Tunisie-Directeur de l'ENIS [VIDEO] : « Nous cherchons à améliorer le classement de nos universités dans le monde »    Où voir les matches d'Aissa Laidouni et Anis Ben Slimane en Europa League ?    Youssef Bouzakher : « La dissolution du CSM n'a jamais été évoquée par le chef de l'Etat »    Dr Rim Belhassine Cherif, Président du groupe régional pour l'Afrique de la Commission d'Etudes 13    Tunisie – Covid : Fermeture d'un troisième établissement scolaire à Djerba    Inauguration du nouveau siège de l'ambassade de l'Etat de Palestine en Tunisie    La Proparco et l'UIB renforcent leur soutien aux entrepreneurs tunisiens affectés par la crise sanitaire    Ali Laârayedh s'offre une sortie qui évoque le dernier repas du condamné    Importation de véhicules en Algérie: Le problème serait-il en voie de règlement?    Zaghouan : Récupération d'une terre domaniale agricole de 120 hectares à Djebel Oust    Kais Saied: Nous n'avons pas de problèmes avec les juifs mais plutôt avec les colonisateurs    France : 3 ministres épinglés pour dissimulation de revenus ça fait beaucoup!    Le marché boursier termine la séance de mercredi, sur une note morose    Tunisie : Rached Ghannouchi reçoit l'ambassadeur de France    L'administration publique, un ''obstacle'' pour 3/4 des PME    Précisions du ministère de la Justice concernant le pass vaccinal    Affaire Khashoggi : le Saoudien arrêté à Paris ne serait pas le bon, Macron soulagé    Coupe Arabe FIFA 2021 : Programme des quarts de finale les 11 et 12 décembre    Les pays où les habitants ont été le plus souvent ivres    Abdellatif Mekki : Les personnes qui gardent encore espoir en Kaïs Saïed n'ont rien compris !    TRANSTU: Changement du trafic du métro sur la ligne 1, entre les stations "Mohamed Ali" et "Kabaria"    NBA : Lakers et Knicks à la relance, Dallas renversé par Brooklyn    UCL : Le Barça pourrait se qualifier ce mercredi ?    Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir    Tunisie: Vers la vaccination des enfants âgés de 5 ans ?    Mandat de dépôt contre le policier ayant agressé le directeur du lycée 9 avril à Sidi Bouzid    Exposition photos, films, concerts et arts numériques au programme de la 1ère édition du "Nawaat Festival"    L'entreprise autrement: Le retard est devenu fatal    Variant «Omicron» — Reprise économique: L'imprévisibilité...!    JTC: Les spectacles au programme du 8 décembre 2021    Sfax: Concert afro-tunisien au théâtre municipal [Vidéo]    Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé    L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat    LC Europe (Poules / 6è j): le programme de ce mercredi    Le comité scientifique annonce une bonne nouvelle    Comment rendre le système éducatif plus efficace en Tunisie ? Ridha Zahrouni s'exprime sur le sujet [Vidéo]    CONDOLEANCES    Tunisie-officiel : Nouvelle date d'un jour férié    NEWS: Héni Amamou passe à l'EST    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre    Les JTC 2021 rendent hommage à la Troupe de la ville de Tunis : Une consécration pour l'Histoire et le parcours    «Corde inconnue, fragment 1» de Fatma ben Aissa à Atelier Y: Déambulation artistique    Tunisie: Augmentation de 14% des prix du fer de construction    Tunisie : Signature d'un contrat de concession pour la restauration «d'El Karaka » de la Goulette et sa transformation en musée de la céramique artisanale    Connect International : Une visite à la capitale sénégalaise Dakar    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    JO d'hiver 2022 : Le Kremlin appelle à des JO libres de toute politique    Tunisie : Focus sur le projet de réaménagement du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pourquoi triche -t-on au bac ?
Publié dans Le Temps le 12 - 06 - 2015


Tricher au bac est considéré comme une fraude et peut entraîner des sanctions disciplinaires allant jusqu'à priver le candidat de passer l'examen pendant 5 ans.Est considérée comme une tentative de fraude : la substitution de personne, l'utilisation d'un téléphone portable ou d'un appareil permettant des échanges ou la consultation d'informations, la communication entre candidats, pendant l'épreuve, quel qu'en soit le sujet, l'utilisation d'une calculatrice quand cette utilisation n'est pas spécifiée dans le sujet, l'utilisation de papier et document autres que ceux fournis par l'administration, y compris les feuilles de brouillon et le non-respect de certaines consignes pendant l'examen. M. Amor Oualbani, directeur des examens au ministère de l'Education, a déclaré que le nombre des fraudeurs a baissé par rapport à l'année dernière au cours de la session principale, grâce au lancement d'une campagne de sensibilisation des élèves des classes terminales aux risques encourus en cas de tentative de fraude, la réduction , pour la première fois, à 18 seulement, le nombre des candidats dans les salles d'examen et ce lors de toutes les épreuves écrites de la session principale et l'installation des équipements sophistiqués aux alentours des centres d'examen pour brouiller et rendre inopérants les appareils électroniques.180 cas de fraude, de tentatives de fraude et de mauvais comportement ont été enregistrés cette année contre 756 fraudeurs l'année dernière. Toutes les tentatives de fraude électronique ont été déjouées grâce aux machines de brouillage sophistiquées acquises cette année. Les candidats ont été aussi interdits de stylos magiques,, de fausses lunettes optiques et surtout des fameux portables. Mais au fond, pourquoi tu triches ? Qu'est-ce qui motive ou incite certains candidats à frauder ? Est-ce qu'on a vraiment conscience de ce qu'on risque en trichant ? Les techniques utilisées démontrent que les jeunes sont de plus en plus «inventifs» en matière de triche. En dehors du fait de copier sur la feuille de son voisin et de l'antisèche, de nombreux comportements peuvent être qualifiés de fraude ou de tentative de fraude Une fraude, c'est utiliser des documents (peu importe le support) autres que ceux remis le jour de l'examen, communiquer avec un candidat ou un tiers... Le fait de ne pas respecter les consignes durant l'examen peut constituer une tentative de fraude (ne pas remettre son téléphone portable à l'entrée, par exemple). La triche reste toujours possible si l'on fourre un petit bout de papier avec une écriture en miniature dans un paquet de mouchoirs, sous le carton d'une trousse, sur la ceinture ou sous les vêtements. Si la triche aux examens a toujours existé et persiste sous ses anciennes formes (antisèches, échanges de brouillon, les avancées technologiques lui donnent une toute autre dimension. Les outils électroniques de plus en plus discrets peuvent contenir de plus en plus de données. Un professeur d'histoire géographie nous a précisé que certains candidats trichent parce qu'ils ont un trou de mémoire « le candidat n'a pas la réponse à une question posée. il y a souvent des questions auxquelles il ne sait pas répondre. Le résultat, il sort la fiche de révision pour s'en servir. Nombre de jeunes, ne peuvent s'empêcher de compter sur la triche pour s'en sortir à bon compte. Ils consacrent une bonne partie de leur temps et de leur argent pour préparer des fausses copies. Ils croient que c'est le moyen le plus sûr de garantir la réussite ! Certains avouent d'ailleurs qu'ils recourent à la triche parce qu'ils ne trouvent pas le temps de tout réviser. D'autres pensent que la rigueur ne donne plus les résultats espérés ! Dans certains pays européens, la cybertriche est devenue affaire d'Etat. Pour enrayer le phénomène, le candidat passe au détecteur de métaux, comme dans les aéroports, avant de pénétrer dans la salle d'examen, où les autorités ont installé des brouilleurs afin de rendre impossible toute communication entre fraudeurs. C'est en général le surveillant de la salle, qui peut surprendre le candidat tricheur en train de frauder ou tenter de le faire, qui intervient immédiatement. Il doit alors saisir les éléments ayant permis la fraude, afin de justifier de la réalité des faits, et rédige un procès-verbal. La sensibilisation est un des aspects de la prévention. Elle consiste à informer les candidats aux examens des différentes formes de triches et des risques qu'ils encourent s'ils s'y prêtent. . Cette sensibilisation peut également être menée depuis l'entrée aux collèges et lycées auprès des professeurs et des élèves et porter sur tous les types d'examen, qu'il s'agisse ou non d'examens nationaux. Cette sensibilisation doit définir les comportements qui se rapportent à la triche, les sanctions encourues mais également les enjeux qui justifient que ces comportements soient évités.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.