2 start-up tunisiennes signent des contrats commerciaux à l'international : L'accélérateur Orange Fab Tunisie clôture en beauté sa première saison    L'Afreximbank accorde un prêt de 500 Millions de Dollars à la Tunisie    Trump menace l'Iran d'une attaque destructrice    Neymar de retour au Barça?    Le pourcentage des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb est le plus faible du monde et n'excède pas 5%    Tunisie: Salon de l'emploi “Tunisia Jobs” à Sousse présente 520 opportunités de travail pour les promus de l'université    Les deux gagnants tunisiens au Championnat Microsoft Office Specialist participent à la compétition mondiale à New York    CAN 2019 : le match Tunisie-Angola dans la presse égyptienne    Tunisie: Réouverture à Djebel El Oust du centre Amal d'éducation, de prévention et de traitement de la toxicomanie    CAN 2019 : Tunisie – Mali, à quelle heure et sur quelle chaîne ?    Nabil Karoui désigné officiellement Président du parti « Cœur de Tunisie » anciennement appelé « Parti tunisien pour la paix sociale »    Révision à la hausse de la tarification de l'électricité et du gaz naturel    Huawei remporte le Prix de contribution exceptionnelle pour ses 20 ans d'existence en Tunisie    Tunisie- Hatem Ben Salem : ” La culture de la fraude est une honte pour le système éducatif”    Sarra Besbès remporte la médaille d'Or à Bamako lors des Championnats d'Afrique d'Escrime    Copa América (Quarts de finale) : Chili-Colombie en tête d'affiche    NEBRAS : Communiqué de presse « Faciliter l'accès des victimes de la torture à la réhabilitation »    Energies renouvelables : les meilleurs experts au Sommet « Place au soleil » à Tunis    Tunisie: Mohsen Marzouk appelle à une charte contre les tensions politiques    Tunisie : Mohamed Ayachi Ajroudi quitte le Stade Gabésien    Tunisie : 15 établissements universitaires étrangers ont confirmé leur participation au salon des études à l'étranger    Tunisie- Les précisions de Sonia Ben Cheikh suite au décès de six nourrissons à l'hôpital Tahar Maamouri de Nabeul    Rencontre-débat : Violations des droits de l'Homme le long des frontières extérieures de l'UE au Sahel    CEPEX :Plus de 20 exposants tunisiens au salon Summer Fancy Food Show    Le secrétaire d'Etat Hatem Ferjani participe à la réunion des coordinateurs nationaux du sommet du forum de coopération Chine – Afrique à Beijing    Tunisie – Météo : Températures en légère baisse dans les régions côtières    Une sexagénaire meurt à cause de la chaleur à Haffouz    Mercato : Ali Abdi (CA) vers la Ligue 2 française    CAN 2019 : Résultats des matchs du lundi et Programme des rencontres du mardi    La Banque mondiale approuve un projet d'investissement de 151 millions de dollars    Tunisie-La 55ème édition du Festival du Carthage du 11 juillet jusqu'au 20 août    Tunisie – AUDIO : Salma Elloumi prend ses distances des querelles de Nidaa Tounes, et veut ressusciter le parti    Le PDL a internationalisé une série d'affaires de violation des droits humains en Tunisie, selon Abir Moussi    Néji Jalloul annonce officiellement sa démission de Nidaa Tounes    Tunisie : La 55ème édition du festival international de Carthage du 11 juillet au 20 août 2019    Tunisie: Swagg Man au siège de l'ARP en compagnie de députés    Alerte incendie en Grande-Bretagne, le parlement de Westminster évacué    Arabie saoudite: Un mort et 7 blessés dans une nouvelle attaque houthie contre un aéroport    En vidéo : Fête de la musique By MG    Libye: Un avion dérouté de l'aéroport de Tripoli après la chute d'un obus    Tensions au Golfe: La Compagnie aérienne saoudienne change l'itinéraire des vols de ses avions    L'Iran reste en alerte, Trump aurait renoncé à des représailles    La Tunisie élue à la présidence du comité permanent de la Conférence des Etats signataires de la Convention de l'Unesco    SFAX célèbre la fête de la musique à travers la fondation BIAT et l'IFT    Tunisie : La Fête de la Musique sera célébrée avec 179 concerts le 21 juin    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Autour d'un livre
A la galerie Elbirou
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 03 - 2018

Des œuvres originales atypiques s'inspirant de la lecture du livre, de sa forme, de son contenu et de sa chair qui mettent en exergue des signes, des mots ainsi qu'une nouvelle conception et vision du monde.
La galerie Elbirou abrite actuellement une exposition collective originale titrée : «Avec un livre» , avec la participation d'artistes professionnels et chevronnés dont les œuvres à styles et techniques divers témoignent d'un besoin d'évasion inspiré de la lecture du livre, de sa forme et de sa chair et mettent en valeur une nouvelle vision du monde par l'artiste.
Avec... «un trait», «un fil» et enfin «un livre»
Najah Zarbout, commissaire de cette exposition et enseignante à l'Isba de Sousse, nous a signalé que la première édition du projet «Avec» avait comme thème le trait. C'était en 2016, l'exposition titrée: «Avec un trait», réunissait 7 artistes. Le trait graphique était présent de différentes manières.
Dans l'édition 2017, on passe du trait au fil. Dans la question du fil, il est aussi question de lien, du rapport que l'on peut faire et du relationnel que l'on peut créer. C'est avec un fil qu'on peut renouer avec l'espace, avec le temps, avec les artistes et même les visiteurs. C'est ce même fil qu'Ariane a peut-être donné à Thésée pour ne pas se perdre dans le labyrinthe de Dédale (architecte légendaire grec qui construisit ce labyrinthe) et retrouver la lumière.
Dans cette troisième édition, la place est au livre. Un livre entre les mains, le temps d'une lecture, est un moment de liberté, et on reste rarement indemne. Après chaque nouvelle lecture, on accroît notre vie, notre regard..., c'est un concentré de vies étalées sur des feuilles. Il nous aide à nous déplacer et à voyager.
N'est-il pas une des formes de mobilité la plus rapide et la plus incertaine.
Ces trois arrêts du projet «Avec» ont permis de dialoguer avec des artistes singuliers et de faire croiser leurs univers particuliers.
Un dialogue entre l'image et le texte
Cette exposition a réuni une poignée d'artistes qui ont mentionné dans leurs œuvres des signes, des mots des écrits, des formes diverses et même le livre avec ses inspirations.
L'artiste Mohamed-Ali Berhouma a réalisé des tableaux portant sur les biblio-graphismes ou les décompositions d'un livre, par décalcomanie (procédé de décoration par report de figures ou de motifs qui se détachent d'un papier humecté que l'on applique sur l'objet à décorer) et impression numérique.
« Le livre ne dit bien son corps et ses chairs que par ses déchéances. Dans l'ombre de la gloire du texte, la banalité d'un papier, la pauvreté d'une couverture, l'invisibilité d'une couture où la monotonie des tranches s'imprègnent des temps qui passent pour se façonner leurs singularités: la vie les décolore, les tord, les plie, les érode, les déchire et les brise. A mesure de la défaite et du dépérissement du corps, les chairs s'exaltent : elles vivent plus encore qu'à leur berceau et existent enfin au côté de l'écrit», nous a- t-il affirmé.
L'artiste Imed Jemail a réalisé une œuvre singulière où s'entremêlent le graphisme éloquent avec les formes miniaturisées, l'écriture, les couleurs harmoniques et une certaine symétrie dans l'exécution des formes. «Mes écritures-peintures abondent encore plus dans la voie de cette littérature sauvage et qui, à force de faire l'école buissonnière, finira par coloniser de sa faune et de sa flore l'austère salle de classe», nous a-t-il mentionné.
L'artiste Asma Kouraïchi a réalisé un diptyque original baptisé «volées» avec une technique mixte où elle met en exergue le mouvement qui permet de s'élever dans l'air et de s'y mouvoir grâce à des ailes. «Quand on parle origami, on parle un langage universel. Même un illettré peut lire le mot «papillon», sentir la palpitation des ailes, voyager dans son imaginaire et découvrir ce qui se cache à l'intérieur du livre. Et ce n'est qu'un voyage vers soi-même», nous a-t-elle affirmé.
D'autres tableaux n'ont pas manqué d'imagination créative et d'abnégation dans l'exécution minutieuse avec une finesse très marquée, ils relèvent des artistes Wissem El Abed, Nesrine Elamine, Emna Ghezail, Asma Ghiloufi, Hela Lamine, Oussema Troudi et Souhir Elamine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.