un Hadith du Prophète, rapporté par Al Boukhari :
« Si l'un de vous ressent un besoin d'éliminer des gaz et éprouve un doute, il ne doit pas quitter le lieu de la prière, s'il n'a pas senti d'odeur ou entendu un bruit ».
On déduit de ce fait que les dégagements de gaz d'urine et de selles entraînent l'annulation des ablutions.
Cependant, d'après d'autres hadiths l'absence de conscience annule également les ablutions.
C'est le cas pendant le sommeil profond.
Le fait d'embrasser sa femme constitue-t-il une cause d'annulation des ablutions.
Selon Aïcha, la mère des croyants, il arrivait au Prophète d'embrasser certaines de ses épouses et aller ensuite faire la prière sans renouveler ses ablutions.
Quid, cependant s'il n'y a pas d'eau ?
C'est alors le « tayammoum » (ablution pulvérale) qui remplace l'ablution par l'eau.
Le Tayammoum est une purification au moyen de terre propre ou de pierre, sorte de gros galet qu'on recueille à la mer.
Cette purification est citée dans le Saint Coran, pour des ablutions lorsqu'on est à cours d'eau ou lorsqu'on est malade ou en voyage.
« … Et si vous êtes malades ou en voyage, si l'un d'entre vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. ALLAH ne veut pas vous imposer quelque gêne mais il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être, serez-vous reconnaissants »
(« Al Maydah.V.6)
Quant aux grandes ablutions ou « Woudhou akbar », elles sont nécessaires après les rapports avec les femmes.
Evidemment, les grandes ablutions peuvent être remplacées par le Tayammoum dans le cas extrême où on est malade et empêché de toucher à l'eau ou dans l'impossibilité d'avoir de l'eau.
« Et si vous êtes en état d'impureté (jûnûb), alors, purifiez-vous (par un bain) ».
(Même sourate - même verset)
(A suivre)
Ahmed YOUNES
-------------------------------
Les Compagnons du Prophète
Fatima Ezzahra : Souveraine des femmes du monde
Fatima Ezzahra était la fille préférée du Prophète Mohamed.Elle était très proche de lui et il y avait même une certaine complicité entre eux, au point de rendre Aïcha, la mère des croyants quelque peu jalouse.
Cet attachement était dû entre autres au fait que Fatima fut la quatrième et dernière fille que le Prophète eut à l'âge de Quarante ans,de sa première épouse Khadija Bint Khouailed.
Aussi , pendant la Hijra du Prophète de la Mecque à Médine, Fatima suivit son père afin de lui apporter aide et soutien.
Elle épousa Ali Ibn Abi Taleb cousin du Prophète qui a été le premier parmi les jeunes de son âge à avoir embrassé l'Islam et soutenu le Prophète.
Ali Ibn Abi Taleb était un vaillant guerrier qui avait combattu les ennemis de Mohamed, en participant à plusieurs expéditions dont celle de Khaibar.
Il était estimé par le Prophète qui l'aimait comme son fils.
De son union avec Fatima naquirent ses deux fils : A Hassan et Al Houssaïn.
Fatima étaient présente aux côtés de son père lors de plusieurs expéditions et ce, pour le soutenir lui panser ses blessures et le réconforter par sa présence.
Lorsque le bruit a couru qu'une famille proche de Abou Jahl voulait marier sa fille à Ali, le Prophète en fut irrité, et il clama son mécontentement en disant :
« Si c'est vraiment le vœu de Ali ,qu'il répudie ma fille- ! »
Ali demanda des excuses au Prophète et à son épouse en promettant de ne plus jamais à épouser d'autres femmes.
Ce qu'il fit d'ailleurs, n'ayant épousé de femmes qu'après la mort de Fatima.
Lorsque son père était sur son lit de mort , elle resta constamment à ses côtés.
Avant de mourir le Prophète lui chuchota une première fois à l'oreille et elle en pleura.
Puis il lui chuchota une deuxième fois et elle en sourit.
Elle raconta par la suite par la suite que la première fois le Prophète lui dit que l'ange Gibril l'informa qu'il allait mourir.
La deuxième fois il lui confia que l'ange Gibril l'informa qu'elle sera la première à le suivre, et qu'elle sera dans l'au-delà, la souveraine des femmes du monde.
Fatima fut la première de la famille à suivre son père le Prophète Mohamed.
Que Dieu l'agrée et ait son âme.
A.Y.
-------------------------------
Les miracles du Coran
Le sexe d'un bébé
Jusqu'à une époque assez récente, on pensait que le sexe d'un bébé était déterminé par les cellules de la mère. Ou pensait-on tout au moins que le sexe était déterminé conjointement par les cellules mâles et femelles. Mais le Coran nous renseigne différemment :
Il affirme que la masculinité ou la féminité est créée du “sperme déversé dans la matrice ”. Allah exalté soit-il dit : « Il a créé le couple, le mâle et la femelle, à partir d'une goutte de semence éjaculée » (Sourate An-Najm, Versets 45-4.
II est noté dans le Coran que la masculinité et la féminité sont créées à partir d'une goutte de semence éjaculée. Cependant, jusqu'à une période assez récente, on croyait que le sexe du bébé était déterminé par les cellules de la mère. La science a découvert cette information fournie par le Coran seulement au 20ème siècle.
Les progrès des disciplines de la génétique et de la biologie moléculaire ont validé scientifiquement l'exactitude de l'information donnée dans le Coran. On comprend maintenant que le sexe est déterminé par les cellules spermatiques provenant du mâle, et que la femelle ne joue aucun rôle dans ce processus. Les chromosomes sont les principaux éléments intervenant dans la détermination du sexe. Deux des 46 chromosomes qui déterminent la structure d'un être humain sont identifiés comme les chromosomes sexuels.
Ces deux chromosomes sont appelés “XY ” chez les mâles et “XX ” chez les femelles, parce que la forme des chromosomes ressemble à ces lettres. Le chromosome Y est porteur des gènes codant la masculinité, tandis que le chromosome X est porteur des gènes codant la féminité.
Le sexe de l'enfant dépend du père mais, pour le comprendre, il faut savoir que l'organisme est composé de cellules, éléments de base de tout être vivant.
Nos cellules sont différentes selon le rôle qu'elles jouent. Dans chacune d'elles se trouve un noyau fait d'une substance appelée chromatine. Lorsqu'une cellule se divise pour se multiplier, la chromatine se fragmente en chromosomes.
L'aspect et le nombre de chromosomes varient selon les espèces animales. L'homme possède 46 chromosomes par cellules. Ils sont groupés en 23 paires et, dans chacune d'elle, 1 chromosome vient du père et l'autre vient de la mère. 22 paires sont identiques chez la femme et l'homme, mais la 23ème paire est différente car c'est la paire des chromosomes sexuels.
Chez la femme, cette paire est composée de 2 chromosomes semblables, les chromosomes X.
Chez l'homme, les chromosomes sont différents, l'un est appelé X et, l'autre Y.
En ce qui concerne le sexe féminin, les cellules sont donc composées de 22 paires de chromosomes plus 1 paire XX. En ce qui concerne le sexe masculin, les cellules sont donc composées de 22 paires de chromosomes plus 1 paire XY.
L'ovule et le spermatozoïde contiennent chacun 23 paires de chromosomes. Ainsi, une cellule comportant 46 chromosomes sera crée lors de la fusion de l'ovule et du spermatozoïde. Ces 46 chromosomes constituent le nombre caractéristique de l'espèce humaine.
Si la cellule, ou l'œuf, ne contient pas ce nombre de chromosomes, cela conduit à un avortement ou à un enfant qui peut être anormal.
Chez la femme, lors de la fabrication des ovules, ceux-ci recevront tous 22 chromosomes ordinaires plus 1 chromosome X. Ce qui signifie que tous les ovules ont la même formule chromosomique. Par contre, chez l'homme, 50% des spermatozoïdes recevront 22 chromosomes ordinaires plus un chromosome X et, les autres 50% recevront 22 chromosomes ordinaires plus 1 chromosome Y. Donc, tous les spermatozoïdes n'ont pas la même formule chromosomique.
Pour avoir une fille, l'ovule devra être fécondé par un spermatozoïde à chromosome X. L'œuf aura 44 chromosomes plus une paire XX, soit la formule du sexe féminin.
Pour avoir un garçon, l'ovule devra être fécondé par un spermatozoïde à chromosome Y à l'œuf aura 44 chromosomes plus une paire XY, soit la formule du sexe masculin.
Voilà donc pourquoi avoir une fille ou un garçon est un pur hasard car c'est la formule du spermatozoïde qui détermine le sexe.
On ignorait tout cela jusqu'à la découverte de la génétique au 20ème siècle. Dans de nombreuses cultures, on s'imaginait même que le sexe d'un bébé était déterminé par le corps de la femme. C'est pourquoi les femmes étaient blâmées quand elles donnaient naissance à des filles. Treize siècles avant la découverte des gènes humains, le Coran a cependant révélé une information qui dément cette superstition et a mentionné le fait que l'origine du sexe ne provient pas des femmes mais du sperme des hommes.
Le chromosome Y est porteur des caractéristiques de la masculinité, tandis que le chromosome X est porteur des caractéristiques de la féminité. Dans l'ovule de la mère, il y a seulement des chromosomes X, qui déterminent les caractéristiques de la femelle. Dans la semence parvenant du père se trouvent des spermatozoïdes qui incluent des chromosomes X ou Y. C'est pourquoi, le sexe du bébé dépend des chromosomes X ou Y que contient le spermatozoïde qui fertilise l'œuf. En d'autres termes, comme écrit dans le verset, le facteur déterminant le sexe du bébé est la semence qui vient du père. Ce renseignement, qui ne pouvait être connu à l'époque où le Coran a été révélé, est la preuve du fait que c'est un livre divin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.