CHAN 2020 : La Tunisie l'emporte sur la Libye 1 à 0 dans le cadre du match aller    Feu l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali a été inhumé ce samedi à Médine    Tunisie – Libye : le Onze de départ des Aigles de Carthage    Tournoi de Wuhan : Ons Jabeur ne passe pas pour le tableau final    Tunisie – Le tribunal administratif a fini d'examiner les recours contre les résultats des élections présidentielles    Programme TV du samedi 21 septembre    CS Sfaxien : Suspension de toutes les activités sportives au complexe du club    La famille Ben Ali annonce un Fark au domicile de sa première épouse    La Télévision Tunisienne fournit de considérables efforts pour permettre à Nabil Karoui de s'exprimer et de participer au débat télévisé du 2ème Tour    Football :Programme TV de ce samedi    En photos : Les tunisiennes font sensation au festival du film d'El Gouna    La lettre poignante de Nabil Karoui à ses partisans    La rubrique Nécrologie de La Presse publie les détails du Fark de Ben Ali    Sami Fehri s'exprime après la décision de la HAICA    Technopole Sfax « CoStarT » : Appel A Candidature des Porteurs de Projet    Le FP met en garde contre toute instrumentalisation de la Justice    Tunisie: Démantèlement d'un réseau d'Algériens de trafic de stupéfiants à Yasmine Hammamet    Le Tribunal administratif examine ce samedi les recours en Appel de 6 candidats à la Présidentielle    Tunisie: Plan de promotion de 64 PME pour un financement de 138 millions de dinars        Cogite partenaire régional de RiseUp Egypte pour la compétition Pitch by the Pyramids    CS Sfaxien : le Malien ‘Chato" officiellement qualifié pour le match face à la JS Kairouan    Championnat du Monde du Couscous 2019: L'EPI D'OR soutient 3 chefs tunisiens    TASDIR+: Lancement de Son 4ème Appel à Candidatures sous le thème La conquête des marchés extérieurs    JMC 2019: ERKIZ HIP HOP    Youssef Chahed explique les raisons de sa défaite à l'élection présidentielle    Aménagement de la Boucle Centrale du métro léger de Tunis et du pôle d'échanges multimodale de la place de Barcelone: Bouclage du financement du projet    Xiaomi présente la Redmi Series et ses 4 modèles Redmi Note 7, Redmi 7, Redmi 7A & Redmi Go    La BCT annonce des réserves de devises de 18327 millions de dinars couvrant 103 jours d'importations    Tunisie: Evolution exceptionnelle des indicateurs relatifs aux revenus du tourisme    CITROËN OUVRE SES PORTES A GAFSA !    Tunisie – VIDEO : Le comité de défense de Belaïd et Brahmi accuse !    Evènement du Compact with Africa : [email protected]    Tunisie : Zine El Abidine Ben Ali n'est plus    Opération anti-terroriste menée par Interpol en Tunisie    Journée Européenne des Langues 2019 en Tunisie le 25 septembre (Programme)    JTC 2019 : Prolongation du délai de dépôt des candidatures au 25 septembre    Classement FIFA : la Tunisie conserve sa 29e place mondiale    QUAND LE CIEL SE MIT A CRIER    Tunisie – Météo : Ciel nuageux avec quelques pluies sur le nord et le centre    Projection du film Tunisien “Fataria” dès le 25 septembre (B.A. & Synopsis)    « MBC5 – Cinq": La nouvelle chaîne satellitaire de divertissement familial exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    En vidéo : MBC Cinq, la nouvelle chaîne dédiée aux pays du Maghreb    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Euromed : acquis et limites du processus de Barcelone, vus par Bruxelles
Publié dans WMC actualités le 26 - 05 - 2008

Il aura fallu près d'une année et le projet d'«Union méditerranéenne » -l'appellation initiale de l'initiative du chef de l'Etat français- pour que l'Union européenne accepte, enfin, de reconnaître les limites et les faiblesses du «Processus de Barcelone» -sans en nier les retombées positives. En effet, après que le dernier Conseil européen (13-14 mars 2008) ait approuvé le principe de la création de «l'Union pour la Méditerranée», et invité la Commission européenne à proposer les modalités de ce qui est désormais appelé «Processus de Barcelone : Union pour la Méditerranée» -une manière de dire que la seconde n'annule pas et ne remplace le premier, et vient seulement pour le compléter-, Bruxelles a dresse un état des lieux des relations de l'Union européenne avec ses voisins méditerranéens. Il en ressort un tableau où les avantages et les acquis contrebalancent les limites et difficultés.

Acquis, d'abord. La Commission européenne considère que le processus de Barcelone «instrument central des relations euro-méditerranéennes» qui «représente un engagement fort en faveur de la stabilité régionale et de la démocratie à travers la coopération régionale et l'intégration»- est loin d'avoir été inutile. Outre qu'il a fourni «un cadre pour un engagement continu et le développement», le partenariat euro-méditerranéen présente l'avantage, du point de vue européen, d'avoir institutionnalisé le dialogue entre les deux rives de la Méditerranée, et aidé les pays de la rive Sud à se réformer et à se moderniser dans sur les plans économique et social. En matière de renforcement de la démocratie et du pluralisme politique le bilan est, reconnaît-on à Bruxelles, moins reluisant.

Le Processus de Barcelone a également contribué, via les divers accords de coopération dans le domaine de l'éducation, au développement humain et à la promotion «des valeurs culturelles et sociétales dans la région». Mais dans tous ces domaines, les pays sud-méditerranéens ont besoin d'ultérieures et «plus rapides réformes » pour leur permettre de cueillir les fruits de la globalisation et du libre-échange avec l'Union européenne.

En effet, constate la Commission européenne, «les réformes économiques, le graduel libre échange des produits industriels avec l'Union européenne, et les améliorations dans la gouvernance économique, n'ont pas été suffisants pour attirer l'investissement local et étranger dont on a besoin pour améliorer le niveau de vie dans la région. La croissance a été bonne mais insuffisante. Les réformes ont été encourageantes mais en deçà des attentes initiales. (…) Les effets combinés de ces défaillances ont eu pour résultat un processus plus lent qu'attendu. Et comme conséquence de l'insuffisante croissance et de l'expansion démographique continue le fossé en matière de prospérité entre l'UE et la plupart des pays européens s'est élargi et il n'y a pas eu de réelles convergences économiques. La formule du commerce plus investissement plus coopération est aussi pertinente qu'elle l'était en 1995. Et alors que l'UE peut faire plus pour promouvoir le commerce, l'investissement et la coopération dans la région, les pays de la région ont le plus grand besoin de saisir les opportunités comme une partie de leurs politiques économiques locales».

Au total, bien qu'il ait connu «une forte promotion des relations bilatérales et multilatérales», le partenariat euro-méditerranéen a aujourd'hui «besoin d'un changement qualitatif et quantitatif, afin d'augmenter l'investissement et la création d'emplois et d'optimiser l'utilisation des ressources humaines».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.