CAN 2022 : Programme des huitièmes de finale et Live TV et streaming pour regarder les Matchs    Entretien téléphonique Saïed-Macron: « Les réformes aspirent à préserver la liberté et à établir la justice »    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Justice transitionnelle — Abdallah Kallel et d'anciens cadres sécuritaires interdits de voyage: La lenteur de la justice bafoue les droits des victimes et ceux des accusés    Foot-Europe: le programme du jour    CAN 2021 : L'historique des matches en CAN opposant les Aigles aux Super Eagles    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00) : Sauver la face    Coronavirus : 10 décès de plus et 10031 contaminations en 24h    Tunisie-coronavirus : Plus de 14 mille vaccinés en 24H    Mes odyssées en Méditerranée | Michel Giliberti: «Tunisie. L'inhérence d'une errance»    On a vu pour vous : « Are you Lonesome Tonight ? », de Shipei Wen : Thriller chinois    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00): Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !    Médecins, dentistes et pharmaciens de la santé publique en grève, le 25 janvier    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Récupération politique    Urbanisme et planification urbaine    La Presse Magazine du Dimanche 23 janvier 2022 consultable sur notre site    Des astuces pour protéger les plantes du froid    Les perroquets    Migraine : la covid-19, un facteur déclencheur    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    La Fédération Nationale des Urbanistes Tunisiens (Fnut) lève le voile sur les défis de l'urbanisme en Tunisie: Un chantier en cache un autre...    Loi de finances : Bouden corrige le tir avec la Conect après l'avoir zappée    Rapport – BCT : Les risques des crédits de l'Office des céréales pèsent lourdement sur le secteur bancaire    Nigeria – Tunisie : Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder le match en direct – 23 janvier 2022    Etude – Le changement climatique diminuera la production céréalière de 30 à 50% par an    Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes    Steg : plusieurs quartiers à Sousse, Monastir et Sfax sans électricité dimanche    Meurtre du commandant Houimli : 3 condamnations dont une peine de mort    STEG : Des coupures à Sousse, Monastir et Sfax ce dimanche    Les membres du CSM pleurent-ils pour leurs privilèges ou pour l'atteinte au pouvoir judiciaire ?    Semaine boursière : Le Tunindex en mauvaise posture    Antonio Guterres espère un rétablissement des institutions démocratiques en Tunisie    Mouhiba Chaker, romancière : «Ecrire en français n'est pas pour moi un choix réfléchi !»    Industrie : Les obstacles n'ont pas freiné le développement du secteur aéronautique en Tunisie    BNA Bank réalise un PNB en hausse de 20% en 2021    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    11 Tunisiens meurent noyés dans le naufrage de leur embarcation    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«La petite phrase» de Samir Taïeb sur l'huile d'olive : notre ministre n'avait pas tout à fait tort
Publié dans Leaders le 25 - 10 - 2017

Ces derniers jours, on ne parle que du ministre de l'agriculture et de sa fameuse phrase « l'huile d'olive ne fait pas partie de nos traditions culinaires » et du prix du litre d'huile d'olive qui risque d'atteindre cette année 13 dinars. Je voudrais apporter ces quelques précisions. L'olivier est un arbre millénaire en Tunisie, sa culture est l'une des plus importantes. Sans l'olivier tout le sud tunisien à partir de la région de Sfax serait aujourd'hui un désert et quelques oasis pour les palmiers dattiers.
Les politiques des gouvernements successifs depuis l'indépendance ont beaucoup nui au secteur de l'olivier. On a décidé pour des raisons incompréhensibles de favoriser les huiles végétales importées aux dépens de l'huile d'olive comme si au lieu de subventionner les agriculteurs tunisiens on a décidé de subventionner les agriculteurs américains et européens. Imaginez une seule seconde si au lieu de subventionner le prix du blé, on décide d'importer du riz et de compenser son prix à la vente.
La consommation d'huile d'olive en Tunisie est faible et ne dépasse pas 3,7 Kg/habitant alors que celle des autres pays producteurs comme La Grèce, l'Espagne, l'Italie ou la France dépasse 10kg/habitant et par an.
Les Tunisiens utilisent l'huile d'olive surtout pour l'assaisonnement, très peu pour préparer certains plats mais aussi comme remède pour certaines affections. Rappelez-vous la fameuse potion de nos mères à base d'huile d'olive et de citron pour la toux. Chauffer l'huile d'olive dégrade les acides gras insaturés et les polyphénols qui sont la base des effets bénéfiques de l'huile d'olive.
Le prix de l'huile à de tout temps était indexé sur le cours mondial puisque la plus grande partie était destinée à l'exportation. Ce prix ne dépend pas du volume de la récolte en Tunisie mais de l'importance de la production dans le monde. Toutes les études ont montré ces dernières années que l'huile d'olive possède des vertus extra ordinaires sur la santé vu ses qualités anti oxydantes, vu son action sur l'os, sur la peau, sur le cœur, sur le cholestérol et même pour certains sur le développement des cellules tumorales ce qui a augmenté considérablement sa consommation dans le monde développé. Si en plus on tient compte de l'apparition de certaines maladies incurables qui touchent l'olivier dans certains pays européens concurrents, on comprend l'augmentation très importante du cours mondial de l'huile d'olive.
Dans les années cinquante et soixante, les plus âgés peuvent le confirmer : le prix du litre d'olive était à peu près égal au salaire moyen d'un ouvrier agricole et du prix du kilogramme de viande. C'est la mise en place de l'office de l'huile qui a fait chuter les prix puisqu'il est devenu le seul opérateur et le seul exportateur d'huile d'olive, c'est lui qui fixait le prix de cession ; il a par la même occasion donné un coup d'arrêt à la culture de l'olivier en Tunisie devenue non rentable. Plusieurs régions du sud en ont d'ailleurs beaucoup soufferts. La subvention des huiles végétales était supportée par l'office de l'huile, donc par les agriculteurs tunisiens. les économistes diront qu'il s'agit d'une mesure totalement injuste.
Il a fallu la fin du monopole de l'Office national de l'Huile sur l'exportation de l'huile d'olive pour voir le prix du litre d'huile d'olive augmenter et devenir de nouveau indexé sur le cours mondial ce qui a donné un nouveau souffle au secteur et on parle maintenant d'un projet pour planter dix millions d'arbre ce qui permettra à la Tunisie de redevenir un pays agricole et permettre à ce secteur de participer d'une manière substantielle à l'équilibre de notre balance de payement. C'est l'exportation d'huile d'olive qui a permis à notre pays, il y a deux ans, d'améliorer ses recettes en devises, malgré un secteur touristique très touché par les attentats.
Il est donc évident que notre ministre de l'Agriculture n'avait pas tout à fait tort. Il fallait tout simplement donner plus d'importance à la communication et un peu plus de pédagogie pour expliquer aux tunisiens.
Cessons donc cette campagne orchestrée, d'autres sujets sont beaucoup plus importants que cette phrase et méritent tout notre intérêt.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.