En visite en Italie, Kais Saïed s'entretient avec Sergio Mattarella    Décès de Mohamed Naceur Trabelsi, frère de Leïla Trabelsi    Badreddine Gammoudi : Une corruption évidente dans la vente du Palais de la Baie des Anges    Afek Tounes : Le maire de Hammamet reçoit de très sérieuses menaces terroristes !    Tunisie- Daily brief du 16 juin 2021: Tentative d'assassinat contre le président de la République, Mort suspecte du frère de Leila Trabelsi, La mère du mineur agressé à Sidi Hassine victime de harcèlement….    Météo : Températures toujours en hausse    Covid-19 : 65 décès et 2091 contaminations recensés le 15 juin 2021    Tunisie-ISSHST : La perturbation des examens continue pour la deuxième semaine consécutive    Bourse de Tunis : Le marché continue de perdre du terrain    Partenariat Next Step - Inetum : Pour des solutions Cloud pérennes et sécurisées    L'Italie accorde un prêt de 200 millions d'euros à la Tunisie    Tunisie – AUDIO – IMAGES : Le scandale du comportement exemplaire de la SONEDE en matière de rationalisation de la consommation de l'eau    Lancement du programme d'aide aux micro-entrepreneurs ''SOUTIEN TPE COVID-19''    Hand – CAN Dames : La Tunisie éliminée en demi-finale    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Rencontres d'affaires virtuelles France-Tunisie, le 24 juin 2021 : Les entrepreneurs au cœur de la relance    Conférence internationale du travail : Le plaidoyer de Majoul pour un plan international de soutien aux PME    Tunisie: Une solution à l'éternelle question du dialogue salvateur    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Journée mondiale contre le travail des enfants: Mettre fin au travail des enfants, agir Maintenant!    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    Covid-19 | Jendouba : 8 décès et 79 nouvelles contaminations    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    Football : Programme TV de ce mercredi 16 juin 2021    DECES : Khadija Farah    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    Arrivée du président Kaïs Saïed à Rome    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    On nous écrit | Hommage à l'artiste et galeriste feu Mohamed Ali Essaadi : «Les souvenirs du passé sont les rides de l'âme»    JSK : report des assemblées générales et électives à une date ultérieure    Euro: les matches de ce mercredi    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Regards satiriques sur un siècle mouvementé
Centre de Documentation Nationale — Exposition
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 11 - 2017

«Edhmar Ettounsi» (l'humour tunisien), une exposition documentaire autour du journalisme satirique tunisien, de la fin du 19e et du début du 20e siècle, organisée par le Centre de documentation nationale à la galerie de l'Information de Tunis et inaugurée lundi dernier par M. Mabrouk Korchid, ministre des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières
Des documents de tous genres, particulièrement des pages de journaux jaunies par le temps, parmi lesquelles il y en a celles qui datent de l'avant-guerre mondiale, affichant des articles satiriques, humoristiques, archivés, compilés et tirés de l'oubli à travers une exposition qui a été organisée par le Centre de documentation nationale.
Lors du vernissage, M. Mabrouk Korchid, qui a inauguré l'exposition, a exprimé son admiration pour ce travail effectué par le Centre de documentation nationale qui donne à voir l'inestimable valeur de nos archives et l'importance de la documentation de notre héritage culturel et historique pour nous aujourd'hui et pour les générations futures. Il a également exprimé son souhait de voir la reprise de la presse satirique en Tunisie, soulignant l'importance de ce style, et son rôle primordial dans le traitement, l'analyse et l'éclairage du lecteur sur les sujets politiques, sociaux et culturels.
C'est en effet un style qui a eu un succès foudroyant par le passé, particulièrement en raison de la langue qui y est employée. Une langue proche du grand public. A l'inverse de la presse d'information générale caractérisée par son verbiage parfois pompeux, et où des journalistes sérieux et compétents écrivent sur des sujets aussi "ennuyeux" que la politique ou l'économie, la presse satirique, elle, a très souvent pris le parti de s'exprimer dans le langage de ceux qui la lisent : la langue populaire, loin des analyses et des commentaires parfois abscons qui pourraient ennuyer le lecteur. C'est la critique avec le sourire et la lutte avec l'humour.
On découvre donc des chroniqueurs à la plume acerbe qui jouaient habilement avec des mots enrobés d'un humour qui fait mouche, pour décrier les maux de la société et de la classe politique.
A travers 45 titres de journaux tunisiens publiés depuis les années 1900, on a pu faire le tour en images et en mots des divers faits saillants de l'actualité politique nationale et internationale de la Tunisie au moment de l'avant-guerre jusqu'à la dernière décennie.
Plusieurs articles ou dessins éditoriaux sont exposés et dont chacun dévoile les particularités de l'esprit de l'époque. Des dessins qui représentent quelques événements de l'actualité à l'époque tout en mettant une situation en lumière et attisant la curiosité du public à l'égard de la vérité.
Et comme tous ceux qui militent contre la tyrannie, les injustices et la corruption, les journalistes satiriques et les chroniqueurs de l'époque de l'occupation étaient de véritables combattants, des agitateurs astucieux, en ayant leurs plumes comme armes, ils utilisaient l'humour et les messages nuancés pour faire passer leurs idées révolutionnaires.
On découvre, donc, les écrits de journalistes tunisiens connus et d'autres moins connus mais qui ont été tirés de l'oubli grâce à cette exposition intéressante. Citons : Ben Aïssa Ben Chikh Ahmed (1880-1957), fondateur du journal «Jahjouh» en 1909, Slimane El Jaoudi (1876- 1951), fondateur du journal «Abou Naouas», Mohamed El Hechmi El Makki (1881-1942), fondateur du journal «Al Eslam» en 1908. Ainsi que d'autres écrivains, journalistes et militants connus tels que Houssine El Jaziri (1888-1974) fondateur du journal «Al Nadim» en 1921, Ali Douaji (1909-1949), fondateur du journal «Assourour» en 1936, Mohamed Bayrem Ettounsi (1893-1961), fondateur du journal «Achabab» en 1936, Hamadi El Jaziri (1926-1987), fondateur du journal «Al Masar» et d'autres magazines humoristiques. Sans oublier les contemporains tels que Mohamed Ennacer Bou Aziz, fondateur du journal «Adhoue Al Madina» en 1970, Slim Boukhdhir, fondateur du journal «El Kattous» en 2011 et fondateur du journal «Dhed Assolta» (Contre le pouvoir) en 2011.
Observateurs, intrépides et pertinents, ils scrutaient, déchiffraient et interrogeaient le flot des actualités de leur époque. Ils traitent avec humour des thématiques de société, entretenant ainsi un véritable dialogue sympathique et efficace avec le public.
Est-ce que l'avenir de la presse tunisienne pourrait se trouver dans ce type d'assemblage, où la satire, la BD, la caricature, l'information et les commentaires politiques, économiques ou sociaux seront agencés sous le même label pour toucher des publics plus larges et variés ? Un colloque sera bientôt organisé par le Centre de documentation nationale où plusieurs autres questions en rapport avec la presse satirique seront relevées. Nous y reviendrons.
Une exposition qui vaut le détour, alors, courez-y vite car vous n'aurez qu'aujourd'hui et demain pour la découvrir !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.