CAN 2019 : TUNISIE…malheureusement c'est FINI !    CAN 2019 : Le onze de Tunisie contre le Sénégal    Par Abdelaziz Gatri – ALECA : gouvernement tunisien et U.E, après le main dans la main, le dos à dos    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    CAN 2019 : où voir Sénégal-Tunisie ?    Mercato : Naim Sliti pisté par plusieurs clubs    Le FTDES dénonce l'enterrement collectif des corps de migrants dans une fosse    CAN 2019 : La TUNISIE, ce soir ça PASSE…ou ça CASSE face au SENEGAL !    L'UTICA condamne fermement les déclarations de l'ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie accordées dernièrement au journal Le Monde    Tunisie: Démarrage du vote pour les élections municipales partielles du Bardo    Tunisie: Deux morts et dix blessés dans un accident de la route à Hammamet    Tunisie: Pour un différend il abat un jeune homme avec un fusil de chasse    Météo: Prévisions pour dimanche 14 juillet 2019    Tunisie – BCT : Les réserves en devises s'élèvent à 80 jours d'importation    Le Caire secoué par un séisme    Dialogue national autour de la situation des retraités et des personnes âgées    Quand des restaurants à la Goulette utilisent l'eau des puits pour cuisiner…    Plusieurs arrestations lors d'une campagne sécuritaire    Les ministres de l'Intérieur et du Transport examinent le renforcement des mesures sécuritaires préventives à l'aéroport de Tunis-Carthage    Tunisie: Rafia Naouar candidate au poste de 1e président de la Cour d'appel    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La nouvelle technologie Pop-Up camera du Huawei Y9 prime 2019 est disponible en précommande !!    Demi-finales de la CAN 2019 : 2 Duels Afro-Maghrébins ! Et si la Finale serait « Maghrébine » ?    A la découverte de la nouvelle Série A de Samsung    Météo du Weekend, des températures en hausse    Alerte au virus informatique : 25 millions de smartphones androïd infectés    Tunisie – Nabeul : Saisie de près de 6 tonnes de sucre subventionné    La Tunisie aura son pavillon à l'Exposition Universelle 'Dubai 2020'    Taoufik Rajhi : Le gouvernement prendra en charge 40% des dettes des familles nécessiteuses contractées auprès de la STEG    Fatchata: un projet artistique mobile pour une immersion au cœur des quartiers populaires de Tunis (vidéos)        Youssef Chahed reçoit S.E. l'Ambassadeur d'Egypte, Nabil al-Habachi, dans le cadre du prochain match des Aigles de Carthage    Washington veut une mission internationale après un nouvel incident dans le Golfe    Le Groupe Triki cède à Majda Tunisia sa participation à la Banque Zitouna (20,9%)    Certains acteurs de la société civile ont plus de mérite que le Front Populaire, déclare le vice-président de son bloc    CAN 2019 : Quatre vols de Tunisair pour les supporters des Aigles de Carthage    Présidentielles 2019 : L'ISIE publie les premières listes des électeurs    CAN 2019 (quart de finale) Tunisie/Madagascar 3-0 : les déclarations    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    La Capitale du Textile vivra sous les projos de la 2ème Edition de son défilé    L'association Alarm Phone dénonce l'indifférence tunisienne face à la situation des migrants    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Festival international de Sfax 2019: Programme du 12 juillet au 06 août    Alfa Romeo célèbre la 34ème édition du Festival International de Musique de Symphonie d'El Jem    Festival International d'Ezzahra 2019: Programme de la 42ème édition    Tunisie-[vidéo] Le programme intégral de la 55ème édition du festival de Carthage    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    L'Ambassade US à Tunis restera fermée ce 1er Juillet 2019 pour des raisons de sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quatre structures se disputent le congrès
Nida Tounès
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 02 - 2019

Prévu depuis toujours et sans cesse reporté, le premier congrès de Nida Tounès reste un projet en ballottage entre diverses visions et plusieurs structures. Le récent gel des activités de Ridha Belhaj, coordinateur général du parti, par Hafedh Caïd Essebsi, président du Comité politique, relance une nouvelle fois les divisions et les polémiques.
Au moment où il a fait appel à Slim Riahi en tant que secrétaire général et au groupe parlementaire de l'UPL, probablement à l'instigation du président de la République, Nida Tounès avait procédé à une curieuse restructuration, avec deux directions parallèles s'ajoutant à la commission de préparation du congrès, que préside Ridha Charfeddine. De ce fait, Hafedh Caïd Essebsi, qui était directeur exécutif, avait été hissé à la présidence du comité politique issu du pseudo-congrès de Sousse, alors que Slim Riahi semblait avoir pris le devant de la scène, secondé par Ridha Belhadj en qualité de coordinateur général des structures. Quant à la commission d'organisation du congrès, elle militait dans le sens de la crédibilisation des premières assises électives de Nida Tounès et pour le rappel de tous les mécontents, afin que le congrès puisse, selon le rêve de BCE, regrouper la large frange de militants de divers bords qui avaient permis de battre Ennahdha en 2014
Et il s'est avéré que, déjà, les trois structures qui étaient en place avaient dans le fond des conceptions du congrès qui étaient difficiles à concilier.
Un BE qui renaît de ses cendres
A ces trois structures, s'ajoute une initiative chapeautée par le revenant Mondher Belhaj-Ali, visant à réactiver cette ancienne direction du mouvement, qui avait subi la fameuse attaque «musclée» à Hammamet, le Bureau exécutif.
Mais deux problèmes se posent à ce niveau : la faible représentativité, à ce stade, du petit groupe qui mène l'initiative, et le fait que la composition précise du Bureau exécutif historique n'a jamais été consensuellement définie. D'où l'inexistence d'un listing officiel des membres du BE, tout à fait comme c'est le cas pour celui de l'ensemble des adhérents du parti des années 2013 et 2014. Ce qui permet à Hafedh Caïd Essebsi et à son Comité politique de réfuter le BE et de préconiser de ne prendre en ligne de compte, en vue du congrès, que les nouvelles adhésions, écartant de ce fait toute légitimité aux fondateurs, aux ténors et aux militants de la première heure.
Deux ou trois thèses s'affrontent
Ce choix, qui semble privilégier une légitimation de l'état-major de HCE par un congrès électif qui l'étofferait légèrement par quelques figures en vue, n'est partagé par aucune des trois autres structures qui, malgré leurs nuances, militent pour un vrai congrès rassemblant le plus grand nombre de militants et de sensibilités historiques qui ont fait, à l'époque, le parti présidentiel. C'est-à-dire, en fin de compte, ramener à Nida toutes les vagues de dissidence qui l'avaient frappé, de 2015 à ce jour, et qui toutes rejetaient le plein pouvoir que s'octroyait le fils du chef de l'Etat. Y compris, donc, l'actuelle Coalition nationale et Machrou Tounès.
Mais les positions des trois structures sont nuancées en deux variantes.
Un congrès dirigé par Hafedh ?
Le point de discorde entre les trois points de vue concerne le rôle et la position de Hafedh Caïd Essebssi au congrès et à l'égard de son maintien à la direction d'ici le congrès et quant à la distribution des cartes d'adhésion qui sont la clé sésame.
Si le Comité politique est bien clair dans son ambition de légitimation, Mondher Belhaj-Ali et son noyau de BE préconisent une éclipse totale de la direction contrôlée par HCE au profit d'un nouvel état-major politique de rassemblement et de reconquête dont le président serait choisi par Béji Caïd Essebsi. Cette thèse était également défendue par Slim Riahi et les nouveaux membres UPL du Bureau politique, à quelques nuances près et, surtout, sans la moindre considération pour le «défunt BE».
Enfin, la Commission d'organisation du congrès, qui renferme des éléments connus issus de la gauche, comme Boujemaa Remili, tout en étant pour une large réconciliation, songeait à laisser à HCE une certaine marge de manœuvre qu'elle tentait de négocier en recherchant l'appui du fondateur du parti. Pas plus tard que mercredi, cette commission a adressé au Comité de HCE une lettre dont une copie a été transmise au président de la République. Dans cette missive qui fait figure de SOS, trois points de discorde sont évoqués, qui rompent avec la feuille de route signée entre les deux structures, dont l'établissement d'une charte entre tous les militants se réclamant du Nida historique et la distribution des cartes d'adhésion. Car c'est les adhésions qui feront le parti, qui éliront les congressistes appelés à choisir la future direction politique du parti.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.