La bourse de Tunis entame une étape de crash amorti    Grève des agents de l'ATTT - Le report des dates de rendez-vous des visites techniques se fera gratuitement    Le conseil national de l'ordre des médecins souligne le droit des médecins d'exprimer leurs avis et opinions    Le PNUD TUNISIE et Attijari bank organisent le Hackathon Tekصح vers une santé plus connectée en Tunisie    Exclusif – Etude : L'immobilier en Tunisie, un secteur hors contrôle...    Marouen Abbassi présente les états financiers de l'année 2020 à Hichem Mechichi    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Décès de Amor Latiri    Tunisie: Hanen Ftouhi renonce à sa nomination à la tête de Shems Fm    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    Une foire commerciale tuniso-libyenne à Tripoli en mai prochain    Tunisie: kais Saied présente ses condoléances à son homologue égyptien    L'alimentation en Tunisie a désormais une revue dédiée, " BROUDOU "    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Dans sa lettre de l'autre rive à Hannah Arendt : Le J'accuse de Sophie Bessis    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 19 Avril 2021 à 11H00    Surpopulation carcérale, torture et risques de contamination par la Covid-19 | Jamel Msallem, président de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), à La Presse : «Les conditions de détention dans les prisons tunisiennes sont illégales»    Un aperçu de quelques produits Huawei de la nouvelle stratégie 1+8+N    Tunisie: Le point sur l'état d'avancement de la campagne nationale de vaccination    Tunisie – Coronavirus: Nouvelles mesures du 18 au 30 avril, que risque-t-on en cas d'infraction?    Tunisie: Kais Saied, commandant suprême des forces armées "militaires et sécuritaires": La foire aux arguments    Tunisie-Neji Jmal: Kais Saied nous pousse vers l'inconnu [Vidéo]    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Classement WTA : Ons Jabeur grimpe à la 25ème place, historique !    Tunisie – météo : Légère hausse des températures avec quelques pluies    Réunion de la commission scientifique ce lundi 19 avril 2021    Les indiscrétions d'Elyssa    Handball | Nationale A – 1ère journée play-off : Le CA piège l'ESS    Volleyball | Championnat d'Afrique des clubs – 1er tour : A la portée de l'EST et du COK    Tunisie [Vidéo]: Distribution de couffins du Ramadan à Sfax par l'Association de la continuité des générations    Néjib Chebbi : Kaïs Saïed dirige un coup d'Etat soft !    Naoufel Saïed : Pourquoi avoir peur du président ?    One Tech Holding propose la distribution de 0,250 dinar par action    Première sportive tunisienne et africaine à être sacrée dans le JIU-JITSU brésilien : Hajer Jelili, une championne-née    Le président de la République présente ses condoléances à son homologue égyptien suite à un accident du train    Des mesures contre les contrevenants qui ne se conforment pas à la décision d'interdiction de la circulation des véhicules    Qui y a-t-il derrière les catastrophes en Egypte et à qui profitent-elles ?    Tunisie-Ligue 1 (J19 - matchs en retard): le programme de ce dimanche    Foot-Europe: le programme du jour    Mes odyssées en Méditerranée: Cachez-moi ces images que je ne saurais voir…    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Exposition «States of Exception», du 25 Mars au 2 Mai, à la station d'art B7L9 (Bhar Lazreg): Les œuvres de Thameur Mejri annonciatrices d'une nouvelle ère    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le fric, c'est le hic !
Publié dans Le Temps le 26 - 09 - 2014

L'argent est le maître-mot de l'actualité préélectorale en Tunisie. L'autre jour, après avoir présenté sa candidature à la présidentielle, Mohamed Moncef Marzouki a émis la crainte de voir « l'argent sale » gâcher le processus électoral ! Le lendemain, Adnène Moncer, le meneur de sa campagne, a parlé de l'autofinancement de cette campagne grâce à la vente symbolique du dernier livre de l'actuel président provisoire. Il s'agira en fait de participation substantielle qui excède de loin le prix du livre en librairie. La contribution des acheteurs se fera, paraît-il, par chèques et l'on imagine alors les sommes qu'on peut coucher là-dessus ! C'est du propre, dirait-on ! Reste à savoir qui seront les « clients » potentiels et s'ils paieront le vendeur avec de l'argent gagné proprement ! Il y a lieu par ailleurs de se poser quelques petites questions sur les droits de l'éditeur dans cette opération commerciale inédite et peut-être illicite ! Car à moins d'être stipulée dans un contrat en bonne et due forme, l'affaire ne pourrait pas se conclure au profit du seul auteur. En tout cas, l'opération n'est pas aussi nette qu'on veut le faire entendre dans l'entourage « présidentiel ». Quelques taches résistent encore au premier « lavage », il faudrait peut-être les repasser à la machine ou tout simplement les relaver à la main !
Dans le « coup » ?
Cette même semaine, nous avons été très déçus par la participation d'une respectable journaliste à une émission télévisée dont l'invité était un sérieux concurrent dans la course à Carthage. Le candidat en a bien profité pour commencer avant les délais officiels sa campagne électorale. Nous ne pensons pas à ce sujet que la chaîne qui l'accueillait soit neutre dans cette invitation ; mais là c'est l'affaire de la HAICA qui manifestement laisse faire ou tout simplement dort tout son soûl ! Ce qui nous a froissés plus que cela, c'est que la journaliste citée plus haut semblait être « dans le coup » puisqu'elle posait à l'invité des questions ciblées qui allait dans le sens de sa campagne électorale ! Intelligente comme nous l'imaginons, elle ne pouvait pas être la dinde de la farce ! Nous savons aussi que c'est une dame intransigeante lorsqu'il s'agit de pratiques louches dans quelque domaine que ce soit ! Etrange « collaboration », bizarre « collusion » ! Y aurait-il de l'argent là-dessous ? Nul ne peut le confirmer ou l'infirmer ; il faudrait une brigade financière entière, elle-même intègre et incorruptible, pour vérifier les mouvements de ces derniers temps dans les comptes de certains hommes et femmes de la presse écrite, électronique ou audiovisuelle !
Pari risqué
Nous croyons savoir, d'un autre côté, que l'un des candidats à la Présidence – un universitaire, nous dit-on- est actuellement en prison pour avoir agressé un fonctionnaire de la justice qui lui aurait refusé son dossier de candidature. D'après notre source, d'habitude fiable, cet enseignant du Supérieur aurait déclaré que la garantie financière à fournir pour se présenter aux élections présidentielles est de nature à opérer une discrimination de classe entre les Tunisiens. Que n'écrit-il pas un livre lui aussi pour le vendre à 400 ou 500 dinars l'exemplaire ! Ou alors qu'il mette en vente sa propre thèse de doctorat et ses autres publications académiques ! Non, les livres des universitaires ne se vendent pas, ils ne sortent que très rarement des bibliothèques des facultés ; il faut être ministre ou président pour que ça se vende mieux ! Ce monsieur comme quelques autres candidats à la présidence sont les « parents pauvres » du scrutin auquel il ne manque que des concurrents parmi les nombreux mendiants de nos villes ! Un proverbe de chez nous, grossier certes, dit qu'il ne faut pas aller à la foire des péteurs sans avoir de bon cul ; en effet, l'actuelle joute électorale engage des fonds d'autant plus considérables que bon nombre de candidats sont de riches hommes d'affaires ou sont soutenus par des Crésus locaux ! Cela s'appelle « avoir du culot » que de fourrer le nez dans cette corporation de nababs alors qu'on est sans-le-sou ! Du culot contre de l'argent ! Sur lequel des deux faut-il parier ?
Au plus offrant
L'argent coule à flots en ce moment et tout le monde parle d'achats et de ventes politiques ! Pourtant, on nous dit que les caisses du pays sont presque vides ; qu'il faut imposer une taxe de 30 dinars à nos visiteurs étrangers ; qu'il faut aussi retrancher une part des salaires des fonctionnaires pour venir en aide à la Trésorerie générale. Dominique Strauss-Kahn est venu nous donner des conseils pour redresser notre économie entre autres grâce à l'intégration du marché informel dans les circuits du commerce légal. Il nous recommande aussi de trouver de bons alliés financiers, parmi les pays du Maghreb par exemple, et qu'il ne faut pas trop compter sur le FMI. Rached Ghannouchi est rentré de Chine où, déclare-t-il, il est allé chercher des investisseurs capables de résorber partiellement nos problèmes de chômage et de croissance économique ! Pendant ce temps, Ali Lâarayedh, l'ex-chef du gouvernement affirme que la Tunisie peut atteindre un taux de croissance avoisinant les 7 % ! Avec quoi, avec quels moyens et quel argent ? Il faut le lui demander ainsi qu'à tous ceux qui se disent capables, s'ils sont élus, de « sauver » la Tunisie de la banqueroute ! Dieu ! Comme notre pays est généreux en sauveurs qui ne sont prêts à faire profiter le pays de leurs pouvoirs miraculeux qu'à condition d'être élus ! Conditions pour conditions, on comprend alors pourquoi certains électeurs marchandent leurs voix ! Et c'est au plus offrant !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.